En cavale, il faut quand même un peu d'bière.
avatar
AkarethAventurier Féminin Messages : 27
Age : 22
Inscrit le : 15/08/2012
Mar 2 Oct - 18:25
Une lueur moqueuse luisant dans ses prunelles glacées, Akareth croisa les bras. Finalement, ces abrutis avaient bien fait de venir ici. Déjà, il avait la certitude que cet Idrin avait du talent. Certes, c'est un assassin de profession, ce qui aurait été logique, mais tous ne sont pas aussi doués. Et malgré les apparences de ce qu'il venait de se passer, le mercenaire avait bien remarqué ses réflexes et son comportement. Pas besoin d'être spectateur d'un affrontement qui dure un long moment. Suffit de quelques minutes pour en connaître l'issue. *Mais jamais personne ne m'est encore arrivé à la cheville !* ria-t-il intérieurement, son ego reprenant le dessus.

N'exprimant plus aucune parole, le regard d'Akareth se reporta sur les cadavres jonchés sur le sol. Remuant ses épaules, il se baissa par la suite sur l'un des corps pour l'attraper sous ses épaules et le tirer à l’extérieur. Répétant l'opération avec l'aide de l'assassin, ils vidèrent ainsi l'abri et s'attaquèrent à la fouille de sacoches et autres besaces sanglées contre les flancs des chevaux, piétinant nerveusement de leurs sabots les flaques d'eau boueuses qui recouvraient à présent toute la surface du sol. La pluie n'avait toujours pas cessé, mais avait perdu de son ardeur, comme si le temps avait suivi les agitations et s'était calquée aux troubles passés. Cependant les nuages obscurs et chargés d'eau qui commençaient à s'effacer laissaient place à la nuit, toujours aussi sombre, mais chargée de promesses de quiétude, silencieuse.

Retournant sous ce toit si tendrement disputé, tous deux chargés de sacoches pleines, Akareth s'assit sans plus attendre. Il retira sa veste trempée et sa lanière retenant ses cheveux. Après avoir pris le soin de les essorer, les sourcils toujours froncés, le guerrier ouvrit le contenu de l'un des sacs. Décidément, ils avaient de la chance ce soir; quelques provisions, miches de pain noir, quelques pois, fèves, et même un morceau de jambon un peu sec. Il ne savait pas où ces brigands avaient pillés cette nourriture, mais il pouvait au moins être satisfait de leurs travail; à deux, ils pourraient en avoir pour deux ou trois jours s'ils faisaient attention.

Juste le temps d'arriver à leur destination...


HRP : Faut me dire si ça te gêne si j'ai fait participer ton perso à déplacer les corps, j'ai fait ça pour que ça soit plus rapide et simple... :-S Je ne sais pas ce que tu en penses mais après avoir finit ici, on pourrait rouvrir un sujet dans la ville, à notre arrivée. Tu pensais ne pas avoir écrit quoi ?







Variable
0 Koudpütt
Hache à un tranchant, dague longue

Humain / Mercenaire, 29 ans
Vous voulez de l'amusement ? Rendez lui visite !
RP n°1 : Aldénor
Double compte: Errian


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Idrïn VarcienAventurier Masculin Messages : 95
Inscrit le : 26/07/2012
Dim 14 Oct - 19:29
HRP : Je viens de me rendre compte que je mets "désolé pour le retard" à chaque post. Je vais essayer d'être plus assidu :D Non, ça ne me gêne pas que tu fasses faire des actions à Idrïn, t'inquiète pas, c'est parfait. Et je ne pensais pas avoir écrit "La dague d'Idrïn, déjà couverte de sang à moitié seché, ne parvint pas à trancher la gorge de Pouffe-Man." Ça m'a vachement étonné quand j'ai relu ça XD


L'humiliation que ressentait Idrïn s'était dissipée lorsqu'ils avaient évacué les corps. À force de ruminer qu'un vrai assassin entretenait ses armes, et de se repasser la scène avec la vendeuse d'armes, il avait fini par trouver de fausses excuses à peu près valables, et s'était auto-convaincu qu'il n'avait rien à se reprocher.

« Il ne me reste plus qu'à devenir bon à l'arc ! » lança l'assassin en riant, pendant qu'il mangeait un de pain. Il le regretta aussitôt, se prépara à recevoir une réplique cinglante de la part d'Akareth, mais elle n'arriva pas.

Ils décidèrent de monter la garde chacun leur tour, au cas où une autre horde de criminels amateurs se pointerait. Ce qui était évidemment très peu probable dans un tel endroit, et ce qui donc n'arriva pas.

Le jour se leva donc quelques heures plus tard sur un paysage boueux, mais il n'y avait plus un nuage dans le ciel. Toute trace de sang avait disparue, emportée par l'averse dans le ruisseau en contrebas. Akareth et Idrïn se mirent en route dès l'aube.







Un arc
Un cheval noir volé

Humain / Assassin, 24 ans
Faites attention à cet homme : il ne vous veut pas du bien. Soit vous êtes une proie pour lui, soit il se sert de vous...
#1 - #2
#3 : Aldénor, la Ville Blanche
Espace Onirique - Songe brumeux, Lueurs elfiques.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
En cavale, il faut quand même un peu d'bière.

 Sujets similaires

-
» Le Soldat & La Voleuse, retour à l'auberge
» Quand la mémoire vous fait défaut [Isabeau]
» Il faut rire de la mort ! Surtout quand c'est les autres |Ulrich|
» Quand la potion est tirée, il faut la boire... {Oly'}
» Isabelle & Tyler ♦ Quand faut y aller... [Flashback]
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum