Poursuite obscure.
avatar
Kord'Seigneur Masculin Messages : 3394
Inscrit le : 06/12/2010
Lun 10 Juin - 20:56


Poursuite obscure


Suite de Randonnée sanglante


Le tunnel n'avait plus été très long après le poste de garde abandonné qu'ils avaient passé. Il avait continué à s'agrandir, jusqu'à déboucher sur une gigantesque cavité. Des statues de la taille d'un pétaure étaient disposées de part et d'autre du chemin, et on avait du mal à distinguer aussi bien le fond de la cavité que son plafond. Comme si la montagne dans laquelle ils se trouvaient était creuse ; et la brume qui remplissait le lieu n'arrangeait pas les choses. Un pont en bois, qui avait l'air au moins millénaire, menait de l'autre côté du fossé : à son extrémité se trouvait une paroi rocheuse, dans laquelle une étroite fente permettait le passage. De chaque côté de l'ouverture, deux statues de Nains de plusieurs mètres de haut semblaient avertir le visiteur qu'il n'était pas le bienvenu s'il n'appartenait pas à ce peuple.

Mais ils n'avaient pas le choix : peu importe ce qu'il y avait à l'intérieur de cette montagne dans la montagne, ils ne pouvaient plus faire demi-tour. Aedis s'aventura donc la première sur le pont, qui craqua sous son poids. Elle arriva néanmoins sans encombre au bout ; Saela et Shrag'Zhar suivirent un par un, Boradöm passa en dernier en priant tous les dieux Nains, et même les autres, pour que son embonpoint ne l'entraîne pas au fond du précipice. Mais il avait de quoi être fier de son peuple, qui savait bâtir des ponts solides.

Tous les quatre, chacun avec une torche, pénétrèrent par l'étroite ouverture des mines de Thoröm, ce lieu perdu depuis des siècles. Ils marchaient en silence : Saela et Aedis étaient sur leurs gardes, Shrag'Zhar ne disait jamais grand chose, et Boradöm était trop émerveillé par l'oeuvre de ses ancêtres pour faire des commentaires...





Co-Seigneur de CCR

Personnages : Boradöm, Idrïn Varcien, Sally Tiliel
Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Shrag'ZharAventurierMessages : 116
Inscrit le : 26/07/2012
Jeu 13 Juin - 13:53
Impressionnant, c'était le mot. La longue traversée avait été rude ; Ce n'était jamais très agréable de se trouver dans un tunnel dont on ne connaissait ni la longueur, ni le lieu de sortie. Mais aucun des quatre énergumènes présents ne s'étaient attendu à déboucher dans un tel endroit. Dans cet endroit dont l'âge était indéterminable, le temps semblait être en suspens, comme dans un monde parallèle. Chaque pas résonnait dans la cavité et se répercutait sur des murs lointains, invisibles.
En pénétrant dans l'étroite cavité, les individus découvrirent un endroit spectaculaire, hors du commun. Ils étaient à l'entrée d'une immense anfractuosité. Des milliers de galeries s'enfonçaient dans la roche autour d'eux, sur plusieurs niveaux. Des ponts reliaient les différentes entrées. Des escaliers creusés menaient aux différents niveaux. Impossible de voir jusqu'où s'élevaient ou s'enfonçaient ces multiples ouvertures. Le plafond, trop lointain, était invisible ; il en était de même pour le fonds du précipice. Devant eux, une large passerelle menait à une grande ouverture, dont la grandeur équivalait la porte par laquelle ils venaient de passer. Elle tranchait donc avec la petitesse des entrées des galeries alentour. Nul doute qu'elle devait mener à une pièce importante.

Shrag'Zhar resta, comme tous, pantelant devant cette immensité. Le vide, surtout, l'inquiétait. Une chute était mortelle... Peut-être même que l'individu qui tomberait dans ce trou serait mort avant de toucher le fond. Attrapant un morceau de roche qui traînait par là, l'homme-lézard jeta la pierre dans le vide et tendit l'oreille. Pas un bruit. Pas un bruit ne se fit entendre. L'oeuvre des nains était... incommensurable.

Pourtant, tâche à ce tableau, les divers ossements qui peuplaient le sol accusaient les ans. Des ossements humains comme non humains jonchaient le pont. A n'en pas douter, nombreuses avaient été les créatures à avoir tenté de s'approprier cet endroit après les nains. Mais elles aussi avaient fini par voir leur chair se flétrir et la poussière ensevelir leurs os.







5 fruits et légumes et un bon morceau de viande
Deux dagues

Homme-lézard / 24 ans
C'est rarement avec joie que l'on croise L'Ecailleux, alors qu'il ne ferait pas de mal à un poulet. Enfin... Presque.

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
SaelaAventurier Masculin Messages : 335
Age : 24
Inscrit le : 29/08/2012
Mar 18 Juin - 10:18
Saela ne remarqua que vaguement l'immensité des lieux tant elle fulminait intérieurement. Pour commencer son maudit bras avait déjà commencer à guérir ; bien sûr elle ne se plaignait pas de ses capacités de guérison, mais elle savait parfaitement que la douleur serait cuisante pendant les quelques jours que cela prendrait encore. Ensuite elle n'avait tuer rien ni personne depuis trop longtemps à son gout et son sabre la démangeait presque autant que son bras. Et pour finir toute cette histoire lui avait pour le moment rapportée beaucoup de problèmes et aucunes richesses.

Pour tout dire l'envie de trucider ses compagnons pour se servir sur leur corps se faisait de plus en plus tentante. Boradöm et Shrag'Zhar seraient simple à éliminer. Aedis représentait un défi plus sérieux mais même avec un bras en écharpe elle se sentait capable de la vaincre. Pourtant elle retint sa lame et se contenta d'une œillade mauvaise au Nain qui avait l'air d'un gosse, tout abasourdi qu'il était face à ces tas de cailloux empilés. Il fallait le voir, béant au pied des immenses statues, scrutant avec admirations des bas-reliefs presque effacés par le temps, sursautant face à une araignée géante...

Saela fut sur la bestiole en moins d'une seconde et trancha plusieurs de ces horribles pattes avant de lui fourrer son sabre dans la gueule. Trois autres de ces monstres gros comme une vache étaient déjà au sol et se ruaient vers eux. Saela n'écoutant que son courage ( ou bien était-ce sa folie ? ) les chargea de front. Les araignées en furent visiblement assez surprise car elles ralentirent sensiblement, permettant au spadassin de trancher pattes, mandibules et tête. Elle avait aussi écopé d'une vilaine morsure mais savait n'avoir rien à craindre du poison. Une fois son dernier adversaire décapité, elle jeta un œil par-dessus son épaule pour voir comment s'en sortait le reste du groupe.







Un bon steak
Un sabre, une dague et des couteaux de lancer
Invocation de Nesh

Humaine / Spadassin, 84 ans
Juste derrière toi, petit...
84 ans et toutes mes dents, c'est pas si mal d'être une mutante.

Double compte : Malkar.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Dim 23 Juin - 22:39

    Aedis, pourtant loin d'être une esthète fanatique d'art ou d'architecture, resta plantée comme ses compagnons en voyant ce qu'intérieurement elle qualifia de "ruine". Elle n'en dit rien, de peur de vexer le nain du groupe. Curieuse créature tout de même. Bon, il ne faut pas en demander de trop, aussi se lassa-t-elle assez vite, ne restant debout sans bouger à observer les environs que pour deux raisons : ne pas passer pour une inculte insensible aux yeux des autres, et chercher d'éventuels occupants des lieux. Les ossements qui traînent en vrac sont rarement des sépultures officielles (Aedis sait-elle seulement ce qu'est une sépulture ?), aussi se douta-t-elle, sans être expertes en ossements, que ce n'était pas dû à une mort naturelle... Et que les survivants ne devaient pas avoir été très nombreux.
    Elle vit le pont de poids sans sourciller. Elle n'avait pas peur du vide, et étant sans doute, si l'on exceptait l'humaine étrange, sans doute la plus légère du groupe. Aussi, elle prit son courage à deux mains, et entreprit de traverser le pont. Celui-ci tanguait et craquait, on aurait pu se croire sur le pont d'un navire. Cette idée fit verdir la demoiselle, qui pu néanmoins se raccrocher à la vision de la rive, puis à la sensation de la pierre contre ses semelles pour bien se tenir une fois tout le beau monde passé.
    Cette fois-ci, ce fut Saela qui prit la tête, et Aedis comprit qu'elle avait sans doute plus à craindre de cette bestiole là que des machins verdâtres à mâchoire. C'était effrayant... Et jamais elle ne l'aurait avoué, aussi tapa-t-elle simplement deux fois dans ses mains une fois les quatre araignées tuées. Elle retint un sifflement, tellement elle était impressionné.
    Le petit groupe avança encore dans les couloirs de cette ruine naine, jusqu'à arriver jusqu'à un embranchement. Droite et gauche, un choix cornélien. Les aventuriers vont toujours tout droit, mais comme foreuse ils n'avaient qu'un nain, et pas de temps devant eux. Prenant deux cailloux de bonne taille, elle en lança un dans chaque embranchement. Celui de droite rebondit deux fois avant de terminer sa course dans un liquide qui se fit entendre à grand renfort de jets et gouttes ; celui de gauche rebondit trois fois avant de heurter quelque chose de mou, qui laissa échapper un grondement sourd.
    Une moue penaude au visage, l'impossible chevaleresse se tourna vers le groupe :


      - On va où ?








un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
BoradömAventurier Masculin Messages : 75
Inscrit le : 17/04/2012
Jeu 27 Juin - 19:01
– Eh bien... euh... hum !

Boradöm aurait bien aimé pouvoir étaler sa science sur les mines naines, leurs pièges et les règles à suivre pour en sortir vivant, mais en réalité, il s'y connaissait autant en mines qu'un bouseux des Claires-Buttes en chant elfique. À vrai dire, son émerveillement avait rapidement laissé la place à la frayeur – et depuis l'apparition des araignées géantes qui avaient même effrayé Aedis, il sursautait au moindre bruit. Surtout, il se demandait comment, nom d'une choppe, on pouvait passer sa vie dans une grotte...

Voyant que les autres attendaient qu'il prenne une décision, comme s'il était censé leur servir de guide, il pesa le pour et le contre : d'un côté, de l'eau, de l'autre, quelque chose qui pouvait éventuellement les manger ou les réduire en bouillie pour miahou. Le choix était vite fait : l'eau ne pouvait pas être dangereuse, non ?

– Euh... à droite ? °^°

Mauvaise idée, Boradöm, mauvaise idée...




Rien à manger
Syracuse XV
Jeu de tarot

Nain, Diseur de Bonne aventure, 134 ans
Ce vieux nain à la remarquable tunique bleue tire les cartes des passants de Château-Rouge, depuis qu'il est tout petit.
Q1 : En route vers la soie
E1 : Rêve créatif, rêve explosif


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Shrag'ZharAventurierMessages : 116
Inscrit le : 26/07/2012
Lun 1 Juil - 20:58
- Allons-y alors ! S'exclama notre lézard favori en devançant ses camarades qui stagnaient devant les entrées.

Il se dirigea vers le couloir de droite, dans lequel un bassin contenant une eau noirâtre-pas-très-propre exhalait une odeur putride. Depuis combien de temps elle stagnait ici, cette eau ? Aucune idée. En tout cas, Shrag'Zhar s'avançait vers le bassin à grande enjambées. Il se pencha par-dessus l'eau pour scruter le fond - histoire de voir si c'était profond ou non. On n'y voyait rien. Mais il fallait bien se décider à avancer, d'autant plus que le sol lui piquait les pattes. Ca démangeait fort, même. Peut-être avait-il marché sur un os qui trainait ? C'est ça l'inconvénient d'être à moitié lézard : on a les pieds trop gros et griffus pour pouvoir mettre des chaussures. Un regard sur sa plante des pieds le dissuada cependant de prendre à la légère ce picotement. Il fit même un bond en arrière par réflexe - et manqua de renverser ses compagnons. Sur quoi avait-il marché ? Juste sur les éclaboussures qu'avait fait la pierre d'Aedis. Et si ce n'était pas tout à fait de l'eau, mais un genre de lac d'acide ? Pas très joli-joli.

- Demi-tour, marmonna Shrag'Zhar.

Un rugissement emplit la caverne. Visiblement, le bestiau se trouvant dans l'autre couloir ne supportait pas d'avoir été réveillé. Bon, la traversée du lac d'acide ou l'espèce de gros serpent moche dont la tête apparaissait à l'entrée ? A choisir, le lézard se décida pour le serpent. Il dégaina ses deux dagues et les lança dans la tête de la bête. L'une d'elles rebondit sur les écailles de la grosse bestiole et l'autre se ficha dans son oeil. Joli lancer. Qui eut pour effet de la faire rugir et s'élancer vers la troupe. Shrag'Zhar se coucha par réflexe pour éviter l'énorme machoire sertie de crocs et se releva aussitôt, prêt à en découdre... bien que ses seules armes aient déjà été utilisées. Il jeta un coup d'oeil à ses camarades - il aurait bien besoin d'aide sur ce coup-ci Pas sûr que ses griffes entament des grosses écailles comme celles-là !







5 fruits et légumes et un bon morceau de viande
Deux dagues

Homme-lézard / 24 ans
C'est rarement avec joie que l'on croise L'Ecailleux, alors qu'il ne ferait pas de mal à un poulet. Enfin... Presque.

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
SaelaAventurier Masculin Messages : 335
Age : 24
Inscrit le : 29/08/2012
Mar 2 Juil - 8:37
Saela n'avait pas vraiment prêté attention a ce que faisait les autres. En fait, elle était restée légèrement en arrière pour nettoyer tranquillement son sabre de tout ce sang d'araignée. C'est que c'était plutôt salissant, cette saleté. Une fois sa tâche achevée, elle constata avec un certain amusement que ses compagnons étaient aux prises avec une sorte de serpent géant et furieux. Puis elle se rappela vaguement que la notion de groupe introduisait celle d'entraide. Elle se décida à contourner le monstre pour lui trancher le bout de la queue, ce qu'il apprécia, bien évidemment, assez peu. Il se retourna vers le spadassin avec fureur, offrant ainsi une magnifique ouverture aux autres.







Un bon steak
Un sabre, une dague et des couteaux de lancer
Invocation de Nesh

Humaine / Spadassin, 84 ans
Juste derrière toi, petit...
84 ans et toutes mes dents, c'est pas si mal d'être une mutante.

Double compte : Malkar.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
BoradömAventurier Masculin Messages : 75
Inscrit le : 17/04/2012
Mer 3 Juil - 14:19
Boradöm en profita pour courir le long du tunnel. Enfin, courir... Il marcha aussi vite que ses courtes pattes et son poids le lui permettaient, jusqu'à ce que ça longue barbe veuille mettre son grain de sel. Au bout de quelques mètres, son pied droit en écrasa l'extrémité, le faisant trébucher et s'écraser au sol dans un bruit sourd. Le sont résonna dans le tunnel et le serpent se tourna vers lui, épargnant une morsure fatale à Saela.

Le serpent se dirigea lentement vers Boradöm et les autres. Le Nain, à terre, regarda le reptile s'approcher de lui en sifflant. L'heure de sa mort était venue, il en était sûr... à moins que...

La queue sectionnée de la bestiole était seulement à quelques mètres de lui, laissant apparaître un stock de graisse considérable. Le Nain rampa le plus rapidement possible. Il n'avait pas d'arme, mais Boradöm avait deux autres faibles : boire du Syracuse, et fumer la pipe. Une fois à hauteur de la bestiole, il sortit une allumette, la gratta et la colla à la graisse du serpent. Le feu prit aussitôt, dégageant une odeur âcre.

Il ne restait plus qu'à espérer que la bête crame assez rapidement. Et que tout le tunnel n'allait pas prendre feu...


[Je ne sais pas si c'est vraiment possible qu'un serpent prenne feu comme ça, mais on va dire que oui XD]




Rien à manger
Syracuse XV
Jeu de tarot

Nain, Diseur de Bonne aventure, 134 ans
Ce vieux nain à la remarquable tunique bleue tire les cartes des passants de Château-Rouge, depuis qu'il est tout petit.
Q1 : En route vers la soie
E1 : Rêve créatif, rêve explosif


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Mer 3 Juil - 21:27
    Aedis fut surprise que l'attaque de Saela réussisse. Sacré lame... Ou sacrée force. Vraiment rien ne la pousserait à présent à affronter la demoiselle de front. Trop dangereux. Et pourtant, Saela fut sauvée par le nain... C'était assez amusant, comme situation.
    Par contre, ça, ça s'appelait une ouverture, et les ouvertures, on les exploite. Fonçant vers la bestiole, Aedis lança un coup de taille en direction de l’œil valide, qui réussit, au moment même où la queue prenait feu. Reculant précipitamment, quelques flammes léchant -et nettoyant d'un même coup- son épée, elle sourit à Boradöm.

      - Tout va bien ?

    S'approchant, elle lui tendit la main pour l'aider à se relever. Ensuite, un peu effrayée par les flammes -quoique les roches semblent ignifugées-, ils coururent en s'enfonçant dans le couloir. Toujours sur ses gardes, Aedis se demandait ce qu'ils rencontreraient ensuite. Après les araignées et le serpent, restaient quoi ? Les rats ?







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Shrag'ZharAventurierMessages : 116
Inscrit le : 26/07/2012
Mer 3 Juil - 22:20
Shrag'Zhar resta bouche béé devant ce qui se passa ensuite. Le monstre était vaincu, certes. Mais il avait comme un mauvais pressentiment. A vrai dire, le feu qui dévorait le serpent ne lui plaisait pas. Mais vraiment pas. Et surtout cette fumée noire et acre qui emplissait petit à petit le tunnel. Prenant exemple sur Aedis, il se retourna - après avoir rapidement récupéré ses armes - et détala aussi vite qu'il pu. Ils arrivèrent bientôt à un autre embranchement. La pensée d'être perdu l'effleura un instant, mais pas longtemps. Excédé, il se tourna vers Borädom. C'était un nain, il devait avoir de l'affinité avec cet endroit. Du moins l'homme-lézard l'espérait-il.

- Boradöm, t'aurais pas une intuition ou des lointains souvenirs de récits nanesques pour nous guider ?

Shrag'Zhar commençait à bouillir. Il en avait marre de ce foutu souterrain, le soleil et le ciel lui manquait. Il avait l'impression d'étouffer dans cet endroit. Comment un peuple entier avait-il pu vivre ici ? Quelle souffrance !

Un cliquetis se fit lentement entendre, venant de très loin, résonnant contre les parois du tunnel. Aucune idée de ce que ça pouvait être. Peut-être encore une araignée toute moche ou un autre monstre hideux. Mais le bruit, continu et répétitif, ne semblait pas être celui d'un animal. Mais rien n'étais moins sûr. Une chose était certaine : ça venait du couloir de droite. L'homme-lézard s'y élança donc, espérant trouver une issue, quelque chose d'autre que des monstres, histoire de sortir d'ici le plus vite possible. Il vit bientôt que le couloir s'élargissait vers ce qui semblait être une grande pièce. Qui sait ce qu'ils allaient y trouver...







5 fruits et légumes et un bon morceau de viande
Deux dagues

Homme-lézard / 24 ans
C'est rarement avec joie que l'on croise L'Ecailleux, alors qu'il ne ferait pas de mal à un poulet. Enfin... Presque.

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
SaelaAventurier Masculin Messages : 335
Age : 24
Inscrit le : 29/08/2012
Dim 7 Juil - 21:18
Saela pénétra dans la salle sans même prêter attention à ce que le Nain pouvait bien répondre au lézard : de toute évidence, il n'avait jamais mis les pieds dans une mine avant ce jour. Elle balaya du regard les environs : la pièce était de dimensions assez impressionnantes, très sombre et visiblement vide en dehors de quelques tables en métal où reposaient divers objets usés par le temps. La seule lumière en dehors de celle des torches, émanait du mur à la droite du groupe. Une douce lueur bleue pulsait lentement, dégagée par d'étrange cristaux incrusté de manière à former un cercle autour d'une petite masse cubique dans le mur.

- Il faudrait être inconscient pour toucher à ça...

Et inconsciente, Saela l'était. Elle attrapa l'étrange objet et l'arracha à la pierre d'un geste sec au moment où tous les autres cristaux cessèrent de briller. Il s'agissait d'un cube métallique assez petit pour que le spadassin puisse le tenir d'une main, évidé sur toutes ses faces et au centre duquel semblait flotter une minuscule sphère bleue qui, elle, dégageait toujours une faible lumière.

- J'espère que cette saloperie n'est pas magique. En tout cas, ça doit valoir son pesant d'or...

Des bruits de pas précipités se firent entendre du côté opposé de la salle. Saela distingua dans l'ombre les formes vertes sans doute attirées par tout ce remue-ménage.

- Des Gobelins ! Laisse-les m...

Il était facile d'oublier ce bruit lent, régulier, mécanique. Les Gobelins ne prirent même pas la peine de se tourner vers la statue représentant un Nain lorsque celle-ci s'anima pour les écraser avec son impressionnant marteau. Elle se tourna ensuite vers le groupe décidément bien malchanceux. Et Saela aurait put jurer que les yeux de pierre, gris et froids, fixaient le cube dans sa main.







Un bon steak
Un sabre, une dague et des couteaux de lancer
Invocation de Nesh

Humaine / Spadassin, 84 ans
Juste derrière toi, petit...
84 ans et toutes mes dents, c'est pas si mal d'être une mutante.

Double compte : Malkar.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
BoradömAventurier Masculin Messages : 75
Inscrit le : 17/04/2012
Lun 8 Juil - 14:41
D'autres statues se mirent en mouvement, regardant elles aussi dans la direction du mystérieux cube métallique. Pendant ce temps, quelques gobelins ayant échappé au massacre s'enfuyaient par là où ils étaient arrivés.

– Je n'y connais rien en récits nanesques, mais comme on dit, on a toujours besoin d'un plus petit que soi ! Alors on suit ces nabots verdâtres !

Le Nain se mit aussitôt à courir après les Gobelins, qui étaient bien plus rapides que lui. Ils avaient l'air de connaître parfaitement les mines, puisqu'ils dévalaient sans hésiter les galeries et couloirs tortueux, voire franchement impraticables. Boradöm filait dans les souterrains, sans se soucier de savoir si les autres suivaient le rythme. Ils étaient plus rapides que lui, mais pour une fois, ses pieds et sa taille de Nain lui étaient utiles...

Ils finirent par déboucher sur une autre salle, assez sombre. Au milieu des squelettes nanesques et des débris, des dizaines de huttes pas plus hautes qu'une table de Nains avaient été sommairement construites.

– Ça alors ! Ce ne sont plus des mines Naines, c'est infesté de foutus Gobelins, ici !




Rien à manger
Syracuse XV
Jeu de tarot

Nain, Diseur de Bonne aventure, 134 ans
Ce vieux nain à la remarquable tunique bleue tire les cartes des passants de Château-Rouge, depuis qu'il est tout petit.
Q1 : En route vers la soie
E1 : Rêve créatif, rêve explosif


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Mar 9 Juil - 20:44
    Aedis faillit s'étouffer en entendant Saela crier qu'on lui laisse des gobelins. Non mais, elle ne s'était pas déjà assez amusée comme ça ? Lame au clair, la chevaleresse s'avançait sans remord vers la harde... Qui fut écrasée par la statue.

      - Ehhhhh ! C'est pas juste !

    Elle pâlit néanmoins en voyant ce qu'il en était réellement, et détala en suivant le nain. Ca, ça émoussait les épées. Se cognant à chaque stalactite, trébuchant à chaque stalagmite, elle peinait à suivre la créature des mines qu'était génétiquement Boradöm. Elle parvint finalement à la "clairière" et sourit. Finalement, ils auraient peut-être un peu de baston. Quelques gobelins se jetèrent sur eux en voyant l'intrusion, et l'héroïne les découpa consciencieusement. Ça, c'était fait. Souple et plus à l'aise dans ce large espace, elle décida de visiter les "maisons" les plus proches...







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Shrag'ZharAventurierMessages : 116
Inscrit le : 26/07/2012
Dim 28 Juil - 18:20
Shrag'Zhar n'était pas trouillard. Enfin, pas trop. C'est du moins ce qu'il pense. En tout cas, lorsqu'il vit l'immense statue meurtrière, son courage s'envola aussi vite que s'envole un colibri : très rapidement. Sans réfléchir, il suivit les conseils sensés de Boradöm et prit courut à sa suite, derrière Aedis. Il détalait en se cognant partout, à l'instar de la plus jeune femme du groupe, et tentait tant bien que mal de ne pas se laisser distancer. Dans son empressement, il manqua plusieurs fois de s'assommer, oubliant que sa taille l'obligeait à courir penché - ce qui était pour le moins pratique.

Lorsqu'ils arrivèrent dans une grande pièce et que la course folle s'arrêta, une vague de bonheur le submergea. Courir à toutes jambes dans des galeries trop étroites pour lui, plus jamais ! Il regarda Aedis anéantir les gobelins, le temps de reprendre son souffle et de se rasséréner. Avec tous ces détours, il en venait à se demander si les aventuriers retrouveraient un jour le chemin vers la surface... C'est une pensée qu'il s'empressa vite de repousser et, afin de se changer les idées, il parcourut la pièce du regard... avant d'aller, avec un grand sourire, dérouiller quelques gobelins qui traînaient. Aaaah, après toutes ces émotions, un peu de punching ball, ça détend !!!







5 fruits et légumes et un bon morceau de viande
Deux dagues

Homme-lézard / 24 ans
C'est rarement avec joie que l'on croise L'Ecailleux, alors qu'il ne ferait pas de mal à un poulet. Enfin... Presque.

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
SaelaAventurier Masculin Messages : 335
Age : 24
Inscrit le : 29/08/2012
Mar 30 Juil - 13:55
Saela, elle, était ressortie indemne de leur course, aussi couvrit-elle la blondinette et le lézard de quelques moquerie tout en inspectant les environs. Le Nain avait raison, l'endroit semblait pouvoir accueillir une importante population. Pourtant, il n'y avait pas grand monde en dehors des quelques Gobelins massacrés par le reste du groupe. Saela préféra se plonger dans l'étude de son joli cube brillant. Bon, elle n'y connaissait rien mais elle pouvait toujours espérer trouver un détail qui augmenterait la valeur de l'objet. Son étude fût brusquement interrompue par un mouvement à la périphérie de son champ de vision. Elle envoya au Gobelin se jetant sur elle un bon coup de pied et l'immobilisa sous sa botte.

- Ohoh, qu'est-ce qu'on a là ? Dis-moi, où sont tout tes petits camarades ? Quoi, c'est ça que tu veux ?

La frêle créature verte semblait en effet très intéressée par le cube toujours tenu fermement par le spadassin.

- Tu sais ce que c'est ? Je comprend rien à tes... Eh, quelqu'un parle le gob ?







Un bon steak
Un sabre, une dague et des couteaux de lancer
Invocation de Nesh

Humaine / Spadassin, 84 ans
Juste derrière toi, petit...
84 ans et toutes mes dents, c'est pas si mal d'être une mutante.

Double compte : Malkar.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
BoradömAventurier Masculin Messages : 75
Inscrit le : 17/04/2012
Jeu 15 Aoû - 13:22
– Moi, oui, tonna une voix forte, qui résonna dans toute la caverne.

Un vieux gobelin venait de sortir de l'une des cahutes. Il était moins verdâtre, un peu plus humain que les autres ; il était affublé d'une longue barbe blanche au bout poussiéreux, et de petites lunettes en demi-lune posées à la pointe de son nez crochu. S'appuyant sur une canne avec sa main droite, il s'avançait lentement vers eux, tenant une pipe de l'autre main. Les rares gobelins survivant se turent immédiatement à son apparition.

– Ce que vous tenez là, jeune fille, est le Cube de la Maison des Dorandhil, dit-il. Il marqua une pause, comme si l'évocation de ce nom était censé provoquer un grand effet chez Saela. Ce qui n'arriva pas, ni chez Boradöm qui n'avait pas la moindre idée de qui étaient ces Durandhil.

– Ce cube, reprit le gobelin, permet d'ouvrir la Chambre de l’Épée. Et si mes camarades se sont montrés si impatients de vous le prendre, c'est que nous cherchons à obtenir ce cube depuis quelques mois déjà. Bien sûr, nous l'avons trouvé, mais vous avez bien pu remarquer qu'il se situait à une trop grande hauteur pour nous. Les rares fois où nous avons réussi à nous en emparer, plusieurs de nos amis ont fini en purée, écrasés par ces horribles statues naines.

Le gobelin jeta un regard furibond à Boradöm, seul représentant présent des fautifs, même s'il n'y était pour rien. Le Nain, qui n'avait pas écouté grand chose du discours – la faim et une grande envie de sieste se faisaient de plus en plus sentir – se contenta de hausser les épaules.

– En bref, notre seule issue, et la vôtre, est cette Chambre. Ressortir de la mine par là où vous êtes entrés serait de la folie pure. C'est pourquoi vous devez me donner ce cube, jeune fille.

Il acheva son discours en s'avançant devant Saela, tendant une main frêle devant elle, l'air très impatient de posséder ce fameux cube de métal.

Dernière édition par Boradöm le Mer 4 Sep - 21:30, édité 1 fois




Rien à manger
Syracuse XV
Jeu de tarot

Nain, Diseur de Bonne aventure, 134 ans
Ce vieux nain à la remarquable tunique bleue tire les cartes des passants de Château-Rouge, depuis qu'il est tout petit.
Q1 : En route vers la soie
E1 : Rêve créatif, rêve explosif


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Dim 25 Aoû - 19:42
    Aedis toussota à la fin du discours, et prit la parole, peu désireuse de rendre ce cube qui apparemment avait de la valeur. En se tournant à moitié en direction de l'étrange gobelin, à moitié vers Saela, elle secoua la tête :

      - Et on ne pourrait pas s'en charger nous-même, de ce boulot ? Et d'abord, vous êtes si certain qu'il y a une issue ? Le nom de ladite chambre est alléchant, mais je ne compte pas tomber à nouveau sous les pattes de ces "horribles statues naines" comme vous dites.

    Après, s'il y avait une jolie épée en récompense, on pourrait toujours s'arranger. Et quelles autres options avaient-ils ?







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
SaelaAventurier Masculin Messages : 335
Age : 24
Inscrit le : 29/08/2012
Ven 30 Aoû - 15:59
Saela écouta patiemment le discours du vieux Gobelin tout en surveillant du coin de l'œil le reste de sa clique. Elle ricana doucement quand il tendit la main pour qu'elle y dépose le cube -main qu'elle souffleta si fort que le p'tit vert faillit en tomber. Elle glissa ensuite le précieux cube parmi ses affaires, brisa la nuque du Gobelin toujours sous sa botte, et attrapa le vieux par sa barbe.

- Comme l'a dit ma blonde comparse, on va se charger nous-même de cette salle. Si il y a une sortie, toi et les tiens pourrez toujours l'emprunter, mais pas question de vous donner le cube ou quoi que ce soit qui se trouverait dans la salle. Et ne restez pas dans nos jambes si vous tenez à vos pitoyables vies.

Très heureuse de cette lueur de peur naissante dans l'œil du Gobelin, elle lui fît signe de passer devant.

Le trajet fut assez court jusqu'à la fameuse porte devant laquelle somnolaient deux Gobelins, qui furent réveillés sans ménagement par le vieux. La porte elle même était à peine haute de deux mètres ( ce qui était sans doute beaucoup du point de vue d'un Nain ), mais n'en était pas moins impressionnante : toute d'acier et rehaussée de gravure en or formant les complexes runes de l'écriture naine, ses gonds ancrés à même la pierre, elle semblait pouvoir résister tant aux assauts d'une armée qu'aux outrages du temps lui même. Seule une dépression carrée en son centre indiquait la possibilité de passer l'obstacle.
Le spadassin inséra la clé dans sa serrure et l'observa s'enfoncer d'elle-même dans son logement. Le cube ressortit quelques secondes plus tard. Saela le récupéra en fronçant les sourcils, pensant que cela n'avait pas fonctionné. Pourtant, un déclic venant de la porte la détrompa, et l'imposant huis se scinda en deux, chaque parties pivotant afin d'ouvrir le passage, sous l'effet d'une mécanique presque inaudible.
Saela passa la porte la première, pensant avec avidité qu'une telle porte ne pouvait protéger qu'un trésor tout aussi impressionnant. Las, la salle circulaire présentait pour principale caractéristique le fait d'être poussiéreuse et jonchée de pierres, comme si les Nain n'avaient pas eu le temps d'achever leur œuvre.
Au centre de la salle, trônait fièrement l'épée à laquelle la salle semblait devoir son nom. Plantée jusqu'à mi-lame dans un socle d'acier, sa garde arrivait à peine au thorax de Saela. Celle-ci tenta rapidement de sortir la lame. Bien que n'ayant à l'heure actuelle qu'un seul bras valide, elle se savait plus forte qu'à peu près n'importe qui. Malgré tout, la lame ne bougea pas d'un pouce. Elle chercha alors un instant un emplacement où insérer le cube mais n'en trouva pas. Le socle était gravé sur toute sa surface de runes naines, aussi se tourna-t-elle vers Boradöm pour lui demander une traduction.







Un bon steak
Un sabre, une dague et des couteaux de lancer
Invocation de Nesh

Humaine / Spadassin, 84 ans
Juste derrière toi, petit...
84 ans et toutes mes dents, c'est pas si mal d'être une mutante.

Double compte : Malkar.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
BoradömAventurier Masculin Messages : 75
Inscrit le : 17/04/2012
Mer 4 Sep - 20:10
Comme Boradöm s’y attendait, toutes  les têtes se tournèrent rapidement vers lui. Il marmonna quelque chose d’inaudible, puis s’approcha du socle pour observer les écritures, conscient qu’on attendait beaucoup de lui.

– C’est de l’ancien Nain, ça, dit-il. Autant me demander de déchiffrer de l’Orque. Bon, eh bien ressortons d’ici, il y a forcément un autre chemin. Ces crétins de Nains n’ont quand même pas prévu qu’une seule sortie à leur trou à rats.


*


Je suis vraiment tombé sur une bande de crapoteux, pensa Ablusk, tandis que le dénommé Boradöm déclarait être le seul Nain analphabète de Farghestan. L’énergumène n’avait même pas remarqué qu’ils ne pouvaient pas ressortir de la Chambre, puisque la porte s’était refermée aussitôt qu’ils l’avaient franchie. Il faut dire que le mécanisme était particulièrement silencieux, mais quand même.

Bien évidemment, personne n’avait non plus eu l’idée de demander à Ablsuk s’il pouvait lire le Nain. Ils devaient tous le considérer comme le dernier des imbéciles, mais s’il en connaissait autant au sujet des grottes, c’est bien qu’il pouvait lire les innombrables inscriptions sur les parois rocheuses, non ? Bref, le gobelin allait devoir prendre les choses en main.

– Eh bien, heureusement que nous autres gobelins existons, finalement, non ? lança Ablusk d’une voix forte, tout en s’avançant vers le socle en claudiquant. Vous seriez déjà morts écrasés sous ces statues si mes camarades n’étaient pas venus vous indiquer le chemin. Poussez-vous, laissez-moi lire les inscriptions.

Il contempla longuement les runes naines, ponctuant sa lecture de hochements de tête et de froncement de sourcils.

– Mmmh. Il est écrit :

Si l’Épée de son socle tu veux ôter, fier guerrier,
L'ultime sacrifice tu devras achever.


*


Boradöm se demandait pourquoi ils s’étaient tous remis à le regarder bizarrement. Très bizarrement, même. Saela affichait un sourire mesquin, le gobelin lui lançait un regard sévère. Shrag’Zhar, au contraire, avait l’air un poil triste. En tout cas, ils attendaient tous quelque chose de lui.

– Quoi ? Vous ne croyez quand même pas que je suis le fi… Si ? C’est moi ?

Ce fut au tour de Boradöm d’avoir l’air triste. Oui, il était le seul Nain présent, c’était à lui d’achever l’ultime sacrifice.

Il enleva lentement, presque solennellement sa tunique – provoquant au passage une moue de dégoût chez Saela et Aedis – et sortit ce qu’il avait de plus précieux. Ce qu’il ne sortait qu’en dernier recours. Que lorsqu’il était en danger de mort.
– Bon, je suppose que je n’ai pas le choix, dit-il gravement, presque en pleurs. Adieu…

Il déboucha la bouteille d’un coup sec.

– … ma chère fiole de Syracuse.

Il versa le précieux liquide sur le socle. La roche, perméable et friable, se disloqua peu à peu, libérant l’Epée. Au moment où Boradöm s’emparait de la fidèle lame de Dorandhil Ier, la montagne se mit à gronder.




Rien à manger
Syracuse XV
Jeu de tarot

Nain, Diseur de Bonne aventure, 134 ans
Ce vieux nain à la remarquable tunique bleue tire les cartes des passants de Château-Rouge, depuis qu'il est tout petit.
Q1 : En route vers la soie
E1 : Rêve créatif, rêve explosif


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
SaelaAventurier Masculin Messages : 335
Age : 24
Inscrit le : 29/08/2012
Ven 6 Sep - 11:53
Une fois le grondement passé, les aventuriers purent constater que tout ce bruit ne provenait non pas de la montagne les engloutissant, mais tout simplement d'une sortie s'étant révélée à l'opposé de leur point d'arriver.
Une fois le calme revenu, Saela put à loisir engueuler le Nain et lui enjoindre de se rhabiller pour soustraire à leur vue cette masse de chair flasque. Elle en profita aussi pour lui piquer la fameuse épée. C'était une belle lame d'acier, encore tranchante malgré le temps passé sens entretien. Le pommeau était incrusté de ce qui apparaissait, une fois la poussière nettoyée, comme étant un jais de belle qualité ( impossible à déloger, elle a essayé ! ). De fines runes étaient gravée le long du fort de la lame.
Saela fouilla aussi la pièce du regard, imaginant déjà le fourreau incrusté de pierres précieuses qui devait accompagner une telle lame. Las, elle ne trouva rien. Soit les Nain ne l'ai jamais fabriquer, soit il était ailleurs.
L'un des Gobelins s'approcha lentement du groupe, visiblement nerveux et prit la parole :

- Dîtes... Hm... Sans nous vous n'auriez jamais résolu l'énigme n'est-ce-pas ? Alors, il serait normal que nous obtenions une récompense... L'épée, peut-être ?

Saela offrit son sourire le plus mielleux à la créature verte et lui répondit de sa voix la plus douce :

- Bien sûr. Il serait abject de notre part de ne pas vous récompenser. Je vais donc vous offrir un présent qui, j'en suis sûre, vous ravira. Une mort rapide !
- Ah merci... Quoi ?


Le spadassin put vérifier, qu'effectivement, le tranchant de cette lame était intact. Ils purent donc se remettre en route une fois l'épée nettoyée.

La sortie les mena à travers un étroit boyau de pierre s'étendant sur plusieurs kilomètres. La marche fut donc longue et passablement pénible, les stalagmites et stalactites s'assurant de briser la monotonie du voyage.
Au bout d'un temps difficilement mesurable, leur marche s'acheva dans un cul-de-sac formé par un éboulis. Cependant, un souffle frais leur venait d'au-dessus, par une entrée pratiquer dans la roche, à quelques mètres de hauteur. Saela enjoignit à ses compagnons de rester là et escalada rapidement la parois. Elle sentit l'air frais de la nuit lui caresser la joue et se permit un sourire à la vue de la lune. Observant les environs elle ne discerna pas âme qui vive, simplement des bâtiments massifs et sombres. S'élevait devant et derrière elle, deux gigantesque masse montagneuse aux pics bien trop haut pour être visible. Pourtant ses sens et un air appauvri en oxygène lui indiquaient qu'elle se trouvait déjà à bonne altitude.
Aux environs immédiat ne se trouvait qu'une vaste place avec, trônant en son centre, une statue représentant un Nain à l'expression féroce. La zone autour d'elle était entourée de cordes attachées à des piquets plantés dans le sol. Elle s'empara de l'une des cordes, en attacha une extrémité à une charrette proche et remplit de lourdes pierres, puis redescendit avec l'autre bout dans le tunnel.

- Bon. Je crois qu'on a atterri dans une ville naine. On est sur un col de montagne. Il fait nuit et il n'y a qu'une place déserte à l'extérieur, ainsi que ce qui ressemble à une sorte de site de fouille. Ce sont sûrement les Nain qui ont provoqué l'éboulis en creusant ici. On a de la chance qu'ils n'aient pas juste tout rebouché... Enfin, je doute qu'ils creusent des latrines, et vu que de l'autre côté du tunnel se trouvait l'épée, je suggère de partir discrètement avant qu'on ne nous accuse de piller leurs trésors.







Un bon steak
Un sabre, une dague et des couteaux de lancer
Invocation de Nesh

Humaine / Spadassin, 84 ans
Juste derrière toi, petit...
84 ans et toutes mes dents, c'est pas si mal d'être une mutante.

Double compte : Malkar.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Sam 7 Sep - 11:30
    Aedis hocha la tête en voyant Saela s'occuper du sale boulot. Les gobelins c'est bête, moche et ça pue. Et comme Teemo, c'est mieux quand c'est mort. Ceci dit, elle approuvait moins le fait que ce soit Saela qui garde l'arme. Bah, ils verraient ça plus tard, les souterrains avaient un air relativement vicié, et elle aurait aimé sortir au plus vite.
    Laissant à nouveau à Saela le sale boulot (crapahuter sur des cailloux qui n'étaient pas forcément stables), elle l'accueillit avec un sourire un peu froid et attrapa la corde en premier. L'ascension n'était pas très difficile, elle aurait pu y parvenir sans le chanvre, mais au moins elle allait vite. Usant de la force brute, elle se hissa jusqu'en haut. Quand elle retomba, de l'autre côté, elle eut la mauvaise surprise de se retrouver face à un groupe de nains à l'air mécontent ; son épée était à son côté, elle n'aurait pas le temps de dégainer avant qu'il lui arrive quoique ce soit. Elle pensa à crier, mais...

      - Tu les avertis, tu es morte.

    Soit, si c'était comme ça...







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
BoradömAventurier Masculin Messages : 75
Inscrit le : 17/04/2012
Dim 15 Sep - 11:46
Boradöm se porta volontaire pour grimper en deuxième : il aurait bien besoin de Shrag’Zhar et Saela pour l’aider à se hisser. L’ascension fut tout de même très difficile, et il était à bout de souffle lorsqu’il arriva en haut. Cela ne l’empêcha pas de devenir un moulin à paroles lorsqu’il vit Aedis entourée de Nains.

– Ça alors ! C’est extraordinaire, nous sommes bien dans une ville Naine ! Je suis très heureux de vous rencontrer ! s’exclama Boradöm, en se précipitant vers ses pairs pour leur serrer la main. Puis il se rendit compte qu’ils se méfiaient de l’humaine, et qu’ils avaient même l’air de la retenir prisonnière.

– Oh, mais vous avez rencontré Aedis ! dit-il. Oui, je voyage avec des humains, mais ne vous inquiétez pas, ils sont très gentils. Je ne sais pas pourquoi, ils voulaient quitter la ville ce soir même, je crois qu’ils ne voulaient pas abuser de l’hospitalité Naine… Mais ce serait dommage de ne pas visiter cette magnifique ville, n’est-ce pas ? Vous savez, vous avez bien fait de venir vivre à la surface : vos mines, là, c’est une vraie infection.

Aedis lui jeta un regard qui semblait dire « Ferme-la immédiatement », mais Boradöm n’en tint pas compte. Il était trop heureux d’être dans une ville Naine, et ne pouvait plus contenir son excitation.

– Vous avez bien une taverne où l’on peut passer la nuit ? demanda-t-il aux Nains, qui acquiescèrent. Allez, je paye ma tournée ! Venez, Saela et Shrag’Zhar ! termina-t-il en se penchant au-dessus de la cavité pour appeler les deux autres.

La proposition d’un peu d’alcool vint à bout des réticences des Nains, qui furent rapidement plus décontractés.




Rien à manger
Syracuse XV
Jeu de tarot

Nain, Diseur de Bonne aventure, 134 ans
Ce vieux nain à la remarquable tunique bleue tire les cartes des passants de Château-Rouge, depuis qu'il est tout petit.
Q1 : En route vers la soie
E1 : Rêve créatif, rêve explosif


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
SaelaAventurier Masculin Messages : 335
Age : 24
Inscrit le : 29/08/2012
Mar 17 Sep - 19:28
Saela émergea en dernière et n'eut qu'à voir les regards assassins d'Aedis envers Boradöm pour comprendre la situation. Cependant, le Nain n'avait visiblement pas déclenché de catastrophe. Pour le moment le plan était passé de fuir à picoler.
C'est donc à la taverne qu'ils suivirent les Nains. Seulement, Saela n'ayant pas d'autre fourreau que celui de son sabre, elle devait se promener avec l'épée vaguement retenu par l'une de ses ceintures. Et bien sûr, ce n'était pas très discret. Si il y a une chose que les Nains aiment presque autant que l'alcool, c'est bien l'acier ( et l'or, oui ). Ainsi, l'un des membres de leur escorte s'approcha-t-il de Saela pour examiner la magnifique lame battant son flanc.
Ensuite, le spadassin ne comprit pas tout. Le Nain curieux se mit à crier dans sa langue natale à l'adresse de ses compagnons, puis ils encerclèrent le groupe, arme au poing.







Un bon steak
Un sabre, une dague et des couteaux de lancer
Invocation de Nesh

Humaine / Spadassin, 84 ans
Juste derrière toi, petit...
84 ans et toutes mes dents, c'est pas si mal d'être une mutante.

Double compte : Malkar.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Mer 18 Sep - 22:28
    Les nains sont petits, poilus, soulards et... Bornés. Aedis aurait voulu donner des baffes à la petite créature en face d'elle, mais se retenait tout juste. La présence d'autres nains l'embêtait un peu. En grognant et lui faisant de gros yeux, la demoiselle cherchait à faire taire Boradom, sans succès. Devait-elle ajouter "bête" à la liste des adjectifs qualifiant ces machins barbus ? Elle en était quelque peu convaincue.
    Et pourtant, tout se passa pour le mieux. Les nains ont sans doute +10 en sociabilité nanesque, et Boradom devait avoir fait une réussite critique au jet de dé. Comment ça, "pas rp" ? Rooh.
    Bref, Boradom parvint mystérieusement à convaincre ses acolytes nains, qu'il connaissait toutefois (c'est mieux là ?) et tout se passa pour le mieux. Ou presque. Un moment d'hésitation traversa les nains, qui encerclèrent le groupe après avoir examiné Saela. Mmmh, aurait-elle tué un des nains lors d'une précédente visite ? Ça n'aurait pas étonné la chevaleresse... Et nouvelle erreur de sa part ! En fait, après les avoir encerclé, armes tirées, les nains levèrent ces dernières en l'air en poussant des hurlements de joie, sous les yeux ébahis de la compagnie. L'un de leur guide se fraya un passage à travers la cohue :

      - Merci étrangers d'avoir trouvé cette épée ! C'est un artefact nain recherché depuis plusieurs générations. Cet exploit vous vaudra mille richesses de la part de notre peuple !
      - Et elle a quoi de spécial, cette épée ?
      - Elle change l'eau en bière, pardi !

    Aedis comprenait mieux, à présent.







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Shrag'ZharAventurierMessages : 116
Inscrit le : 26/07/2012
Jeu 19 Sep - 11:13
Une épée qui change l'eau en bière ? Shrag'Zhar était dépité. Il avait imaginé que cette épée avait un pouvoir plus... Comment dire... Impressionnant, comme cracher des flammes ou revenir toujours à son propriétaire tel un boomerang. Mais non, elle avait le pouvoir de changer l'eau en bière... Et combien ça se vend, une telle épée ? Sûrement moins cher qu'une épée qui crache des flammes. Ceci dit, pensa Shrag'Zhar en voyant l'enthousiasme débordant des nains et leurs larmes de joie, ces petits hommes seraient peut-être capable de débourser une forte somme pour avoir l'épée. Mille richesses, comme l'avait dit l'un des nains. Enfin, avant de s'enquérir du prix de vente de l'objet, l'homme-lézard devait d'abord s'inquiéter de la part dont il aurait droit sur la vente... Si vente il y avait. Car c'était toujours Saela qui la portait, attachée à sa ceinture - et ça, croyez-moi, c'était pas forcément bon pour les affaires. Cette femme pouvait être très têtue et sans pitié.

Autour du petit groupe, les nains s'affolaient, se poussant presque pour pouvoir apercevoir le petit bout de métal. D'autres, plus loin, courraient en tous sens, visiblement très affairés. Il entendit l'un d'eux balancer à un autre : "Il faut prévenir le Roi !". Et l'autre de répondre :"Je m'en occupe ! Dhilröm, prépare un banquet, il faut qu'il soit somptueux !". Shrag'Zhar, gagné par l'effervescence des nains et encore tout heureux d'être enfin sortit à l'air libre, souriait béatement.

- Ça valait le coup d'affronter tous ces dangers ! Murmura-t-il en regardant tous les nains qui se pressaient autour d'eux.

Il s'adressa ensuite au nain qui leur avait révélé le pouvoir de l'épée :

- Mille richesses, vous avez dit ?
- Pour sûr ! S'exclama le nain avec enthousiasme. Cette épée est d'une valeur inestimable pour nous. Notre peuple entier vous remerciera en conséquences !

Quel bonheur, quelle gloire. Shrag'Zhar avait hâte de voir le prix que mettrait les nains pour cette épée.







5 fruits et légumes et un bon morceau de viande
Deux dagues

Homme-lézard / 24 ans
C'est rarement avec joie que l'on croise L'Ecailleux, alors qu'il ne ferait pas de mal à un poulet. Enfin... Presque.

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en hautAller en bas
Poursuite obscure.

 Sujets similaires

-
» Poursuite d'un voleur
» Le monde de l'Obscure
» Course-poursuite entre magiciens [PV:Eva,Nagi,Daisuke]
» Course-poursuite sur les toits
» [cal. event] : a la poursuite des Amis
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum