Randonnée sanglante.
avatar
SaelaAventurier Masculin Messages : 335
Age : 24
Inscrit le : 29/08/2012
Sam 22 Sep - 20:39
Suite de : Courage, fuyons !

Le marché noir de Talesherbes, ses ruelles sombres sentant l'urine et le sang, la violence et la mort à chaque coin de rue. Animaux, esclaves, drogues, articles de magie noire ; tout ce qui est illégale y est facilement acquérable pour qui en a les moyens. Saela se sentait ici chez elle. Elle retrouva même sa bonne humeur ( largement mise à l'épreuve par les jacassements de Boradôm pendant tout le voyage ) quand elle trancha la main d'un tire-laine ayant tenté sa chance ( main qu'elle négocia contre un peu d'argent à une vieille femme louche). Bien qu'il fût encore tôt, toute la ville était déjà presque plongée dans l'obscurité sous les ombres écrasantes des imposants arbres de Forêstrange.

- Voilà un endroit vivant ! s'extasia-t-elle. Eh, le lézard, pas besoin de te cacher ici, personne ne fera attention à ta tête.

Elle se tourna vers Boradôm d'un air sérieux :
- Et toi évite de raconter n'importe quoi à n'importe qui, on te tranchera la gorge pour un rien ici.

Dernière édition par Saela le Mer 20 Mar - 10:19, édité 1 fois







Un bon steak
Un sabre, une dague et des couteaux de lancer
Invocation de Nesh

Humaine / Spadassin, 84 ans
Juste derrière toi, petit...
84 ans et toutes mes dents, c'est pas si mal d'être une mutante.

Double compte : Malkar.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Shrag'ZharAventurierMessages : 116
Inscrit le : 26/07/2012
Mar 25 Sep - 21:22
Incroyable, on aurait presque pu croire que toute la débauche et la perversion humaine était concentrées ici. Shrag'Zhar observait les gens curieusement, les dévisageant sans se gêner - après tout, sous sa capuche, il se sentait en sécurité. Il trouvait ces êtres étranges, et s'amusait à s'imaginer quelle obscure raison les poussait à venir dans cet endroit. Il en avait vu des gens, en sillonnant les Calmes-plaines, mais pas aussi malveillant, aussi effrayant. Enfin, effrayant... Pas pour lui, bien sûr, il n'avait aucunement peur des humains. Lui, avec sa gueule sertie de crocs et ses yeux perçants, inspirait bien plus la peur. Toujours est-il que ces hommes et femmes, au physique aussi répugnant que lui - parfois plus ! - empestaient la corruption, la luxure, l'ivresse, le meurtre... La pourriture sous toutes ses formes. Shrag'Zhar n'aurait jamais pu imaginer qu'un tel endroit puisse exister.

Jetant des coups d'oeil partout, il s'étonnait de voir des gens, des enfants même, enchaînés et échangés moyennant quelques dragons, des hommes vendant discrètement des sachets d'herbe, des vieux fripés au rire édenté faisant quelque affaire soupçonneuse. Et il surprit même un jeune homme exhibant ce qui semblait être des organes humains en proposant un prix bien faible. Finalement, je préfère ne pas imaginer ce que deviennent les touristes paumés, ici... Jetant un coup d'oeil vers Saela - qui était en train de refourguer la main qu'elle avait coupé plus tôt contre quelques sous -, il fut rassuré qu'elle soit là, avec eux. Elle semblait à l'aise ici. Une preuve de plus de l'étrangeté de cette femme... Néanmoins, malgré l'assurance avec laquelle elle dit à l'homme-lézard de ne plus se cacher, celui-ci refusait d'enlever sa capuche. Avec tous ces gens étranges, il ne voulait pas provoquer un fou qui aurait dans l'idée de le rôtir pour un bon repas. On voyait de tout, de nos jours...

Mais ce n'était pas ce qui le dérangeait le plus. L'obscurité qui régnait ici ne lui plaisait pas, ni les grands arbres démesurés qui cachaient sa vue et semblaient penchés sur Talesherbes, comme s'ils allaient les engloutir sous leurs masses feuillues. Et se dire qu'ils allaient bientôt pénétrer au coeur de cette forêt... Cela lui donnait des frissons. Essayant d'oublier ce malaise, il se concentra à nouveau sur les gens qui passaient.







5 fruits et légumes et un bon morceau de viande
Deux dagues

Homme-lézard / 24 ans
C'est rarement avec joie que l'on croise L'Ecailleux, alors qu'il ne ferait pas de mal à un poulet. Enfin... Presque.

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
BoradömAventurier Masculin Messages : 75
Inscrit le : 17/04/2012
Mer 10 Oct - 19:07
Mais où ze hell les avait-elle emmenés ? Cet endroit semblait à Boradöm encore plus hostile que la forêt elle-même. Plus encore que la clairière occupée par les créatures. Et le nain pourrait mettre sa choppe de Syracuse à fondre – si vous êtes un humain normal, un elfe normal ou n'importe quoi sauf un nain bourré : il mettrait sa main à couper, ndlr – qu'il n'était pas passé par un tel endroit lors de sa première venue.

Tout ça pour dire que Boradöm suivait à la trace ses deux nouveaux compagnons. Par à la trace, j'entends qu'il leur collait aux fesses comme un Turestla colle à une cheville. Imaginez donc Bob se dandinant à toute vitesse au milieu de ce capharnaüm, faisant la tête de Ron Weasley face à une armée d'araignées, et vous avez le tableau complet.

Le nain tira sur la manche de Saela – celle qui n'était pas tâchée par le sang de la main qu'elle avait coupée, ce qui avait failli faire vomir Boradöm sur les pieds d'une véritable armoire. Laquelle l'aurait très certainement mal pris.

« Mais où est-ce qu'on est ? Vous nous avez traîné là exprès, hein ? èé » demanda-t-il à Saela, sur un ton mi-apeuré, mi-énervé.


Toutes mes excuses pour le retard éè




Rien à manger
Syracuse XV
Jeu de tarot

Nain, Diseur de Bonne aventure, 134 ans
Ce vieux nain à la remarquable tunique bleue tire les cartes des passants de Château-Rouge, depuis qu'il est tout petit.
Q1 : En route vers la soie
E1 : Rêve créatif, rêve explosif


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Shrag'ZharAventurierMessages : 116
Inscrit le : 26/07/2012
Sam 29 Déc - 23:26
Les yeux levés vers les hauts arbres qui surplombaient le marché, Shrag'Zhar appréhendait chaque pas qui le rapprochait de cette lugubre forêt. Il n'avait jamais quitté les Calmes-Plaines, bien qu'il ait voyagé un bon moment... Et se rendre dans un endroit inconnu était plutôt stressant. Surtout quand cet endroit n'inspire pas confiance. Qui sait quelles horribles bestioles se cachent ici ? Rien qu'en y pensant, l'homme-lézard frissonnait. Mais bon, pas question de jouer le pleutre. Et puis, un défi à relever de temps en temps, ça ne peut pas faire de mal.
Tout à sa contemplation, il percuta violemment quelqu'un - ou quelque chose ? - et réussit, par une pirouette non voulue, à ne pas se retrouver par terre. Quant à la personne qu'il avait percuté... Il eut des sueurs froides quand celle-ci releva la tête. C'était un espèce d'humain mutant - Shrag était peut-être lui-même une sorte de mutant, mais il ne se considérait pas comme tel -, une créature décharnée, maigre, dont la peau laissait deviner les os saillants. Ses traits du visage étaient tirés, à moitié violacés, ses yeux étaient rouges, ses dents pointus. Mais le pire fut sûrement sa voix rauque, aussi désagréable que le crissement strident d'un Zagobol, une voix à vous donner la chair de poule. Et l'effet est encore mieux quand cette voix dit "Ma boule de voyance... Cassée... Laisse-moi t'inciser la tête et utiliser ton crâne pour mes mixtures !"
Bon, une petite menace, c'est rien quand on s'appelle Shrag'Zhar et qu'on fait un peu peur naturellement. Mais c'est pire quand vous voyez tout un troupeau d'hommes et femmes étranges qui se réunit autour de vous, prêt à profiter d'une bonne bagarre pour le simple plaisir de se défouler, d'un bon spectacle ou pour d'autres obscures raisons. Dans ce cas, il vaut mieux laisser sa fierté de côté, non ? Ce que n'hésita pas à faire Shrag'Zhar, en fait... Il préféra écouter son instinct qui lui hurlait de se mettre à l'abri et partit en courant, n'hésitant pas à pousser les gens qui se mettaient sur son passage. Il bifurqua dans plusieurs ruelles, puis ralentit et finit par s'arrêter quand il arriva dans des endroits plus calme. Il reprit lentement son souffle, tout en réalisant qu'il avait semé ses compagnons. Il se retourna, retourna dans la petite rue de laquelle il venait, mais n'osa pas s'aventurer plus loin... Et voilà, il se retrouvait perdu dans un endroit lugubre qu'il ne connaissait pas, tout seul. Il espéra néanmoins que Saela, qui connaissait les environs, parviendrait à le retrouver. Ou qu'elle et Boradöm l'avait suivit...







5 fruits et légumes et un bon morceau de viande
Deux dagues

Homme-lézard / 24 ans
C'est rarement avec joie que l'on croise L'Ecailleux, alors qu'il ne ferait pas de mal à un poulet. Enfin... Presque.

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
BoradömAventurier Masculin Messages : 75
Inscrit le : 17/04/2012
Ven 4 Jan - 21:00
Eh bien non, elle et Boradöm n'avaient pas suivi ! Pas du tout, même. Quand le nain avait vu Shrag'Zhar s'enfuir à toutes jambes, il était déjà séparé de lui et de Saela par quelques dizaines de personnes. Bob avait bien tenté de retrouver Saela, mais évidemment, il ne voyait rien, avec toutes ces saletés d'humains – et de choses moins humaines – qui avaient le mauvais goût de mesurer plus d'un mètre quarante.

Il avait fini, tant bien que mal, par se frayer un chemin vers la ruelle où avait disparu l'homme-lézard. La malchance s'accrochant à lui comme un Turestla à un voleur de poireaux, la ruelle débouchait sur quatre autres chemins tortueux. Après avoir tenté de demander son chemin à une petit vieille, qui se révéla être un gobelin à trois yeux, il décida de prendre une ruelle au hasard, et Ô miracle, ce fut la bonne !

Tout est bien qui fini bien, Boradöm avait donc fini par retrouver Shrag'Zhar, attendant à un coin de rue. Derrière lui s'étendait, béante, une ouverture entre les bâtiments vers la forêt. Comme dans un tunnel sombre dont on ne voit pas le bout, un petit chemin caillouteux s'enfonçait dans Forêstrange.

« Bon, eh bien, je suppose que maintenant qu'on est là... c'est notre prochaine direction ? », demanda-t-il avec beaucoup d'appréhension, connaissant déjà la réponse.




Rien à manger
Syracuse XV
Jeu de tarot

Nain, Diseur de Bonne aventure, 134 ans
Ce vieux nain à la remarquable tunique bleue tire les cartes des passants de Château-Rouge, depuis qu'il est tout petit.
Q1 : En route vers la soie
E1 : Rêve créatif, rêve explosif


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Shrag'ZharAventurierMessages : 116
Inscrit le : 26/07/2012
Dim 6 Jan - 0:13
Quel bonheur de voir arriver le nain ! Au moins, il n'était plus perdu. Ou alors ils seraient perdus à deux. Par contre, Saela n'était pas avec lui. Elle avait dû s'égarer dans la foule ou prendre un autre chemin. Elle semblait connaître le village ; elle les rejoindrait en Forêstrange. Mais dans ce marché noir, impossible de se retrouver. Shrag'Zhar et Boradöm avaient déjà une chance inouïe de s'être retrouvés !

Il faut y aller, hein ? L'homme-lézard n'en menait pas large non plus. Elle fichait les chocottes, cette forêt ! A-t-on déjà vu des arbres si immenses ? Mais l'aventure, c'est l'aventure. Et quand la fierté s'en mêle, ainsi qu'une certaine - mais inavouable - envie d'adrénaline, il n'y a plus à tergiverser.

« On dirait bien... Allons-y ! »

Et les deux énergumènes se mirent en route. Bientôt le village fut loin derrière eux, et l'orée de Forêstrange à quelques pas.

« Impressionnant, murmura Shrag'Zhar, qui était resté silencieux jusque là. C'est encore plus sombre que je le pensais. »

En effet, les arbres hauts et touffus cachaient la lumière, ce qui en faisait un endroit assez sombre et humide. L'homme-lézard jeta un dernier coup d'oeil vers le ciel. C'est connu, les lézards aiment se dorer au soleil. Même s'il était à moitié humain, Shrag'Zhar avait quand même une peau écailleuse, et la douceur du soleil sur sa peau était très agréable. Et il n'avait aucune idée du temps qu'il allait passer ici.
Inspirant un bon coup, il se résigna et pénétra dans la forêt. Il fallu un petit temps d'adaptation pour que ses yeux s'habituent à l'obscurité de l'endroit. Il tourna la tête vers Borädom, ralentissant sa marche.

« Où devons-nous aller exactement ? Pas facile de se repérer ici, lui demanda-t-il. »







5 fruits et légumes et un bon morceau de viande
Deux dagues

Homme-lézard / 24 ans
C'est rarement avec joie que l'on croise L'Ecailleux, alors qu'il ne ferait pas de mal à un poulet. Enfin... Presque.

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Freud AlwinAventurier Masculin Messages : 12
Age : 18
Inscrit le : 12/01/2013
Lun 14 Jan - 17:30
« Hi Haaaaaaa! » criait Freud, qui venait de boire une énorme chope de bière, et descendu de sa montagne pour passer un petit séjour à Château-Rouge. Il passa par Fôrestrange, à dos de poney. Son casque sur la tête, il s'arrêta brusquement: il venait d'entendre du bruit. Un bruit qui venait du sud. Étonné, il ralentit le rythme du poney, descendit de sa monture et marcha lentement. Il était au milieu de la zone boisée, entouré de grands arbres feuillus. L'alcool imbibé faisait parfaitement effet; le nain plutôt gras titubait, zigzaguait, avait le hoquet.

De loin, le vieux roux aperçut deux silhouettes: celle d'un être bizarroïde, d'environ un mètre soixante-dix, et une autre qui ressemblait à... un nain! Duquel une fumée séduisante sortait de ce qui ressemblait à une pipe. Il s'approcha des deux personnes qui avaient l'air assez proches et les salua d'un « B'jour messieurs! Qu'est-ce qu'hic vous amène par ihic ? ».

Freud remarqua immédiatement la belle tenue bleue et dorée du vieux nain à la barbe blanche. Il remarqua aussi la laideur particulière de l'homme mi-homme mi-bête et sa minceur effroyable.







Bière en bouteille.
Dague.

Nain - Guerrier, 176 ans.
Nain joyeux et bon-vivant, quelquefois naïf, Freud Alwin est un nain guerrier qui ne sait manier les armes qu'en dernier recours: le dialogue est toujours privilégié par cet homme très sympathique et compréhensif.
Aucune quête en cours.
Randonnée sanglante.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
BoradömAventurier Masculin Messages : 75
Inscrit le : 17/04/2012
Sam 19 Jan - 10:52
« Aaaaah ! C'eeeest... » Un Nain, Boradöm. C'est un nain, alors arrête de courir en rond comme ça. Tu vas finir par trébucher sur une racine. Et un Nain doit être digne et courageux en toutes circonstance, pas s'enfuir comme un Miahou peureux à chaque fois que quelqu'un dit bonjour.

« Ah. Bonjour ! » dit Boradöm en essayant de masquer sa nervosité – c'est-à-dire en affichant un sourire coincé et en lui tendant la main. « Nous allons explorer un peu cette forêt. Ne me demandez pas pourquoi, je ne sais pas. Et vous ? Un Nain ici, ce n'est pas commun, alors deux... »




Rien à manger
Syracuse XV
Jeu de tarot

Nain, Diseur de Bonne aventure, 134 ans
Ce vieux nain à la remarquable tunique bleue tire les cartes des passants de Château-Rouge, depuis qu'il est tout petit.
Q1 : En route vers la soie
E1 : Rêve créatif, rêve explosif


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Freud AlwinAventurier Masculin Messages : 12
Age : 18
Inscrit le : 12/01/2013
Sam 19 Jan - 18:26
« Vous partez à la découverte d'une région marécageuse qui pue, c'est hic ça? » En voilà une drôle d'idée de la part des deux énergumènes. Explorer une forêt, comme on visite Mépône! Avant de continuer la conversation, qui paraissait très étrange d'ailleurs aux yeux du nain bourré, il serra la vieille main potelée du gars à l'apparence d'un mage et continua de s'interroger: les deux personnages ne savaient même pas pourquoi ils étaient arrivés là!

« Je descends de hic ma p'tite grotte pour visiter un hic peu Château-Rouge. Il paraît que c'est très chahicmant dans l'coin! » continua-t-il. En effet, il trouvait que des nains à Forêstrange, ça paraissait louche. On nous prenait peut-être pour des trafiquants de je ne sais quoi. Peut-être des fricoteurs de mithril! Freud commençait à paniquer: il ne voulait surtout pas d'ennuis.

Il commençait à s'interroger sur ce que sera la suite de son voyage: un périple long et douloureux, ou un voyage exotique et paradisiaque? En même temps, un peu d'action, ça ferait pas d'mal ici. Qu'est-c'qu'on s'ennuie! « Vous connaissez des gens dans l'coin? »







Bière en bouteille.
Dague.

Nain - Guerrier, 176 ans.
Nain joyeux et bon-vivant, quelquefois naïf, Freud Alwin est un nain guerrier qui ne sait manier les armes qu'en dernier recours: le dialogue est toujours privilégié par cet homme très sympathique et compréhensif.
Aucune quête en cours.
Randonnée sanglante.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Shrag'ZharAventurierMessages : 116
Inscrit le : 26/07/2012
Lun 21 Jan - 22:01
Shrag'Zhar regarda le nouvel arrivant qui titubait avec des yeux ronds comme des soucoupes. Encore un être minuscule ! Et en plus, c'est qu'il pouvait être effrayant ce petit bonhomme, avec tout ce contexte. C'était dur à avouer pour l'homme-lézard, mais l'arrivée de ce nain l'avait bel et bien fait sursauter. Faut dire que ça surprend, un petit être qui surgit d'un coup, venant des profondeurs obscurs d'une immense forêt... Et c'est la panique soudaine de Boradöm qui l'avait fait sursauté aussi. Oui, c'est sûrement ça même, Oui, tout à fait ! Car Shrag'Zhar n'a peur de rien ! Bien, laissons-le penser ce qu'il veut, voulez-vous...
Toujours est-il que durant l'échange qui suivit, l'homme-lézard resta silencieux. S'il n'avait pas été dans une forêt aux arbres immenses, il se serait cru démesure face aux deux nains. Il regardait le petit homme avec attention. Celui-ci semblait avoir bien bu, à en juger par ses hoquets répétés et sa démarche vacillante. Shrag'Zhar n'avait pas vu énormément de nain, mais il faut avouer que là, en peu de temps, il avait quand même vu deux nain qui semblaient très attachés à l'alcool... Mais malgré l'air plutôt aimable du nouveau venu, l'homme-lézard resta silencieux. Autant éviter de l'effrayer avec sa voix désincarnée... Il se contenta donc de rester immobile, à prendre racine, comme un arbre biscornu, écoutant les paroles des deux nains.







5 fruits et légumes et un bon morceau de viande
Deux dagues

Homme-lézard / 24 ans
C'est rarement avec joie que l'on croise L'Ecailleux, alors qu'il ne ferait pas de mal à un poulet. Enfin... Presque.

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
BoradömAventurier Masculin Messages : 75
Inscrit le : 17/04/2012
Mar 22 Jan - 22:17
« Euh, non, non, personne. Nous avons perdu notre unique connaissance dans la foule bizarre qu'il y a là derrière... Enfin, si, je le connais, lui ! Je vous présente Shrag'Zhar ! », dit-il en montrant l'Homme-Lézard du doigt. Ah ça, si Shrag'Zhar voulait passer pour un arbre, il ne fallait pas compter sur Boradöm...

« Oh, et en ce qui concerne Château-Rouge, je vous conseille la Taverne de la Gramoche Dodue... très charmante, cette taverne... leur bière est la meilleure des Claires-Buttes ! », ajouta-t-il en guise de réponse à la question de Freud. Il faut dire que Boradöm commençait à se sentir en manque d'alcool, ses stocks étant à sec depuis la veille... Et un Boradöm sobre ne vaut pas forcément mieux qu'un Boradöm alcoolisé !




Rien à manger
Syracuse XV
Jeu de tarot

Nain, Diseur de Bonne aventure, 134 ans
Ce vieux nain à la remarquable tunique bleue tire les cartes des passants de Château-Rouge, depuis qu'il est tout petit.
Q1 : En route vers la soie
E1 : Rêve créatif, rêve explosif


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Jeu 24 Jan - 11:54
    Aedis maugréa en avançant dans les dédales de ruelles mal famées et mal odorantes. Le stupre et la luxure l'agaçaient, elle qui était avant tout une solitaire. La compagnie de gens susceptibles de lui vouloir du mal la mettaient mal à l'aise, et elle remerciait les dieux de l'avoir faite plus humaine qu'elfe. Ces frêles créatures ne feraient pas un pas dans cette ville sans être agressées.
    Là, vous devez vous poser une question. Que fait Aedis ici, en arme, comme souvent, à la bordure de Forêtstrange ? La réponse tient en plusieurs points, certains cocasses, d'autres morbides. Déjà, d'une part, un sens de l'orientation défaillant. C'est une femme, excusez-là, tout de même ! Ensuite, une bourse moins remplie que d'habitude. Certes, elle aurait pu rentrer chez elle, piocher dans le trésor (convenablement rempli par Macha, comme d'habitude), mais elle n'aimait pas dépendre du domaine, et encore moins des affaires de sa sœur. Elle avait beau être la châtelaine officielle, rares étaient ceux sur place qui la connaissaient.
    Et donc, à la fois perdue et fauchée, elle avait décidé de se rendre dans la forêt, pourquoi pas cueillir deux ou trois plantes, tuer quatre ou cinq bestioles, et aller revendre tout ça.Pour le moment, elle avait juste regardé les étals, évaluant les prix, cherchant à savoir ce qui avait de la valeur. Et elle s'était mise en route.
    Déambulant le long de l'orée du bois, les arbres terrifiants surplombant le corps en comparaison si frêle de la demoiselle, elle chercha quelques mètres un chemin, un trace, quelque chose qui lui permettrait de se repérer. En vain. Et puis, elle vit progressivement se dessiner trois silhouettes dans son champ de vision, un peu plus loin. Curieuse, elle s'approcha -serait-ce des bandits recherchés ?- notant au fil de ses pas la présence de deux nains, et d'une créature qui devait être humaine ou elfique, au vu de sa taille.
    Quand elle arriva à porté de voix, elle décida que non, ils n'étaient pas des brigands. Elle s'avança donc à découvert, main tout de même sur le pommeau de son épée.


      - Bien le bonjour, maîtres nains, mons...


    Sa voix s'étrangla dans sa gorge, et la jeune femme eut un mouvement de recul. La surprise envahit ses traits. Elle faillit avoir la réaction primaire qu'auraient eu ses pairs dans ce cas "bouh, mauvais, vilain", mais comprit que ce qu'elle avait vécu dans son enfance devait affecter l'homme-lézard dans une plus grande sphère encore. Et elle eut tout de suite un élan de sympathie envers lui, comme elle en connaissait rarement. Alors, contre toute attente, sourire aux lèvres, elle présenta sa main à cet inconnu, et se présenta.

      - Enchantée ! Je m'appelle Aedis Darrek, et vous ?







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
BoradömAventurier Masculin Messages : 75
Inscrit le : 17/04/2012
Ven 25 Jan - 13:41
« Grmblbrlgrmb. » Comprenez Boradöm, ça faisait beaucoup de rencontres étranges en quelques heures – une femme quelque peu intimidante, un homme à moitié lézard, un Nain à l'orée de Forêstrange, et maintenant... cette femme, mais Boradöm jurerait qu'elle n'était pas vraiment humaine. Trop grande, trop frêle... mais il rêvait sûrement, il n'y avait pas assez d'alcool dans son sang pour qu'il aie les idées bien claires. Il décida donc que la nouvelle venue était humaine, ce qui ne l'enchantait pas vraiment, puisqu'elle allait sûrement vouloir se joindre à eux pour la traversée de la forêt...

« Gmrbl, je veux dire, enchanté aussi, marmonna Boradöm, je m'appelle Boradöm. Ca fait bien beaucoup de monde dans cette forêt, dites-donc. Qu'est-ce que vous faites là ? »




Rien à manger
Syracuse XV
Jeu de tarot

Nain, Diseur de Bonne aventure, 134 ans
Ce vieux nain à la remarquable tunique bleue tire les cartes des passants de Château-Rouge, depuis qu'il est tout petit.
Q1 : En route vers la soie
E1 : Rêve créatif, rêve explosif


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Ven 25 Jan - 18:54
    Des nains. Aedis les évitait, non pas parce que comme ses condisciples elfes elle ne les supportait pas, mais plutôt parce qu'eux n'aimaient pas sa bâtardise. Son côté elfique lui avait joué des tours étant gosse, et lui jouait des tours maintenant avec ses relations nanesques. Mais celui-ci ne lui cracha pas tout de suite au visage, et en cela elle lui fut reconnaissante. Peut-être n'avait-il pas remarqué, peut-être était-il myope, peut-être était-il ivre. Comme tous les nains, souvent.
    Malgré ses mots, non, il ne semblait pas du tout "enchanté", mais plutôt curieux. Alors, la demoiselle, qui n'avait rien à cacher, répondit sans animosité :


      - J'essaye de remplir ma bourse ! On trouve des choses rares et intéressantes dans les parages, et comme je suis plutôt fauchée...


    Oui, définitivement, elle ne comptait pas son domaine dans ses ressources personnelles.







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Shrag'ZharAventurierMessages : 116
Inscrit le : 26/07/2012
Ven 25 Jan - 19:52
Dis donc, ils sont nombreux les passants, par ici ! Et pour Shrag'Zhar, qui avait déjà du mal à supporter les groupes - après tout, en le voyant on pensait plutôt à prendre ses jambes à son cou ou à dilapider cette "horreur", normal qu'il ait l'habitude d'être seul -, c'était un malaise profond qui s'insinuait en lui. Et puis, il faut dire qu'il avait pris l'habitude de se cacher sous son ample capuche, mais celle-ci reposait à présent sur ses épaules depuis qu'il s'était enfui du centre du village, dévoilant sa face écailleuse et effrayante. Sa rencontre avec Saëla et Boradöm l'avait déjà étonné : c'est pas souvent qu'on l'accepte sans dégoût ! Du coup, il avait apprécié d'être avec eux. Mais avec ces inconnus qui arrivaient, il commençait à se sentir à nouveau mal-à-l'aise, avec l'unique envie de se cacher six pieds sous terre... Notamment depuis que Boradöm l'avait présenté au nain qui venait d'arriver - impossible de se cacher maintenant ! Que c'est cruel ! Il s'était même retenu de sourire pour ne pas montrer ses crocs effrayant - il avait appris avec le temps que lorsqu'il souriait, la simple crainte des autres se transformaient en terreur pure. Bref, tout cela pour dire que l'homme-lézard resta silencieux et se contenta d'hocher la tête, jusqu'à l'arrivée de la jeune femme, laquelle eut un sursaut de surprise en le voyant et se coupa net dans sa phrase. Il ne lui en tint pas rigueur, il avait l'habitude de ces réactions. Mais il apprécia qu'elle lui tendit la main avec un sourire. Encore quelqu'un qui semblait accepter un tant soit peu son apparence ! Il était chanceux, aujourd'hui. Pourtant il hésita avant de serrer sa main et de se présenter de sa voix rauque. Puis il retourna dans son écoute silencieuse, encore trop gêné pour prendre la parole.







5 fruits et légumes et un bon morceau de viande
Deux dagues

Homme-lézard / 24 ans
C'est rarement avec joie que l'on croise L'Ecailleux, alors qu'il ne ferait pas de mal à un poulet. Enfin... Presque.

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
BoradömAventurier Masculin Messages : 75
Inscrit le : 17/04/2012
Mar 29 Jan - 13:59
Boradöm eut l'air dépité en entendant l'explication d'Aedis, qui ne l'avait pas du tout convaincu. Personne ne venait en pleine forêt pour se remplir les poches, à moins de le faire en volant les voyageurs imprudents. Mais Aedis n'avait pas du tout l'air d'une voleuse, même s'il y avait toujours quelque chose d'inhabituel chez la jeune femme qui dérangeait le Nain. Mais il n'avait pas encore réussi à mettre le doigt dessus.

« Des choses rares et intéressantes, hein ? Et qu'est-ce qu'il y a donc d'intéressant par ici, dites moi ? Il n'y a que des arbres, et encore des arbres, à perte de vue... Même pas une petite bouteille de bière ! » dit il en faisant la moue de plus belle. « C'est vraiment désolant. Et ce n'est pas non plus ici qu'on va trouver des Dragons... ou des anciennes mines Naines, tiens, ça, ça serait intéressant ! N'est-ce pas, sieur Nain ? » s'écria-t-il en se tournant vers Freud.




Rien à manger
Syracuse XV
Jeu de tarot

Nain, Diseur de Bonne aventure, 134 ans
Ce vieux nain à la remarquable tunique bleue tire les cartes des passants de Château-Rouge, depuis qu'il est tout petit.
Q1 : En route vers la soie
E1 : Rêve créatif, rêve explosif


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Mar 29 Jan - 16:48
    Aedis nota le malaise de l'homme-lézard, et recula d'un pas, voulant évitant de le gêner. Elle était en un sens égoïstement heureuse de savoir qu'il y avait plus exclu qu'elle, mais éprouvait cette réelle sympathie. Le laissant un peu à l’écart, comme il semblait s'y sentir plus à l'aise, elle se tourna à nouveau vers les nains. L'un était très chauve, mais très roux : celui-ci semblait ivre à un tel point que la jeune femme était surprise de le voir debout ; l'autre avait une pilosité blanche, mais ce n'était pas le plus notable chez lui. Non, le plus notable, c'était ses vêtements bleus et son chapeau qui le grandissait plus que de raison. Lui semblait bien plus maître de ses moyens, quoiqu'un peu agacé voire énervé. Les raisons de cette humeur lui étaient inconnues, et elle n'essaya pas d'en savoir plus. Tous les voyageurs avaient leur raison d'être de mauvaise humeur dans les alentours de Forêtstrange. L'atmosphère était étouffante, et ces arbres gigantesques tapaient d'ailleurs sur le système de notre nobliaute d'héroïne. Elle soupira, essayant de les oublier, et se tourna vers le nain aux vêtements éclatants, qui semblait mettre en doute sa version de l'histoire. Oui mônsieur, elle était là pour chercher des choses rares et intéressantes :

      - Certains alchimistes sont friands des plantes des environs, et la viande de certains animaux est plutôt rare... Et vous, que faites-vous, maître nain ? Votre clique me semble très... Hétéroclite, s'il en est. Vous êtes en effet bien loin des mines naines...


    Elle sourit, avenante. Néanmoins, elle sentait que sa petite marche jusqu'à cet endroit, et tout simplement la proximité des Bois sombres, la faisaient frissonner et la rendaient nerveuse. Quand les fourrées alentours bruissèrent, avec un bruit de branches cassées, la jeune femme, sans même savoir ce qu'il en était, sortit son arme avec toute la vitesse dont elle était capable. S'approchant doucement, sur ses gardes, elle était en son fort intérieur effrayée de savoir ce qu'elle allait trouver...







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
SaelaAventurier Masculin Messages : 335
Age : 24
Inscrit le : 29/08/2012
Mer 6 Fév - 16:01
Sortant des fourrées, Saela se retrouva nez à nez avec une frêle jeune femme. Avisant l'arme dans la main de celle-ci, elle se prépara elle-même à dégainer.

- Si tu pointes ton arme vers moi, sois prête à t'en servir. s'amusa-t-elle.

Puis elle vit Boradöm et Shrag'Zhar qu'elle avait perdu peu de temps auparavant. Puis enfin un deuxième Nain.

- C'est donc pour ça que la piste était si facile à suivre. Vous vous êtes reproduit pendant que j'avais le dos tourné ?

Elle se détendit, contourna la jeune femme blonde -sans toutefois la quitter des yeux- pour s'approcher des trois autres. Le Nain qu'elle ne connaissait pas été visiblement trop saoul pour... Eh bien pour n'importe quoi en fait, aussi l'ignora-t-elle superbement. Sous les regards interrogatifs de ses "compagnons" ( il faut dire que son visage avait écopé de quelques entailles et contusions ) elle entreprit de s'expliquer :

- Voyez-vous, je suis tombée, au marché noir, sur... de vieilles connaissances. il se trouve que j'avais quelques affaires restées en suspend depuis bien trop longtemps. Les rats auront droit à un sacré festin. Pour être honnête, j'ai crut un moment que vous m'aviez vendue, et je vous ai traqués jusqu'ici pour vous tuer. Amusant, non ? Cela dit, je ne suis pas tout à fait certaine de votre innocence dans cette affaire...

Ses yeux se perdirent dans le vague et elle se mit à ricaner doucement.







Un bon steak
Un sabre, une dague et des couteaux de lancer
Invocation de Nesh

Humaine / Spadassin, 84 ans
Juste derrière toi, petit...
84 ans et toutes mes dents, c'est pas si mal d'être une mutante.

Double compte : Malkar.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Ven 8 Fév - 11:40
    Aedis faillit se ruer vers l'arrivante, mais ses mots l'en empêchèrent, et bien les en pris. Elle était moqueuse, sûre d'elle. Trop, dans les deux cas. Aedis grogna en rengainant sa lame : ses nouveaux compagnons (temporaires ou non, elle n'en savait rien) avaient l'air de la connaître, car ils ne bronchèrent pas. Ou du moins, n'étaient pas méfiants, ou ne couraient pas comme des lapins pour s'enfuir.
    Elle rangea donc son arme, tout en laissant la main sur la fusée d'un air méfiant. Entendant les paroles de la nouvelle venue, apparemment jusqu'à peu de temps guide du nain et de l'homme lézard, Aedis ne l'aimait pas. Elle avait du moins un mauvais feeling, et la nette impression que la femme était complètement folle. Elle se concentra à nouveau sur ses réflexes, prête à intervenir. Pas question qu'il arrive quoi que ce soit à quiconque dans les prochains temps.
    Attendant que celle qu'elle considérait comme folle ai terminé de parler, Aedis se racla la gorge et reprit :


      - Et avant toute chose, qui êtes-vous ?


    Sa mère lui avait toujours dit de ne pas parler avec les inconnus.







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
SaelaAventurier Masculin Messages : 335
Age : 24
Inscrit le : 29/08/2012
Ven 8 Fév - 22:47
Saela planta son regard de braise dans celui de la jeune femme. Cette dernière semblait tendue mais à aucun moment la peur ne se refléta dans ses yeux émeraudes. Elle crut même y voir une lueur de défis. Il aurait été simple de dégainer et combler la faible distance entre eux pour attaquer. Elle se savait capable de le faire en quelques battements de coeur. Mais, quelque chose la gênait : Saela avait l'habitude d'inspirer une franche terreur à la plupart des gens, pourtant cette femme fluette n'avait même pas tressailli.
Elle s'approcha d'un pas souple tout en la détaillant : légèrement plus grande qu'elle, fine et indubitablement belle.
Saela s'arrêta à quelques centimètres de la femme et lui caressa la joue.

- Appelle-moi Saela, lui dit-elle avec un grand sourire. Et toi, ma mignonne ?







Un bon steak
Un sabre, une dague et des couteaux de lancer
Invocation de Nesh

Humaine / Spadassin, 84 ans
Juste derrière toi, petit...
84 ans et toutes mes dents, c'est pas si mal d'être une mutante.

Double compte : Malkar.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Sam 9 Fév - 12:41
    Et c’est là que les choses se cassèrent la gueule. Aedis était préparée à tout. A TOUT, je vous dis. Enfin, pas tout à fait tout, il faut désormais bien l’avouer. L’inconnue sembla... Agacée de la question de la blondinette. Pourquoi ? Avait-elle quelque chose à cacher, cette femme visiblement habituée à la guerre et aux combats ? Sûrement : Aedis elle-même avec ses secrets, et elle n’aimait pas qu’on lui tire les vers du nez. Néanmoins, le nom n’est pas sujet à ce genre de problèmes ! Il est si aisé de dire, « je m’appelle Moréane » sans que cela soit vrai. Qui pourrait vérifier, sur le moment ? Aedis se serrait contentée d’un faux nom, l’aurait regardé d’un air entendu –les faux noms ont toujours un goût étrange dans la bouche de leur propriétaire- puis aurait continué sa route, avec ou sans eux.
    Non, au lieu de ça, l’inconnue s’avança vers elle d’un pas souple mais déterminé. La main d’Aedis enserra la fusée de son épée, ses muscles se bandèrent. Elle ne se permettait pas d’avoir peur : la peur viendrait après, quand elle analyserait tout ça et qu’elle se dirait « j’étais à
    ça de mourir », mais pas avant. Non, la surprise vint d’abord quand rien ne se passa. La silhouette inconnue s’arrêta à deux pas de la chevaleresse, et leva le bras, doucement, le passant sur la joue de cette dernière. Ainsi, elle s’appelait Saela.
    Aedis était déboussolée, perdue. Elle n’était pas habituée à ce genre de gestes, surtout venant d’une parfaite inconnue à l’esprit apparemment dérangé. De plus… « Ma mignonne » ? Les deux mots dérangeaient la jeune femme : de un elle n’était pas à elle, de deux, elle doutait de pouvoir –et n’aimait pas- être traitée de mignonne. Les adolescentes à peine sorties de l’enfance sont mignonnes ; les dames de cour comme sa sœur sont mignonnes ; pas les chevaleresses accomplies et solitaires. Mais ce sourire semblait sincère, et la jeune femme ne sut comment se dérober. Alors, sans bouger, déglutissant sa salive pour calmer les pensées qui lui hurlaient de fuir cette situation affreusement gênante et indésirable, elle reprit la parole, répondant d’un ton sec :


      - Je me nomme Aedis. Je crois qu’en de pareilles circonstances, je ne suis pas sûre d’être enchantée.


    Sa main n’avait pas quitté le pommeau de son arme, et tout son corps était plus tendu que jamais. Néanmoins, elle sentait ses réflexes émoussés, et sa psyché trop bouleversée pour réagir.








un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
BoradömAventurier Masculin Messages : 75
Inscrit le : 17/04/2012
Dim 10 Fév - 15:57
Boradöm commençait à s'agacer de ces menaces déguisées. Il n'aimait pas du tout cet endroit, et voulais en finir au plus vite avec ces bestioles maléfiques. Tiens, d'ailleurs, il n'en avait pas parlé aux nouveaux venus, et Saela et Shrag'Zhar avaient l'air d'avoir oublié. Voilà qui ferait un bon sujet pour détourner l'attention.

« Bon, c'est bien gentil, tout ça, mais il commence à faire frisquet ici, et je vous rappelle que nous avons des créatures à trouver ! dit Boradöm, presque en criant. N'est-ce pas, Saela ? Et puis on ne vas pas camper là non plus, hein ! Allez, mettons nous en route ! Nous allons... euh... euh... »

Il chercha des yeux quelque chose de tangible pour les faire bouger. C'est alors qu'il remarqua que la minuscule clairière où ils se trouvaient était traversée par d'étranges traces de pattes, plutôt grosses, et qui ne ressemblaient à aucune trace qu'il connaissait. Il n'avait bien-sûr pas connaissance de toutes les bestioles qui vivaient dans l'immense forêt, mais celles-ci étaient particulièrement déroutantes. Elles formaient un sillage qui partait vers l'Est.

« Nous allons suivre ces traces ! » finit-il par dire, cette fois-ci en hurlant pour de bon et en pointant du doigt les empreintes.


Ceci est le 9000e message du forum \o/ Bon, si vous ne comprenez pas de quoi je parle, demandez-moi. Et si vous avez l'impression que ça n'a rien à voir avec la quête, pas de panique, on commence bien la quête !




Rien à manger
Syracuse XV
Jeu de tarot

Nain, Diseur de Bonne aventure, 134 ans
Ce vieux nain à la remarquable tunique bleue tire les cartes des passants de Château-Rouge, depuis qu'il est tout petit.
Q1 : En route vers la soie
E1 : Rêve créatif, rêve explosif


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
SaelaAventurier Masculin Messages : 335
Age : 24
Inscrit le : 29/08/2012
Dim 10 Fév - 22:55
Saela offrit un dernier sourire moqueur à Aedis et s'approcha, légèrement contrariée, des empreintes désignées par le nabot. Après tout, il avait raison, c'était bien pour ça qu'ils étaient là, à se les geler dans cette forêt.
Elle observa les traces quelques instants et fît part de ses maigres conclusions aux autres :

- Je n'ai jamais vu ce genre de traces auparavant. Mais les... choses qui les ont laissées étaient grosses. Et nombreuses.

Elle se mit en route, suivant la piste sans se soucier de savoir si d'autres lui emboitaient le pas. Elle s'arrêta net, se tourna vers le reste du groupe et lança:

- Si mes souvenirs sont bons il y a un petit village par là-bas. Le spectacle promet d'être intéressant. Mais, ajouta-t-elle à l'adresse d'Aedis dans un grand sourire, je suis certaine que notre fière guerrière saura nous montrer toute l'étendu de ses capacités

Puis elle reprit la route en ricanant.







Un bon steak
Un sabre, une dague et des couteaux de lancer
Invocation de Nesh

Humaine / Spadassin, 84 ans
Juste derrière toi, petit...
84 ans et toutes mes dents, c'est pas si mal d'être une mutante.

Double compte : Malkar.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Lun 11 Fév - 19:59
    Aedis retint un rictus méprisant. Saela, cette inconnue aux manières étranges, commençait à lui taper sur le système. Ses menaces voilées, ses gestes imprécis. Oui, vraiment, plus que de la peur, notre jeune chevaleresse ressentait un pressent besoin de... Taper quelque chose. Apparemment cette jeune femme féline et ténébreuse avait ce don sur Aedis : l'énerver, et lui donner envie d'abattre son épée sur le crâne de quelque chose.
    Heureusement que Boradöm, et en un sens Saela, lui fournirent un prétexte. Quand le nain essaya de remettre le sujet principal sur le tapis (sujet dont Aedis n'avait jamais entendu parler, étant arrivée bien plus tôt), la jeune femme dressa les oreilles, observant attentivement les alentours et les traces. Ah oui, c'était gros. Et vu les traces de griffes, ça serait dangereux aussi. Parfait ! Action, danger, de quoi sortir de la monotonie. Il fallait bien avouer que chasser du renard à trois queues et cueillir des orchidées freyesques, c'était pas bien passionnant. Alors que ça, du gros monstre bien vilain à pougner... Une façon comme une autre de se détendre, tout en s'entraîner et s'amusant. Ce qu'on pourrait récupérer sur les corps serait revendable, et si jamais un village avait effectivement été détruit, il y aurait peut-être une récompense à la clef. Ça, c'était de l'argent gagné dignement ! Parce que bon, sa sœur et son domaine, impôts, taille, cens, tout ça, c'était pas passionnant, et chercher l'argent chez les autres, ce n'était pas réellement glorieux. Sortant son épée, sans attendre le groupe dont elle ne faisait de toute façon même pas partie, elle se mit en marche, suivant les traces. Saela pouvait bien faire tous les sarcasmes qu'elle voulait, elle avait confiance en ses capacités physiques et à manier l'épée bâtarde. Elle se sentait d'humeur joyeuse, et regretta simplement l'espace d'un instant de ne pas avoir de bouclier sur elle : elle avait envie de changer un peu de style de combat, et de plus miser sur les chocs que sur la taille. Mais elle s'en accommoderait -elle était après tout même plus douée ainsi.







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Shrag'ZharAventurierMessages : 116
Inscrit le : 26/07/2012
Lun 11 Fév - 21:51
Avec toutes ces rencontres et le retour miraculeux de Saela, Shrag'Zhar en avait totalement oublié le but de leur petite visite en Forêstrange... Heureusement que Boradöm avait une bonne mémoire. En tout cas, la trace des grosses pattes le fit frissonner - de peur d'abord, puis d'excitation. Il commençait à s'habituer à l'atmosphère pesante qui régnait dans la Grande Forêt, à ces arbres immenses et à la pénombre qu'ils apportaient. Ainsi, plus à l'aise qu'il le fût à l'entrée de Forêstrange, il se sentait maintenant prêt tel un preux chevalier à affronter le dragon le danger qui sévissait dans cette forêt. Aaah, le savoureux goût du risque, l'amer douceur de cette angoisse qui enserre votre estomac ! N'est-ce pas délicieux ? Il faut dire que parmi ces braves hommes, femmes et lézards, la plupart devaient être fous pour vouloir suivre ces traces. En tout cas, il était clair que Saela et Aedis avaient depuis longtemps sombré dans la folie, en s'élançant avec une ardeur effrayante vers un village qui était peut-être réduit à néant. Et Shrag'Zhar lui aussi fit preuve de démence en suivant les deux femmes. D'autant plus que les seules armes qu'il possédait étaient... deux dagues. S'ils tombaient contre des grosses bestioles, ça risquait d'être compliqué. Enfin, surtout pour un humain, mais je vous rappelle que Shrag'Zhar est un lézard de belle taille, pourvu de belles griffes et de dents pointues.

Il suivit donc Saela qui semblait connaître le chemin, le yeux fixés sur les traces qu'ils pouvaient trouver par terre. Il n'était pas expert en chasse et en empreintes, mais il n'en avait jamais vu des semblables. Vu les profondes marques, ce devait être des bestioles plutôt lourdes.

« On parie sur la survie du village ? » Lança-t-il à Saela d'un air moqueur. « Pour une bouteille de syracuse ? »







5 fruits et légumes et un bon morceau de viande
Deux dagues

Homme-lézard / 24 ans
C'est rarement avec joie que l'on croise L'Ecailleux, alors qu'il ne ferait pas de mal à un poulet. Enfin... Presque.

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en hautAller en bas
Randonnée sanglante.

 Sujets similaires

-
» Patte Sanglante, Nuage Sanglant ?
» Randonnée au Texas
» Randonnée Sports et loisirs à la Feuillée
» Randonnée Sports et Loisirs LOQUEFFRET
» chemins de randonnée
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum