Randonnée sanglante.
avatar
SaelaAventurier Masculin Messages : 335
Age : 24
Inscrit le : 29/08/2012
Lun 11 Fév - 23:13
- Ce ne serait pas un pari équitable, murmura Saela, plus pour elle même que pour répondre à
Shrag'Zhar.

On ne peut pas passer plus d'un demi-siècle à vivre de massacres sans développer un fort instinct de survie. On ne peut pas non plus vivre si longtemps en étant incapable de sentir ce léger picotement dans la nuque, quand un archer vous met en joue dans votre dos ; sans cette sensation au creux de l'estomac quand quelque chose cloche.
Et là, les entrailles de Saela semblaient décidées à se révolter. Bon elle mit d'abord ça sur le compte d'une consommation excessive de champignons mais elle se rappela d'une part qu'elle n'aimait pas ça et d'autre part qu'elle n'était pas sujette à ce genre de problème.
Après de longues minutes de marche silencieuse, elle avisa une trouée dans les arbres, à quelques dizaines de pas.

- On sera bientôt fixés, souffla-t-elle.







Un bon steak
Un sabre, une dague et des couteaux de lancer
Invocation de Nesh

Humaine / Spadassin, 84 ans
Juste derrière toi, petit...
84 ans et toutes mes dents, c'est pas si mal d'être une mutante.

Double compte : Malkar.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
BoradömAventurier Masculin Messages : 75
Inscrit le : 17/04/2012
Ven 15 Fév - 11:17
Pour une bouteille de Syracuse, Boradöm aurait parié n'importe quoi. « Pour une bouteille de Syracuse, c'est d'accord ! » lanca-t-il à Shrag'Zhar, en serrant sa main écailleuse, alors que le pauvre lézard ne lui avait rien demandé.

Boradöm ne comprenait pas vraiment ce que voulait dire Saela par « On sera bientôt fixés », étant donné qu'il n'y avait certainement aucun village à des dizaines de kilomètres à la ronde, si l'on exceptait Talesherbes, le marché noir. D'après ce que le Nain avait appris à l'école, les seuls lieux d'habitations se trouvaient dans le profondeurs de la forêt, et étaient très difficiles à découvrir. Seule la capitale elfe de Niniel était véritablement connue, et encore, on pouvait très bien y passer sans s'en rendre compte, puisqu'elle avait été construite sans abattre un seul des immenses arbres du coeur de Forêstrange.

Mais il furent en effet rapidement fixés sur ce dont étaient capables les créatures en question. Une fois passée la trouée dans les arbres, ils découvrirent des restes de membres de toutes sortes de créatures, gisant au milieu de flaques de sang de couleurs différentes. Le plus étonnant était la présence de la moitié d'une baudroie morte. Aucun humain, elfe, nain ou n'importe quelle créature normale au monde ne pouvait survivre à la morsure de ses énormes mâchoires, et encore moins la tuer. La chose qui avait fait ça devait vraiment être affamée...


On va attendre un peu avant d'arriver au village, Forêstrange fait plusieurs centaines de kilomètres de long :)




Rien à manger
Syracuse XV
Jeu de tarot

Nain, Diseur de Bonne aventure, 134 ans
Ce vieux nain à la remarquable tunique bleue tire les cartes des passants de Château-Rouge, depuis qu'il est tout petit.
Q1 : En route vers la soie
E1 : Rêve créatif, rêve explosif


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Shrag'ZharAventurierMessages : 116
Inscrit le : 26/07/2012
Dim 17 Fév - 18:56
L'odeur de sang était forte, écoeurante... De quoi vous retourner l'estomac. Même les charognards semblaient hésitants face à ce carnage à se repaître de ces restes. Finalement, peut-être valait-il mieux que le petit groupe ne tombe pas sur ce monstre ? En tout cas, l'ébahissement se lisait sur les traits de plusieurs d'entre eux, dont Shrag'Zhar.

« Quel genre de... bestioles peuvent se nourrir autant ? »

Il avait beau s'imaginer une meute de monstres énormes, se trouver devant une preuve de ce fait était... déstabilisant. Déroutant. Mais Shrag'Zhar reprit vite contenance et posa sa main sur sa ceinture, où se trouvait sa dague.

« Je ne sais pas si elles sont encore dans les parages, mais si c'est le cas, on ne sera jamais de trop pour leur faire la peau. » Murmura le lézard.

Sur ses gardes, il inspectait des yeux les alentours, attentif au moindre bruit. En tout cas, il refusait de s'approcher des restes éparpillés un peu partout et resta statique.


Dernière édition par Shrag'Zhar le Lun 18 Fév - 17:17, édité 1 fois







5 fruits et légumes et un bon morceau de viande
Deux dagues

Homme-lézard / 24 ans
C'est rarement avec joie que l'on croise L'Ecailleux, alors qu'il ne ferait pas de mal à un poulet. Enfin... Presque.

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Lun 18 Fév - 12:18
    Aedis était arrivée la première sur les lieux, marchant à grandes enjambées souples, quand tous les autres étaient restés groupés : un nain, ça ne va pas bien vite quand ça marche, et pour suivre un rythme un peu plus soutenu, c'est presque obligé de trottiner à côté des humains. Donc, Aedis, première sur les lieux, eut un haut-le-cœur en voyant l'immonde spectacle sanguinolent. Elle se ressaisit, elle ne devait pas montrer son dégoût aux autres. Et puis, outre ce sentiment bien naturel face au carnage, elle ressentait une forme... D'excitation, et de curiosité. Elle savait ces sentiments stupides, mais ne pouvait s'empêcher de sentir ses veines pulser plus vite dans son cou.
    S'approchant, narines retroussées face à l'odeur désagréables, elle s'agenouilla à côté d'un cadavre, effleurant les taches de sang de son doigt débarrassé de son gant. Analysant la viscosité, l'odeur...
    Elle se tourna vers ses compagnons, qu'elle avait entendu arriver derrière elle :


      - La meute était là il y a deux jours environ. Quant à savoir où ils sont aujourd'hui, c'est difficile. Des bestioles de cette force peuvent être loin. Si elles se dirigent vers le village, elles seront là-bas bien avant nous. Si au contraire elles ont un territoire de chasse... Ce dont je doute vu la quantité de viande qu'ils leur faut... Donc, si elles ont un territoire de chasse, soit elles viennent bientôt parce qu'elles nous considèrent dangereux, soit on est du menu fretin et on ne les verra pas. Qu'est ce que c'est, à votre avis ?


    Elle-même haussa les épaules. Musaraigne, écureuil ou dragon, elle voulait savoir. Et suivrait donc les traces du groupe de créatures.







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
BoradömAventurier Masculin Messages : 75
Inscrit le : 17/04/2012
Dim 24 Fév - 18:23
« Oh, crois moi, jeune demoiselle, tu ne veux pas savoir ce que c'est ! À mon avis, on les croisera bien assez tôt, et on regrettera de les avoir suivies ! Je m'étonne encore de ne pas avoir été déchiqueté de la sorte quand je les ai vues ! », répondit Boradöm, frissonnant en repensant à sa rencontre avec les créatures.

« Eh bien, si on a deux jours de marches devant nous, mettons nous en route. À moins que vous vouliez admirer le spectacle toute la nuit, en ce qui me concerne, plus tôt on sera sorti de cette satanée forêt, mieux ça sera ! »

Au moins, il n'y avait pas de restes humains ou nains dans le tas de chair. Peut-être que les créatures ne se nourrissaient que d'animaux ? se dit Boradöm, même s'il n'y croyait pas vraiment...


J'ai pas grand chose d'autre à dire >< Si l'un d'entre vous veut faire une ellipse pendant la marche, n'hésitez pas.




Rien à manger
Syracuse XV
Jeu de tarot

Nain, Diseur de Bonne aventure, 134 ans
Ce vieux nain à la remarquable tunique bleue tire les cartes des passants de Château-Rouge, depuis qu'il est tout petit.
Q1 : En route vers la soie
E1 : Rêve créatif, rêve explosif


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Shrag'ZharAventurierMessages : 116
Inscrit le : 26/07/2012
Lun 25 Fév - 23:39
« D'accord avec toi, Boradöm. Allons-y, et vite ! »

Il faut le dire : Shrag'Zhar n'avait qu'une hâte, s'éloigner de cet endroit qui puait la charogne en décomposition. Et il n'était pas le seul !

C'est ainsi que la petite troupe reprit la marche dans la forêt, tous plus ou moins chamboulés par le spectacle dont ils avaient été témoins. Après quelques échanges concernant ces étranges créatures, le sujet fut bientôt évité et on parla de la pluie, du beau temps - et parfois, on ne parlait plus et c'était le silence qui régnait. La menace des bestioles était tantôt oppressante lorsque la terre laissait apparaître des traces fraiches, tantôt lointaine lorsqu'aucun signe ne prouvait qu'une meute de créatures avides ait pu passer dans le coin. Il y eut bien un moment où l'un des membres du petit groupe crut apercevoir quelque chose dans les fourrés, ce qui eut pour effet de changer du tout au tout l'atmosphère ! La troupe fut aussitôt sur le qui-vive, dans une tension palpable... Au final, la sortie d'un écureuil du buisson fit sursauter notre équipe et permit à celle-ci de se décharger sur le pauvre bouc-émissaire qui avait mal vu. A part cet évènement notable, la progression fut assez calme et ils ne rencontrèrent aucun danger sérieux pour ce premier jour.

Bientôt, le soleil commençât à décliner dans le ciel, l'heure - et l'envie ! - de bivouaquer se faisait plus pressante. L'obscurité rendait la hauteur des arbres encore plus effrayante. Les animaux nocturnes commençaient à sortir, et la cacophonie nocturne se fit entendre : hululements d'hibou, grognements de terracor, craquements d'hektopluss... Tant de bruits effrayant pour celui qui n'a jamais campé dans Forêstrange en pleine nuit. Et encore, à en croire les aventuriers habitués, le pire se situait à quelques lieues de là, au niveau des marais, où c'était le silence qui régnait, brièvement entrecoupé de clapotis ou de coassements. Là-bas, l'atmosphère semblait aspirer les intrus dans un silence morbide... Mais on n'en était pas encore là, n'est-ce pas ? Pas ce soir... Mais le petit groupe passerait non loin. Leur périple en était encore à son début ; le répit d'une nuit était de coure durée. A l'aube, il leur faudra se lever et marcher ; le lendemain, encore ; et le surlendemain, encore et encore.

Et petit à petit, ils s'approcheraient du village. Et viendra le matin où ils se réveilleront en sachant qu'ils le trouveraient dans la journée.


Bon, je me suis arrangée pour que si quelqu'un veut faire un évènement durant la nuit ou plus tard en plein milieu du voyage il le puisse, alors n'hésitez pas :) Sinon, direction le village \o/







5 fruits et légumes et un bon morceau de viande
Deux dagues

Homme-lézard / 24 ans
C'est rarement avec joie que l'on croise L'Ecailleux, alors qu'il ne ferait pas de mal à un poulet. Enfin... Presque.

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
SaelaAventurier Masculin Messages : 335
Age : 24
Inscrit le : 29/08/2012
Sam 2 Mar - 23:38
Comme à son habitude, Saela fuyait le sommeil, c'est donc tout naturellement qu'elle se retrouva à monter la garde pour la nuit. Assise contre un arbre, à la limite du halo de lumière produit par le faible feu crépitant au centre de la clairière dans laquelle ils s'étaient installés pour la nuit, elle observait les silhouettes endormies de ses compagnons. Elle se demandait ce qui se passerait lorsqu'ils auraient enfin rattrapés la meute. Et elle n'était pas certaine de pouvoir (ou même de vouloir) compter sur les autres en cas de problème.
Sachant parfaitement que ces sombres considérations ne la mènerait nul part, elle décida plutôt de passer ses nerfs sur un pauvre arbuste qui aurait mieux fait de pousser plus loin.

Finalement, la nuit se termina sans encombre et elle réveilla le reste du groupe (sans faire preuve du moindre ménagement envers Boradöm, dont les ronflements s'étaient montrés prodigieusement énervants), et les enjoignit a presser le pas.

- Allez, maugréa-t-elle, vous aurez tout le temps de dormir quand vous serez mort, et nos proies ne vont pas nous attendre.

Dernière édition par Saela le Sam 15 Juin - 10:32, édité 1 fois







Un bon steak
Un sabre, une dague et des couteaux de lancer
Invocation de Nesh

Humaine / Spadassin, 84 ans
Juste derrière toi, petit...
84 ans et toutes mes dents, c'est pas si mal d'être une mutante.

Double compte : Malkar.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
BoradömAventurier Masculin Messages : 75
Inscrit le : 17/04/2012
Dim 17 Mar - 14:26
Boradöm ? Ronfler ? Hahaha, non, jamais. En revanche, le Nain aurait volontiers dormi quelques heures de plus, surtout que ce qui leur servait de matelas n'était pas très confortable. Ceci dit, il valait sûrement mieux être réveillé dans cette forêt. Vous savez, pour courir en cas d'attaque de bêbête féroce, toussa... D'ailleurs, au bout de quelques nuits passées dans cette endroit lugubre, Boradöm s'étonna d'être toujours en vie. Jusque-là, le périple avait été bien moins palpitant ou dangereux que prévu. Presque ennuyeux. Evidemment, il y avait une raison à cela : les rares créatures qu'ils croisaient était déchiquetées, dépecées, bref, décédées. On aurait pu écrire "Cause du décès : mort violente inexpliquée" avec des tas de détails croustillants sur le rapport d'autopsie, si toutefois on avait autopsié les choses gluantes qui vivaient là.

Enfin, au moins, ils étaient sur le bon chemin, se rapprochant inévitablement d'une mort certaine. Qu'on ne vienne pas nier, après ça, que les aventuriers de Farghestan ne sont pas vraiment des lumières.

Vers le cinquième jour, les aventuriers marchaient en silence, comme c'était le cas depuis quelques heures. Même Boradöm était trop épuisé pour raconter ses anecdotes – il devait faire des efforts considérables pour suivre le rythme des deux infatigables, a.k.a Saela et Aedis. Le Nain allait réclamer une pause, mais il n'eût rien à demander pour que tout le monde s'arrête. Un bruit de tremblement de terre, ou de troupeau de pétaures en furie si vous préférez, venait de se faire entendre. Suivi de quelques "CRAAAAAAAC BÔM". Le grondement se rapprochait, mais ce n'était pas un troupeau : plus ça s'approchait, plus on pouvait entendre nettement qu'il n'y avait qu'une créature. Boradöm appliqua aussitôt la règle numéro 47 du parfait aventurier : "En cas de danger, mettez vous en boule".




Rien à manger
Syracuse XV
Jeu de tarot

Nain, Diseur de Bonne aventure, 134 ans
Ce vieux nain à la remarquable tunique bleue tire les cartes des passants de Château-Rouge, depuis qu'il est tout petit.
Q1 : En route vers la soie
E1 : Rêve créatif, rêve explosif


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Dim 17 Mar - 20:06
    Si, le nain ronflait, Aedis pouvait l'attester. Elle avait même dû s'enfoncer du fenouil dans les oreilles pour parvenir à s'endormir... Quoique, non, ça n'avait pas été nécessaire : des voisins de chambrée plus bruyants que des cochons, dans les auberges du pays. Ivres, malodorants, les hommes buvaient, rotaient, s'amusaient : Aedis pouvait aujourd'hui dormir avec du son autour d'elle, ça ne la gênait pas. Donc, les ronflements du nain avaient beau être un peu plus forts que ceux d'un soulard normal, ils n'en restaient pas moins supportables. Tout comme ses odeurs de pieds.
    Non, ce qui avait empêché la demoiselle de dormir toute la nuit, c'était l'ambiance qui régnait ici. Elle était lugubre, et plus qu'oppressante. Aedis avait au début fait le guet et non la lesb... Cette blague ne marche pas avec les femmes !, mais s'était lassée, sentant être inutile. Tout ce qu'il y avait de dangereux était mort ; ce qui restait était tellement gros que ça les réveillerait tous de toute façon. La jeune femme s'était donc reposé, sans réussir à fermer l’œil.
    Résultat, le lendemain, des cernes un peu trop visibles, et une furieuse envie d'un lit de plumes. Ah, les avantages de la vie de château ! Elle ne se plaignait pas trop, parce qu'elle avait eu son plaisir de la journée en voyant la tronche de Boradom quand elle avait sorti une bouteille d'alcool de son sac, pendant le petit déjeuner. Hilarant.

    Et puis, dans la journée...


      - Roh p*tain, c'est quoi ça ?

    Le nain fuit mais non, décidément, la chevaleresse était trop stupide pour l'imiter. Elle sortit son épée, se mit en garde, et attendit patiemment, bien campée sur ses deux guiboles.







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
SaelaAventurier Masculin Messages : 335
Age : 24
Inscrit le : 29/08/2012
Sam 23 Mar - 17:51
Saela attrapa Boradöm ( qui, pour une obscure raison, était roulé en boule ) par le col et l'envoya choir hors de la trajectoire d'un arbre abattu, tout en se jurant de le passer à tabac plus tard, histoire de lui apprendre l'instinct de survie. Puis elle chercha des yeux ce qui avait put causer tout ce remue-ménage.
Rien à droite.
Rien à gauche.
Rien d'autre qu'une petite butte de terre. Une butte de terre avec six pattes et quatre petits yeux porcins fixés sur le groupe.

- Ah, quand même...

Elle dut se jeter sur le côté pour éviter la charge du mastodonte. Arguant qu'il faudrait du temps à une créature si imposante pour se retourner, elle lui fonça dessus et tenta de lui trancher une patte mais son sabre pénétra à peine l'étrange carapace de bois. Pis, le monstre n'apprécia pas et le fit savoir en se servant de son imposante queue comme d'un fouet, envoyant la pauvre femme à une dizaines de mètres, lui cassant un bras par la même occasion.
En piteux état et trop sonné pour se relever elle ne put que brandir faiblement son sabre devant elle et attendre la charge fatidique.







Un bon steak
Un sabre, une dague et des couteaux de lancer
Invocation de Nesh

Humaine / Spadassin, 84 ans
Juste derrière toi, petit...
84 ans et toutes mes dents, c'est pas si mal d'être une mutante.

Double compte : Malkar.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Shrag'ZharAventurierMessages : 116
Inscrit le : 26/07/2012
Mer 27 Mar - 19:31
Ça y est, le ciel leur tombait sur la tête. Un vacarme assourdissant suivit de la chute d'un arbre. Et un grondement menaçant, qui venait... D'où il venait, d'ailleurs ? Sur ses gardes, l'homme-lézard avait dégainé sa dague et fixait les alentours. Mais il ne voyait pas cette chose qui grondait... Jusqu'à ce que Saela esquive une attaque d'un tertre de terre. Une minute... Depuis ça bouge, la terre ? La jeune femme, réactive, s'élançait déjà sur la bestiole, mais son sabre ripa sur la carapace sans lui causer de sérieux dommage. Le monstre l'envoya valser puis, le temps de se retourner, fonça sur elle. Reprenant ses esprits après cet enchaînement rapide, Shrag'Zhar hurla une chose incompréhensible et se jeta sur le flan de l'animal, le percutant avec son épaule. L'animal imposant dévia à peine sa course, se contentant de gronder encore plus furieusement. Mais sans attendre, le lézard tenta tant bien que mal de s'accrocher à la carapace et, par des coups répétés, essaya de planter sa dague dedans. Quand il comprit qu'en continuant ainsi il n'aboutirait à rien, il relâcha la bestiole et recula rapidement afin d'avoir une vue d'ensemble de la chose. Il n'avait certes pas réussit à lui faire le moindre mal, mais au moins la bestiole semblait assez énervée et s'était détournée de Saela. Sans la quitter des yeux et se préparant à esquiver si elle se jetait sur lui, il hurla en direction de ses compagnons :

« Comment on le bute celui-là ? »

Il espérait que ceux-ci s'y connaissaient plus que lui, car sinon... Le lézard avait beau être agile et rapide, il n'était pas assez habitué aux combats casse-tête pour réfléchir au moyen de tuer la bestiole en même temps d'esquiver ses attaques. Il s'était assez reculé à présent pour être non loin d'Aedis et Boradöm. Et le monstre qui avait commencé à s'avancer vers eux semblait hésiter à achever Saela avant de leur foncer dessus. En tout cas, il continuait à grogner furieusement.







5 fruits et légumes et un bon morceau de viande
Deux dagues

Homme-lézard / 24 ans
C'est rarement avec joie que l'on croise L'Ecailleux, alors qu'il ne ferait pas de mal à un poulet. Enfin... Presque.

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Mer 27 Mar - 22:23
    Aedis était une tête brûlée sans cervelle, quand elle s'y mettait. Elle eut un long moment de latence, parce qu'elle ne s'attendait pas à ce que ça vienne d'en dessous. Elle eut le temps d'apercevoir la bestiole avant que tout ne se déroule aussi rapidement sous ses yeux. Oulah. Ils étaient bien dans le pétrin là. Enfin, surtout Saela.
    Aedis, n'écoutant que son stupide courage, bondit, et se plaça devant la jeune femme, au sol. Elle tenait son arme à deux mains, brandie fièrement devant elle, et avait les pieds bien ancrés au sol. Elle avait conscience qu'elle ne pourrait pas faire grand-chose dans l'état actuel des choses : son épée n'était pas plus résistante qu'une autre.


      - Boradöm ! Met Saela à l'abri !

    Autant qu'il se rende un peu utile. Bon, maintenant, gérer ce six-pattes...
    Piquant un petit sprint, la chevaleresse tenta de sauter sur la tête de la créature, et de percer un de ses yeux avec son épée. Sa tentative était désespérée, et elle craignait d'énerver encore plus l'immonde chose qui se présentait à eux. Mais à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire, n'est-ce pas ?







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
BoradömAventurier Masculin Messages : 75
Inscrit le : 17/04/2012
Mar 2 Avr - 19:06
Lui, mettre à l'abri Saela ? Bon. D'accord. Boradöm a tout d'abord pensé à crier à la jeune femme de se mettre en boule ; mais vue la manière dont elle l'avait jeté à l'instant, elle ne le ferait pas, et ça retomberait encore sur ce pauvre Nain qui n'a rien demandé, alors qu'il donne toujours des bons conseils, mais évidemment, si personne ne se donne la peine de les... Hein, quoi ? La bêbête est en train de foncer sur Saela ? Ah oui, il faut penser à autre chose. C'est bien, vous suivez.

À court d'idées – une fois éliminées toutes les autres du genre Saela, court en rond autour de la grosse bestiole ! ou encore Saela, enfouit ta tête dans le sol ! – Boradöm inspecta rapidement les alentours. Du bois, du bois, du bois... oh, tiens ! Intéressant. « Venez tous par là ! » hurla-t-il en courant vers une petite porte en bois logée dans un grand mur de pierre, à quelques pieds de là. Par chance, elle n'était pas verrouillée, et le gromph eut du mal à faire demi-tour à cause d'un arbre exceptionnellement gros, qui le coinçait d'un côté.

Avec un peu de chance, ils allaient tous pouvoir s'abriter... Sinon, vous allez voir que c'est encore Boradöm qui va prendre...




Rien à manger
Syracuse XV
Jeu de tarot

Nain, Diseur de Bonne aventure, 134 ans
Ce vieux nain à la remarquable tunique bleue tire les cartes des passants de Château-Rouge, depuis qu'il est tout petit.
Q1 : En route vers la soie
E1 : Rêve créatif, rêve explosif


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
SaelaAventurier Masculin Messages : 335
Age : 24
Inscrit le : 29/08/2012
Jeu 4 Avr - 21:16
Saela n'appréciait pas vraiment l'idée d'avoir été secourue comme une demoiselle en détresse mais elle protesta assez faiblement : c'était, après tout, de sa propre faute si elle avait foncée bille tête comme une débutante. Et cela l'énervait encore plus. Elle repoussa donc le Nain et se préoccupa plutôt de son bras meurtri, qui commençait sérieusement à la lancer. Elle ôta son pourpoint de cuir (la pudeur n'étant certes pas sa plus grande qualité) afin de s'assurer de la gravité de la chose : c'était douloureux, un peu enflé et d'une drôle de couleur mais bon hein, elle avait connu pire. Elle se fabriqua une attelle de fortune avec un peu de tissu, un long bout de bois qui traînait fort obligeamment à proximité et de quelques lanières en cuir dont ses vêtements pouvaient se passer.
C'était du bricolage mais ça ferait l'affaire.

Ces considérations terminée, elle jeta un œil distrait au reste du groupe et constata qu'ils avaient tous l'air entier. Ils étaient désormais adossé derrière une petite maison en pierre.

- Eh bien, nous voici arrivés au village dont je vous parlait. Bienvenue à Noirpalay, annonça-t-elle moqueusement. Si j'en crois les bruits qui viennent de la place, nous n'avons pas manqués la fête. Hardis, compagnons, sus aux monstres !







Un bon steak
Un sabre, une dague et des couteaux de lancer
Invocation de Nesh

Humaine / Spadassin, 84 ans
Juste derrière toi, petit...
84 ans et toutes mes dents, c'est pas si mal d'être une mutante.

Double compte : Malkar.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Dim 28 Avr - 13:25
    Les choses s'étaient mieux passées que prévu : ils étaient tous en vie ! Aedis aurait bien aimé rester un peu plus longtemps, mais les autres avaient besoin d'elle. C'est du moins ce qu'elle s'était dit pour se justifier de sa honteuse fuite. C'était juste une grosse bestiole, qui devait avoir son point faible, comme toutes les grosses bestioles ! Si jamais elle tapait assez fort et un peu partout, elle trouverait forcément ce que c'était non ? Mais seule, sans personne pour assurer ses arrières, avec ce que ce monstre avait fait à Saela... Elle préféra plonger en direction de ses compagnons de route : de l'action, il y aurait encore beaucoup, sans doute, vu l'endroit dans lequel ils étaient coincés.
    Et, en effet, Saela, fière allure son atèle au bras, leur fit noter les bruits réjouissants qui s'élevaient de la place principale. Ah, Noirpalay, sa place, son bar PMU, son arbre à p... Bref, le sang de la nobliote ne fit qu'un tour, et elle se releva, fière comme Artaban, joyeuse comme un pinson :


      - OUAIIIIIIIIIIIIIIIS


    Faut pas lui en vouloir, c'est Aedis.







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
BoradömAventurier Masculin Messages : 75
Inscrit le : 17/04/2012
Mar 30 Avr - 19:35
Boradöm se demandait un peu pourquoi Aedis poussait un cri de joie alors qu'on entendait des gens hurler de terreur. Des cris suraigus, ponctués de bruits d'os que l'on broie et de phrases lancées pour inciter les autres à s'enfuir le plus vite possible.

Les aventuriers remontèrent la ruelle où ils se trouvaient. Si l'endroit par lequel ils étaient entrés ne présentait aucune trace de violence, les pavés devinrent rapidement jonchés de cadavres, ou plutôt de ce qu'il en restait. Le spectacle qu'ils avaient vu quelques jours plutôt se répétait, mais cette fois-ci, des familles entières jouaient le rôle de la victime.

Ils finirent par atteindre la place centrale du village, devenue un champ de bataille. Quelques villageois apeurés combattaient toujours, la peur au ventre : ils étaient quasiment adossés au mur de ce qui semblait être une petite auberge, repliés sur eux-mêmes, pointant d'un bras tremblant des épées rouillés qui n'avaient pas du leur servir depuis longtemps...

Le nain regarda dans la direction de la pointe de l'une des épées, et frémit à la vue des créatures. Deux énormes boules gélatineuses, entourées d'un faible halo violet. Pas de pattes, pas d'armes, rien que deux tas informes glissant sur le sol recouvert de corps telles deux limaces. Et affublées chacune de deux yeux noirs... et d'une énorme mâchoire.

Voilà donc ce qui dévorait tous les êtres vivants de Forêstrange. Des Casses-crâne. Les habitants de Noirpalay avaient visiblement essayé tous les moyens de tuer ces monstres : la moitié des bâtiments étaient en feu, des fourches plantées dans le sol formaient des herses improvisées, et même les gramoches semblaient avoir été sacrifiées pour tenter de rassasier les créatures. Mais rien n'avait fonctionné, et le peu d'habitants encore debout en témoignaient.

Sur ce coup, Boradöm regretta sérieusement d'avoir embarqué ses compagnons sur cette route...




Rien à manger
Syracuse XV
Jeu de tarot

Nain, Diseur de Bonne aventure, 134 ans
Ce vieux nain à la remarquable tunique bleue tire les cartes des passants de Château-Rouge, depuis qu'il est tout petit.
Q1 : En route vers la soie
E1 : Rêve créatif, rêve explosif


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
SaelaAventurier Masculin Messages : 335
Age : 24
Inscrit le : 29/08/2012
Mer 1 Mai - 21:45
- Qu'est-ce que c'est que ça ? murmura Saela.

Des espèces de grosses boules violettes, gélatineuses et affamées. Elle sortit une de ses dagues de jet et la lança sur la créature la plus proche. La dague se ficha mollement dans la "peau" du casse-crâne, ce qui ne sembla lui provoquer qu'une gêne assez limitée qui ne l'empêcha nullement de dévorer un villageois trop effrayé pour fuir. Profitant que la créature savourait son villageois juteux (on a les plaisir qu'on peut), Saela fonça sur l'arrière de la créature sabre au clair et la taillada. Le sabre trancha sans problème, encore et encore, mais sans laisser la moindres blessure. Enfin la créature sembla remarquer qu'on l'attaquait et elle se retourna. Elle se retourna même drôlement vite pour sa taille et Saela dû plonger rapidement pour éviter l'énorme mâchoire. Elle constata avec un plaisir assez modéré qu'une dizaine d'autre créatures avaient déjà commencées à les encercler et se replia près du reste du groupe.

- On arrivera à rien comme ça, les attaques physiques n'ont même pas l'air de les blesser ! Si je me souviens bien, Noirpalay est une ville minière, cherchez l'entrée d'un tunnel, on est trop exposés ici et dans un lieu plus étroit ces trucs seront handicapés !







Un bon steak
Un sabre, une dague et des couteaux de lancer
Invocation de Nesh

Humaine / Spadassin, 84 ans
Juste derrière toi, petit...
84 ans et toutes mes dents, c'est pas si mal d'être une mutante.

Double compte : Malkar.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Dim 5 Mai - 20:50
    Aedis aurait bien aimé rejoindre Saela au combat, mais elle se sentait responsable des autres membres du... Non, je rigole, les deux femmes se sont approchées en même temps, la même idée en tête : attaquer les vilaines bestioles. Chacune avec une tactique différente c'est vrai : Saela lança un poignard, et Aedis se rua sur le casse-crâne le plus proche en hurlant, épée sortie.
    Suis-je obligée de vous faire un résumé de la lamentable tentative de la chevaleresse ? Courant en direction de l'énorme bête, la jeune femme pensa amortir son coup d'estoc une fois que son arme serait fichée dans la peau de sa victime. C'était sans compter la consistance de celle-ci : Aedis ne parvint pas à s'arrêter, et quand sa lame pénétra le casse-crâne , ses bras aussi. Ah, la situation était cocasse. Une guerrière, bras enfoncés jusqu'aux coudes dans une chose gluante et violette... C'était génial, vraiment, comme situation. Elle eut un haut le cœur, et tenta de s'extirper du corps de l'affreuse créature. Elle avait toujours détesté le pudding, la gelée. Voilà que le monde lui donnait une raison supplémentaire de haïr cette texture. Prenant appui bien au sol, les deux pieds ancrés dans la terre, elle retira ses bras en couinant et courant vers ses compagnons, au moment où Saela parlait des mines.
    Oh, bonne idée. Toujours chouinant, les bras et l'épée recouvert de l'ignoble substance mauve, elle acquiesça et courut en direction d'une entrée de mine. Une fois à l'intérieur, sans attendre que tout le monde soit là, elle tenta d'ôter le machin collant de ses bras :


      - Beurk beurk beurk, c'est dégoûtant ! è.é J'en ai plein les habits ! Et l'épée ! Ca va prendre des heures à partir ! Quelqu'un sait si c'est toxique ? Et en plus ça fait "wap wap" quand ça bouge, comme de la gelée!







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Shrag'ZharAventurierMessages : 116
Inscrit le : 26/07/2012
Lun 6 Mai - 18:32
S'extirper d'un traquenard pour tomber dans un autre. Super comme idée, Boradöm. D'ailleurs, Shrag'Zhar ne manqua pas de le remercier pour cette ingéniosité. Et à voir le massacre qui se déroulait ici, le monstre d'avant était peut-être plus sympathique... Enfin, ceci dit, c'étaient quand même les Casses-crâne qu'ils étaient venus chercher, et ils les avaient trouvés.
Peu désireux de s'aventurer près des bestioles gluantes, il laissa les deux jeunes femmes se frotter aux casses-crânes et en faire la mauvaise expérience. Est-ce que ça existait, un pokédex bestiaire magique qui répertoriait toutes les créatures et indiquait leurs points faibles ? Si oui, un investissement s'imposait : ce serait bien utile. En attendant, il fallait utiliser sa tête, ce que fit Saela intelligemment. Saluant sa proposition, l'homme-lézard chercha autour de lui quelque chose qui indiquait l'entrée d'un tunnel. Il commençait à perdre patience quand il vit qu'Aedis avait déniché une entrée. Il s'exclama "Par là !" à l'attention des autres et la rejoignit derechef. Il entra dans la cavité et, une fois ses yeux accoutumés à l'obscurité, scruta l'endroit obscur où la cavité semblait continuer.

« Ah, bien trouvé, c'est parfait ! Il y a juste à espérer que ce tunnel n'est pas bouché. Sinon, on est mal foutus et on risquerait de se faire prendre à revers... »

Finalement, une bonne idée, le tunnel comme abri ? Il tourna la tête et regarda la jeune femme qui bougonnait en agitant son bras... Mauve. Et la chose informe et gluante semblait bien accrochée, malgré qu'Aedis secoue son bras comme une forcenée. La situation était grotesque... Et tellement hilarante ! Voir la redoutable Aedis se battre avec son bras donna à l'homme-lézard un fou rire qu'il eut bien du mal à contrôler. Tentant tant bien que mal de recouvrer son sérieux, il se tourna vers l'entrée.

« Bon, dit-il haut et fort en essayant de cacher son rire, il faudrait trouver un moyen de tuer ces choses rapidement, avant qu'elles ne rappliquent. Je me demande si ça prend feu. Vous avez de quoi allumer une torche ? Ceci dit, si le feu ne fait que les éloigner, on ne pourra pas jouer cette carte indéfiniment et risquer d'enfumer le tunnel... »

Shrag'Zhar se demanda pourquoi ils tombaient toujours sur des gros machins impossibles à tuer sans réfléchir. Il avait envie de jouer de ses griffes et de ses crocs sans attendre, de trancher de la bonne chaire !







5 fruits et légumes et un bon morceau de viande
Deux dagues

Homme-lézard / 24 ans
C'est rarement avec joie que l'on croise L'Ecailleux, alors qu'il ne ferait pas de mal à un poulet. Enfin... Presque.

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
BoradömAventurier Masculin Messages : 75
Inscrit le : 17/04/2012
Mer 8 Mai - 20:09
Fidèle à son courage légendaire, Boradöm était resté planqué derrière Shrag'Zhar, lançant de temps en temps des cris d'encouragement aux deux folles parties à l'assaut des tas de gelée. Selon lui, le lézard devait être bien plus apétissant qu'un Nain sobre, alors c'était la meilleure cachette possible. Ne lui en veuillez pas, Boradöm n'a jamais été très logique... Il avait aussi rassuré Aedis d'un « Non, pas toxique » et suggéré au lézard que vu le nombre de maisons qui brûlaient, le feu ne devait pas avoir beaucoup d'effet sur les bestioles. Ne me demandez pas d'où il tient ces informations.

Non, la meilleure idée était de se terrer dans un tunnel jusqu'à ce que les bestioles aient mangé tout le village et s'en aillent. Si toutefois ils restaient vivants jusque là... Le Nain suivit donc Aedis dans l'entrée de la mine, muni d'un bout de bois auquel il avait mis feu. Il ne restait plus qu'à voir où ça les mènerait, en espérant qu'aucun monstre ne voudrait leur faire la peau...




Rien à manger
Syracuse XV
Jeu de tarot

Nain, Diseur de Bonne aventure, 134 ans
Ce vieux nain à la remarquable tunique bleue tire les cartes des passants de Château-Rouge, depuis qu'il est tout petit.
Q1 : En route vers la soie
E1 : Rêve créatif, rêve explosif


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
SaelaAventurier Masculin Messages : 335
Age : 24
Inscrit le : 29/08/2012
Jeu 9 Mai - 12:29
Saela jeta un regard consterné à Aedis qui se débattait avec sa gelée violette. Au vu de sa propre performance elle préféra retenir ses sarcasmes. Pour cette fois. Ils progressèrent donc dans le boyaux exiguë à vive allure, espérant distancer leurs gluants ennemis. Ils arrivèrent au bout d'une marche harassante dans une pièce de moins modeste dimension, au centre de laquelle se trouvait, à peine éclairé par la "torche" du Nain, une ouverture carrée donnant sur un puits de ténèbres angoissantes. Bon, Saela étant nyctalope elle résuma ça comme un : "escalier au fond duquel gisent quelques débris -sans doute les mineurs ont-ils descellé une dalle qui le bouchait. Ah, et aussi, il y a pleins de squelettes tout autour de la salle". Elle proposa aussi, non sans un rien d'amusement dans la voix, que le Nain passe devant puisque sa race était réputé pour son aisance avec les souterrains.







Un bon steak
Un sabre, une dague et des couteaux de lancer
Invocation de Nesh

Humaine / Spadassin, 84 ans
Juste derrière toi, petit...
84 ans et toutes mes dents, c'est pas si mal d'être une mutante.

Double compte : Malkar.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Dim 12 Mai - 21:28
    Aedis n'avait pas vraiment conscience d'être ridicule. C'était stupide, non, d'être terrifiée ainsi par de la gelée... Alors qu'on fonce tête baissée sur des machins capables de bouffer la tête d'un coup de dent. Une logique très relative, en effet.
    Quand elle en ôta le plus gros, et fit abstraction du reste, elle rejoignit en quelques enjambées le groupe, observant le fond du puits avec une certaine appréhension. Puis, entendant Saela proposer au nain de marcher en premier, elle faillit éclater de rire. Ce petit personnage n'avait fait que se protéger depuis le début. Aussi, en haussant les épaules, attrapa-t-elle la torche du nain (histoire que ce soit à hauteur de visage) et s'avança-t-elle dans les ténèbres. Ah, elle avait fière allure, épée dans la main droite, bout de bois dans la gauche !







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
BoradömAventurier Masculin Messages : 75
Inscrit le : 17/04/2012
Sam 1 Juin - 17:29
Boradöm laissa donc, galant, l'honneur aux dames. Enfin pas trop, quand même, puisqu'il fallait aussi qu'il fasse attention à son honneur de Nain : il s'engouffra donc derrière Aedis. L'ouverture donnait sur un tunnel pas plus intéressant que le précédent, si ce n'est que la présence d'ossements se faisait plus fréquente, et que de temps à autres, le sol descendait de manière abrupte. Pas de doute, ils s'enfonçaient sous terre.

Les boules de gelées ne les avaient manifestement pas suivis, et d'ailleurs, ils ne croisèrent aucune forme de vie lors de leur pénible avancée dans ce tunnel. Personne ne disait mot, Aedis ouvrait la marche, les autres suivaient – assez difficilement en ce qui concernait Boradöm, qui pour une fois s'abstenait de râler comme un vrai Nain.

Au bout de moins d'une heure de marche, le tunnel s'élargit et gagna en hauteur. Ils arrivèrent devant une sorte d'arche sculptée dans la roche, des bas-reliefs représentant des montagnes et des Nains, avec une inscription en ancien langage Nain. De chaque côté du tunnel se trouvait un grand siège en pierre, également sculptés ; et dans chaque siège, un squelette de Nain tenant une hache. D'autres ossements jonchaient le sol, et le passage entre les deux sièges était juste assez large pour laisser passer une personne à la fois.

Ils avaient donc survécu à la traversée de Forêstrange, et manifestement, cet ancien poste de garde marquait l'entrée du territoire Nain : les Âpres-Pics.

Restait à savoir pourquoi les gardes étaient morts depuis des lustres, et ce qu'ils allaient découvrir au bout de ce tunnel.



[HRP : Désolé pour l'attente. Le prochain (Shrag' ?) peut poster ici, ensuite j'ouvrirai un sujet dans les Âpres-Pics :)]




Rien à manger
Syracuse XV
Jeu de tarot

Nain, Diseur de Bonne aventure, 134 ans
Ce vieux nain à la remarquable tunique bleue tire les cartes des passants de Château-Rouge, depuis qu'il est tout petit.
Q1 : En route vers la soie
E1 : Rêve créatif, rêve explosif


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Kord'Seigneur Masculin Messages : 3394
Inscrit le : 06/12/2010
Lun 10 Juin - 20:58





Co-Seigneur de CCR

Personnages : Boradöm, Idrïn Varcien, Sally Tiliel
Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en hautAller en bas
Randonnée sanglante.

 Sujets similaires

-
» Patte Sanglante, Nuage Sanglant ?
» Randonnée au Texas
» Randonnée Sports et loisirs à la Feuillée
» Randonnée Sports et Loisirs LOQUEFFRET
» chemins de randonnée
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum