Oiseaux Nocturnes
InvitéInvité
Dim 15 Avr - 13:17

♦ Oiseaux Nocturnes ♦





« T'es pas un peu jeune pour picoler comme ça ? »

Aurah leva les yeux sur la serveuse. Une espèce de mégère aux cheveux couleur filasse, le genre à cracher par terre et à mâchouiller de la feuille de Nykautine. L'hybride arracha le pichet d'alcool de Crïïd des mains de la femme et répliqua sèchement: « Et vous, vous êtes pas un peu vieille pour jouer à la mère poule avec un inconnu? ». La serveuse, vexée, s'éloigna en ruminant sa colère contre ce bambin qui venait de le rabrouer méchamment. Aurah la regarda partir, un sourcil relevé. Il aurait peut-être du être moins direct. Il réfléchit un peu et finit par hausser les épaules. Après tout, il payait, non? Il se versa un verre et trempa doucement ses lèvres. Il balaya l'endroit des yeux: un vieux pub, où les gens s'éclairaient à la bougie qu'il fallait changer toutes les demi-heures si on voulait voir clair. Le sol était un peu sale, le patron désagréable mais au moins, on ne payait pas très cher. Sans doute la taverne la plus pourrie de toute la ville. Autour de lui, des sans-sou, des escrocs, des voleurs de bas étages et des assassins. Rien de bien reluisant. La porte s'ouvrit avec un grincement. Aurah se retourna pour dévisager avec attention le nouveau venu....



Revenir en hautAller en bas
avatar
Kord'Seigneur Masculin Messages : 3394
Inscrit le : 06/12/2010
Dim 15 Avr - 15:14
[Je peux ?]

Non, ce n'est pas un vieux nain titubant, habillé de bleu et d'or, et avec une barbe de dix pieds de long, qui fit son apparition dans l'encadrement de la porte.

Boradöm était déjà accoudé au comptoir. Du moins autant qu'il le pouvait, ces bouses de Gramoche de taverniers n'avaient toujours pas capté que la clientèle serait plus joyeuse avec un zinc à une hauteur adaptée... C'est vrai, pourquoi fabriquait-on toujours tout à hauteur des humains ?

Bref. Boradöm était déjà accoudé au comptoir, juste à côté du jeune homme. Il racla sa gorge, considéra l'adolescent – qui, soit dit en passant, avait une drôle de tête, et surtout de drôles d'oreilles &ndash, puis la serveuse – qui elle avait un nez de cochon. Boradöm se dit qu'il avait dû mal lire l'enseigne : l'auberge devait s'appeler La Taverne des Monstres Ratés ou quelque chose comme ça, pas La Taverne des Montres Ouatées. Même si ça sonne pareil. Quand on a un litre de Syracuse dans le sang, la vue se brouille et on ne sait plus trop ce qu'on lit ...

Bref. Boradöm, accoudé au comptoir à côté d'Aurah – si vous avez bien suivi &ndash, finit par sortir de ses considérations sur les monstres. « Ooh, mais laissez-le donc tranquille. J'ai commencé bien plus Hips ! jeune, et je ne suis pas un poivrot crapoteux pour hips ! Autant ! »

Lorsque la porte s'ouvrit, le coup de vent fit vaciller les flammes, et un bon nombre de bougies s'éteignirent...





Co-Seigneur de CCR

Personnages : Boradöm, Idrïn Varcien, Sally Tiliel
Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
RenouSeigneur Masculin Messages : 1491
Inscrit le : 13/12/2010
Dim 15 Avr - 16:21
C'te bande de nigauds. Évidemment que c'était pas n'importe qui qui entrait en faisant autant de vacarme, c'était Pélagie ! Pélagie, ses larmeilles piaillantes et sa malle ! Plusieurs possibilités pour expliquer le fait qu'elle ait ouvert la porte d'un grand coup de pied:
  • Elle a déjà bu deux ou trois coups,
  • Elle a respiré les vapeurs de son nécessaire d'alchimie pendant la distillation,
  • Juste une phase de plus de ses humeurs.
La connaissant, j'aurais tendance à dire 'COMBO!' mais ne nous avançons pas trop vite et tolérons sa folie ... Bref, quand elle vit la gueule du rade, et le silence qui venait de s'installer, elle se dit qu'il fallait qu'elle trouve quelque chose d'intéressant à dire plutôt que de simplement gueuler 'Un Kawa et Un Syracuse XIV !!' ... Bien plus fun, elle cria simplement:

«Migration de crapoteux !!»

La simple image de l'animal aux 6yeux et 6pattes, répugnant, sautant sur les pavés de la rue en croassant lamentablement suffît à effrayer la plupart des gens. Elle s'écarta donc de la porte afin de ne pas se faire emporter par le flux des personnes effrayées. Les crapoteux migraient une fois par an, circulant entre les égouts Est et les égouts Ouest de la ville. Ils sortaient de chaque caniveau par dizaines et traversaient la ville ainsi. Pas spécialement dangereux mais si répugnant de voir cette armée de paludicroques que les gens se réfugient tous au premier étage de leur demeure (si tant est qu'ils aient la chance d'avoir un chez eux, les autres évitent juste les rues trop passantes). Bref! Le tout est que cette migration n'avait pas eu lieu cette année, elle était donc imminente et dans beaucoup d'esprits ce qu'annonçait Pélagie était plausible (bien que ce soit totalement faux). La panique était créée, Pélagie souriait vivement, pas sadique: juste amusée ! :3








Co-Administrateur
N'hésitez pas à envoyer des MPs à vos admins, on est là pour vous répondre ! Questions et Suggestions dans l'espace dédié. Lisez bien les archives, c'est bon pour l'inspiration ! Des quêtes sont à votre disposition mais vous pouvez également RP librement.
Doubles Comptes: Pélagie Hatémion, Potazath Maugal.

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
InvitéInvité
Lun 16 Avr - 10:27
    [Avec plaisir ! ]

    L'intervention du nain le laissa perplexe. D'ailleurs, était-il bien sûr que ce soit un nain? Hum... Vue la taille et la longue barbe, cela devait être un nain. Ou alors, c'était une hallucination à cause de l'alcool. Aurah loucha sur le fond de liquide, au fond de son verre. Il avait bu autant ? Beurk. Il ferai mieux d'arrêter s'il ne voulait pas finir plier en deux sur le pavé. Lançant un regard à son compagnon de comptoir, il leva bien haut son verre et trinqua avec lui. Après tout, au point où il en était... « Hé, vous êtes un vrai nain ? Qui vit dans les montagnes et tout, et tout ? Vous êtes loin de chez vous, là. Y'a pas de taverne aux Âpres-Pics ? ». Manière pitoyable de faire connaissance mais faut pas lui en vouloir, l'alcool lui montait un peu à la tête.

    L'entrée fracassante d'une espèce de furie au large sourire distraya le jeune homme de son pichet. Il pivota sur lui même et admira la jeune femme créer avec subtilité la panique dans l'établissement. Du coup de l’œil, il pouvait même admirer la réaction du patron qui avait immédiatement cessé de nettoyer nonchalamment un cruchon en zinc. Ce dernier, une fois la foule sortit sans payer de sa taverne, se pressa jusqu'à la porte et la condamna en suffocant, poussant la responsable de ce désordre à l'intérieur. Aurah, lui, hésitait entre rire et applaudir la jeune femme. Il se tut et retourna à son pichet, jetant un regard amusé à son voisin qui n'avait pas bronché.
Revenir en hautAller en bas
avatar
Kord'Seigneur Masculin Messages : 3394
Inscrit le : 06/12/2010
Lun 16 Avr - 12:50
« Tu m'as bien regardé, petit ? J'ai l'air d'un elfe ou d'un centaure, peut-être ? » Boradöm le laissa trinquer avec son verre, surpris, et continua. « Non, non, j'habite à Château-Rouge depuis que je suis tout petit. Je ne me souviens même pas des Âpres-Pics. Oh, tiens, voilà l'autre folle ! »

La migration des crapoteux annoncée par Pélagie avait fait effet en entraînant une autre migration, celle des clochards de la taverne. L'atmosphère irrespirable, chargée d'une odeur pleine de... enfin d'odeurs peu agréables, quoi, fut tout à coup rafraîchie par l'air qui venait de dehors. Malheureusement, ça n'allait pas durer longtemps !





Co-Seigneur de CCR

Personnages : Boradöm, Idrïn Varcien, Sally Tiliel
Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en hautAller en bas
Oiseaux Nocturnes

 Sujets similaires

-
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Les oiseaux
» disparition des oiseaux!
» Oiseaux de Mauvais Augures pour le Gouvernement
» Combats nocturnes
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum