Une toute nouvelle journée... Ou une toute nouvelle vie ? [PV. Macha]
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Sam 4 Jan - 0:35
Se frottant les mains pour en ôter toute la poussière, Aedis recula de deux pas pour admirer son travail. A côté d'elle, une jeune fille d'une quinzaine d'années hocha la tête vigoureusement et approuva d'une oeillade entendue. Elle voulait que tout soit parfait pour ce jour ; rien ne devait être laissé au hasard. Une fois n'est pas coutume, la demoiselle fraichement chevaleresse portait une longue robe noire, aux manches translucides. Cette teinte jurait avec sa peau d'opale et ses cheveux clairs, et la nervosité n'arrangeait en rien le spectacle navrant de la gaucherie de la bâtarde. Jouant et triturant ses pauvres oreilles qui rougissaient, elle se fit remettre en place par la servante, qui rabattit d'un geste expert les cheveux de la donzelle autour de son visage. La demoiselle en question envisagea un instant de se ronger les ongles, mais un regard noir lui en coupa toute envie. Elle ferait ça cette nuit, dans son lit, lorsque personne ne pourrait la voir.
Son oeuvre ? C'était une commode qu'elle venait de briquer au point de la rendre brillante, et sur laquelle elle avait posé un bouquet de fleurs sèches à la teinte brunâtre ; le tout étant situé au premier étage du donjon. Le rez-de chaussé était réservé aux quartiers des domestiques et aux laveries ; le premier aux cuisines, salle à manger et de bal. Deux escaliers carrés tournaient le long des murs extérieurs de la bâtisse, l'un officiel, l'autre plutôt réservé au personnel. Jetant un oeil dehors du haut d'une archère, Aedis se mordilla la lèvre, et descendit quatre à quatre les marches, tenant sa robe bien haut pour ne pas trébucher ; le spectacle à la fois hilarant et navrant de cette nouvelle noble à côté de la plaque fit rire et frissonner la jeune servante, qui descendit la rejoindre avec bien plus de retenue. Quand elle arriva en bas des marches, elle put apercevoir Aedis qui avait ouvert grand la porte du donjon, et, sourire faussement assuré jusqu'aux oreilles, accueillait sa première visiteuse :

    - Bonjour Macha ! Tu es en avance... Je n'en attendais pas moins de toi. Entre...

Aedis venait en effet de prendre possession des lieux, il y avait environ un mois. Le temps de tout nettoyer, de faire le tour du domaine, de définir précisement les frontières avec les bannerets et vavasseurs voisins, elle avait enfin décidé d'inviter sa famille à visiter ce qui serait bientôt leur nouvelle maison. Mais ça, c'était une surprise...







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Macha DarrekAventuriere Féminin Messages : 50
Inscrit le : 03/01/2014
Sam 4 Jan - 13:43
Tout ceci était si surréel. Ce matin là, Macha Darrek s'était levée et avec une petite bourse en main, elle avait remonté les quartiers pour se rendre à une boutique que sa sœur leur avait laissé l'adresse. Tout se passait un peu comme dans un rêve. Une servante de la boutique lui donna un large paquet avec lequel elle redescendit à la demeure de la famille. La maison familial n'était luxueuse ni très grande, mais elle était leur demeure. Depuis qu'Aedis avait son domaine, leur commodité s'était un peu élevé et la survie s'avérait un tracas beaucoup moins présent.

Ce matin là, elle avait tendu avec sa mère une toile au fond de leur vieille baignoire de bois afin que tout le monde puisse prendre son bain à tour de rôle et soigner leur apparence. Lorsque la jeune hybride se laissa glisser dans l'eau chaude sous l’œil vigilant de sa mère, elle avait pratiquement l'impression de se sentir renaître. Pourquoi cet impression? Après tout, elle n'allait que visiter le domaine de sa sœur. Une part d'elle même commençait à cogiter sur son propre avenir. Si Aedis avait réussit à s'en sortir, elle le devait aussi.

Le nettoyage dura un moment enfin d'enlever toute la poussière noire venant des quartiers moins aisé, celle-ci pratiquement incrusté à sa peau pâle. Sa mère brossait tendrement ses longs cheveux alors qu'elle raclait sa peau à l'aide d'une éponge naturelle.

-Pas si fort Macha, tu vas te faire mal, dit la voix paisible de sa mère.

Les deux regards se croisèrent, mais le regard de biche de sa mère était bien plus puissant que le sien. Elle inclina la tête docilement et frotta plus doucement.

-Oui, maman.

La toilette terminé, le paquet de sa sœur ouvert, elle y découvrit une tenue neuve pour chacun d'eux. Ce n'était pas des vêtements de nobles, non, mais des vêtements propres très acceptable pour se rendre dans le domaine de la nouvelle noble. N'en pouvant plus, impatiente de voir le domaine de l'intérieur, elle partie en avance de sa famille, les laissant faire leur toilette à leur tour. La jeune femme pris donc quelques dragons de la bourse laissé par Aedis et alla se trouver une diligence.

Enfin, un moment plus tard, elle était devant la porte, en avance, quand sa sœur lui ouvrit. Le sourire assuré et à la fois légèrement stressé de sa sœur lui réchauffa le cœur. Aedis en belle robe! Elle ressemblant tellement à une grande dame maintenant. Enfin, presque! Son aînée était bien bâtit maintenant, leur carrure respective n'était plus aussi similaire qu'avant: Aedis avait des formes d'humaine et elle était beaucoup plus costaude qu'elle-même.


-Aedis! Quel plaisir de te voir et quelle splendeur! Quand maman verra, je crois qu'elle sera émue. Papa et les frères n'en croiront pas leur yeux!

Un sourire aimant accompagna ses mots, celle-ci souriait avec le même regard de biche que leur mère. La jeune femme entra doucement, la curiosité brûlant au fond du regard. Dans un souffle, elle laissa tomber:

-Impressionnant...


Sa sœur détenait ce donjon et tout ça? Macha Darrek était impressionnée et terriblement fière à la fois. Une main déposé contre son cœur, elle regarda longuement Aedis puis elle serra celle-ci dans ses bras.

-Je suis si contente pour toi! Tu peux être fière Aedis.


Avait-elle le regard humide? Peut-être un peu. Il était grandiose et touchant de voir une telle réussite pour une personne issue d'un milieu moins favorisé souffrant du racisme de temps à autre.







Il faut demander au cuisinier pour la nourriture
Livre de compte du domaine Darrek
Gardes et domestiques du domaine Darrek

Demi Elfe-Humaine / Chambellan du Domaine Darrek, 24
"Je ferai fructifier cet or afin que nos descendants ne connaissent jamais la misère que nous avons enduré."
DC: Vertigo Steins

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Lun 6 Jan - 10:12
Les compliments de Macha firent rougir Aedis, mais la détendirent en même temps. Ravie que sa sœur prenne toutes ces nouvelles choses avec tant d'enthousiasme, elle se laissa emporter par la joie de celle-ci, et oublia -ou du moins fourra dans un petit coin de son esprit- tout ce qui pouvait l’embarrasser : la grandeur du donjon, qui contrastait avec leur ancienne demeure ; sa robe, bien plus légère que ses vêtements habituels ; les quelques personnes à son service, dont la jeune femme qui s'était glissée dans un coin de la pièce au cas où on aurait besoin d'elle. Néanmoins, elle ne put s'empêcher de baisser les yeux, à la fois heureuse et gênée : de quel droit pouvait-elle s'exposer ainsi, montrer sa toute nouvelle richesse, devant ses parents et sa famille au complet. C'était presque de l'orgueil, une fierté mal placée... Dire qu'elle avait réussi ne lui avait pas suffit, fallait-il encore qu'elle expose les pierres de son domaine ?
Il était trop tard de toute façon, Macha était là, et les autres sur le chemin. Les regrets, elle les aurait plus tard. Pour l'heure, elle avait sa petite soeur adorée dans ses bras, et elle ferma les yeux, bien plus calme qu'elle ne l'avait été auparavant. Plus tard, les regrets, bien plus tard.
Esquissant un sourire, elle hocha la tête et remercia sa soeur chaleureusement. Rien ne lui faisait plus plaisir que de voir sa sœur tout autant, voire plus, heureuse qu'elle ne l'était elle-même. Attrapant la main de la jeune femme, notant d'ailleurs à quel point elle était douce et fine par rapport aux cals qu'elle avait sur ses mains épaisses, elle la mena vers l'escalier. Montant doucement en essayant de se retenir de courir jusqu'en haut, elle sourit, et prit la parole :

    - Viens, je te montre tout ça...

Arrivant au premier étage, elles entrèrent dans la salle à manger ; elle n'était pas énorme, mais le fait qu'elle soit vide lui donnait une profondeur insoupçonnée : les tréteaux et les planches qui servaient de tables étaient posés contre les murs, comme en attente d'une musique, pour laisser place aux danseurs. Aedis tiqua en y pensant, espérant ne jamais avoir besoin de faire ce genre de choses. Mettre une robe soit. Danser, c'était autre chose : elle n'était pas vraiment douée pour ces choses là. Changeant d'idée, elle fit un sourire un peu intéressée, et se tourna vers Macha :

    - Ca fait vide, quand même... Et inhabité.







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Macha DarrekAventuriere Féminin Messages : 50
Inscrit le : 03/01/2014
Sam 11 Jan - 14:55
Lorsque sa main toucha celle de sa soeur, elle eut un déclic. Leurs mains, autrefois si similaire, étaient devenu si différente. La main de sa soeur s'était renforcie tout comme son allure. Il y avait eu un temps où Aedis Darrek avait eu cette silouhette similaire à la sienne, une carrure beaucoup plus fine. Le temps, l'effort et probablement une part des héritages parternels avaient pris le dessus pour faire d'elle une femme qui ressemble beaucoup plus à une humaine. Macha Darrek appréciait intérieurement ces formes plus pleine, cette stature plus forte. Une part d'elle aspirait tellement à devenir forte, à protéger sa famille à son mieux qu'elle aurait pratiquement espéré devenir ainsi à son tour. Pourtant, ses propres formes avaient gardé une délicatesse qu'elle jugeait navrante et elle s'évertuait, en contrepartie, à affûter son esprit à l'aide de livres. Si la force du bras ne pouvait pas être celle dont elle se sert, elle essayerait néanmoins de faire de son mental sa propre arme.

Prise dans cette très brève rêverie. Elle trébucha contre les fleurs du tapis tout en esquissant un sourire maladroit à sa soeur. Son regard se posa sur la salle à manger avec un regard rêveur.

-En effet. Pour le moment... Ohhh Aedis! Imagines ces soirées que tu pourras donner! Habillée d'une belle robe et dansant jusqu'à l'aube!

Le visage de la soeur de la nouvelle noble prit un air taquin, elle savait bien que son aîné ne refolait pas spécialement de ce genre d'activité. Pourtant, elle ne pouvait pas concevoir que celle-ci n'y prendrait pas goût! Tant de merveille à profiter...

-Ne me fais pas cette tête, tu seras parfaite, je le sens. Qui sait, nous verrons probablement courrir tes petits, ici, ce sur plancher de pierre, dans quelques annés?

Un rire léger secoua la frêle personne qu'était Macha, pendant qu'elle serra affectueusement, bien que moqueusement, sa grande soeur.

-Ma pauvre Aedis, je vais te faire faire des cauchemars! Mais bon, sans plus de taquinerie...dit-elle en se reculant. Il est vrai que c'est légèrement vide pour le moment mais ces pierres sont tienne depuis si peu de temps. Tu as fais un excellent travail, déjà.

Le sourire qui suivit ces mots était rayonnant d'affection pour son aînée. Il n'y avait pas lieu pour la jalousie ou même l'envie. Leur parent ne les avait pas élevé ainsi, Macha ne pouvait que ce rejouir devant tout cet acquis.







Il faut demander au cuisinier pour la nourriture
Livre de compte du domaine Darrek
Gardes et domestiques du domaine Darrek

Demi Elfe-Humaine / Chambellan du Domaine Darrek, 24
"Je ferai fructifier cet or afin que nos descendants ne connaissent jamais la misère que nous avons enduré."
DC: Vertigo Steins

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Lun 13 Jan - 8:04
Grimace de la part d'Aedis. Sa chère petite sœur était ravissante, même adorable, mais ses taquineries mettaient la chevaleresse mal à l'aise. L'idée même de devoir donner des fêtes, de devoir danser et pire de devoir mettre des vêtements qui soient en adéquation avec sa classe sociale la faisaient frissonner. Et cela se voyait dans ses yeux ; Macha avait perçu cet éclat de terreur, et la connaissait de toute façon suffisamment pour comprendre que son aînée n'appréciait guère ce genre de mode de vie. Réagissant aux émotions de sa sœur de la plus amusante des manières, Macha évoqua soudainement l'idée de voir des enfants gambader entre ces murs. Gémissement intérieur d'Aedis ; des gamins ? Et pourquoi pas un mari tant qu'elle y était ?
Avoir des enfants, c'était comme couper les ailes à un oiseau : comment pourrait-elle aller courir sur les routes et répondre aux convocations de bans ? Macha avait trop bien compris ceci, les sœurs le savaient : l'étreinte qu'elles se firent rassura plus ou moins la chevaleresse, et elle se détendit.
Et les mots suivant lui redonnèrent confiance. Prenant son courage à deux mains, attrapant d'ailleurs celles de sa sœur, elle sourit :

    - Justement... Je doute de pouvoir les maintenir dans cet état seule... Il y a tant de choses à faire... Peut-être voudrais-tu m'épauler ? Il y a suffisamment de place ici...

Nouvelle grimace. Yeux baissés, Aedis attendait le verdict de sa sœur...







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Macha DarrekAventuriere Féminin Messages : 50
Inscrit le : 03/01/2014
Mar 14 Jan - 1:35
Macha avait sursauté à la demande. Aussi prévisible pouvait-elle être pour une personne observant le déroulement de la scène, la jeune femme ne s'y était pas attendu. Ses yeux pâles furent fixé sur sa soeur avec surprise alors qu'elle retenait un instant son souffle.

Elle? L'épauler? Clignant des yeux, elle observa la salle autour d'eux puis longuement son aînée. Dans une expression stupéfaite elle se détacha doucement de sa soeur pour s'imprégner de l'endroit et se remettre de la surprise. Ses pas retentirent dans la salle de cuisine vide alors que dans son imaginaire elle voyait déjà les festivités qui seraient un jour donné dans ce donjon. Elle y voyait aussi bien Aedis tout autant qu'elle ne se voyait pas encore elle-même. Cette proposition sonnait un peu comme un rêve et en même temps elle n'était pas si étonnante. Aedis aurait probablement de la difficulté à ne pas faire profiter sa famille de sa chance, une chose qu'elle comprenait parfaitement. Mais... entre de la générosité et de la charité vis-à-vis l'offre d'un poste ici... il y avait une grande différence pour Macha. Le mariage ne lui disait bien pour le moment, bien qu'elle se permettait de taquiner sa propre sœur à ce propos, elle n'était pas plus pressée de  devenir  une femme sous le pouvoir d'un époux. Son égo la poussait à vouloir un sommet solitaire ou partagé avec un être doté d'une intelligence assez élevé pour la séduire par sa vivacité. Avoir un emploi auprès de son aînée la mettait à l’abri de devoir se marier par besoin.

-Aedis, souffla-t-elle, crois-tu vraiment que je pourrais y arriver? Je veux dire je suis...

Un sourire navré étira le visage de la cadette alors qu'elle baissait elle-même les yeux. Elle avait beau être égoïste par moment, elle n'aurait jamais eu l'audace de ce placer au centre de ce merveilleux domaine.

-Je ne suis pas aussi forte et courageuse que toi.  Serais-je vraiment digne de prendre soin de tes pierres? Moi qui est si frêle devant toi, ne te ferais-je pas honte lorsque tu reviendras en compagnie de vaillant guerrier?  Si tu  crois que je suis digne Aedis, alors...

Subitement, elle revînt vers elle, un sourire éclatant sur le visage, prenant les mains de sa soeur entre les siennes de manière joyeuse. La regardant dans les yeux, rayonnante de bonheur, Macha s'exclama:

-Alors je ferais avec joie ce que tu veux bien mettre à ma charge! Que ce soit le ménage ou quoique que ce soit, je suis là. Je travaillerai fort à n'importe quelle tâche que tu me donneras! Je ne suis pas bien forte mais j'imagine que je peux me m'améliorer en travaillant.

Alors que la femme s'imaginait un poste entre gouvernante , cuisinière ou un autre statue élevé de la servitude, elle ne s'imaginait en rien le poste réel qui lui était offert. Ces années à affuter son esprit allait lui servir plus qu'elle n'osait y rêver.







Il faut demander au cuisinier pour la nourriture
Livre de compte du domaine Darrek
Gardes et domestiques du domaine Darrek

Demi Elfe-Humaine / Chambellan du Domaine Darrek, 24
"Je ferai fructifier cet or afin que nos descendants ne connaissent jamais la misère que nous avons enduré."
DC: Vertigo Steins

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Mar 14 Jan - 8:41
Aedis leva les yeux au ciel. Allons bon, s'il fallait maintenant qu'elle ouvre les yeux à sa propre sœur, elle n'allait effectivement pas s'en sortir. Quand Macha hésitant, commençant sa phrase par "je suis", sa sœur faillit lever les yeux au ciel et faire une liste de ses qualités. Liste non exhaustive, d'ailleurs : intelligente, douée, merveilleuse... Mais elle manquait de confiance en soi, pour l'heure. Ça ne lui ressemblait pas, du moins, aux yeux de la toute nouvelle chevaleresse : cela ressemblait quelque peu à de la fausse modestie, mais c'était mesquin de penser ainsi. Oubliant bien vite ses pensées pour écouter le discours à la fois terrifié et ravi de sa soeur, elle sourit bien vite. Éclatant de rire en entendant ses derniers mots, elle étira la commissure de ses lèvres et répliqua d'un ton un peu moins pressé que sa puiné :

    - Ne t'inquiète pas. Tu es déjà armée pour ce que tu auras à faire. Et tu seras parfaite. Regarde-nous ! Je sais à peine lire, alors que tu as des connaissances, de la culture, des facilités. Ne te dévalorise pas, et dis-toi que tu seras bien plus à l'aise que moi dans ce milieu. Et si je reviens en compagnie de... "Fiers guerriers"... Soupir de la part d'Aedis : Tu ressembleras à une fleur, parmi des pourceaux.

[i]Il y avait suffisamment de place pour tout le monde ici ; assez de chambres pour toute la famille. Ses parents avaient mérité la paix, et ses frères seraient en bien meilleures conditions pour réussir dans leur voie respective. Mais pour l'heure, Macha avait déjà été convaincue. Aedis hocha la tête et lança un regard à sa cadette :

    - Tu seras parfaite.

En plus, elle était bien plus mature qu'elle ne l'était elle-même ; elle était parfois confondue comme son aînée, c'était dire !







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Macha DarrekAventuriere Féminin Messages : 50
Inscrit le : 03/01/2014
Mar 14 Jan - 12:36
La cadette Darrek ne le réalisais pas ou sinon elle ne se l'avouait pas. Mais la nouveauté est une chose qui fait souvent peur dans les premiers instant. En premier lieu ébranlée par toute cette grandeur puis cette offre, elle avait ensuite été rassurée par la confiance d'Aedis. L'énumération de ses capacités l'avait également fait travailler, revigoré dans cette optique d'épauler sa soeur. Sa vision changeant et son esprit mathématique pris le dessus. Elle ne s'attendait pas d'elle du ménage, non, elle s'attendait d'elle qu'elle fasse partie de ce monde de la haute. Ce genre de position, elle avait déjà lu là-dessus.

Le regard soudainement déterminé, elle prit une grande inspiration. Le moment de faiblesse était passé, il fallait rendre fier Aedis dès maintenant.


-Je ne te décevrai pas Aedis. Quoiqu'il advienne là-bas, au combat ou ailleurs. Tu pourras être certaine que je veillerai farouchement sur ton domaine.Il sera toujours là, fin prêt, pour t'accueillir lorsque tu reviendras de tes périples. Je crois que ce nouvel univers m'impressionne un peu. Mais ça ira, je ne décevrai pas ta confiance.


Pendant un instant, elle s'imagina la montagne de chose qu'elle devait apprendre prochainement pour réellement pouvoir représenter la nouvelle noblesse de sa soeur. Elle ne réalisait pas que ce travail long et fastidieux sur elle-même serait à la fois une évolution mais aussi une augmentation de son égocentrisme. Face à ce défi, la crainte avait fait place à l'excitation et elle ne pouvait s'empêcher de se déplacer légèrement vers la fenêtre pour observer les terres aux alentours.

-As-tu des plans pour les terres entourant ton domaine? Et.. Quel est le nom du poste que tu désires me donner? Dans quoi désires-tu que je t'épaules exactement? Je te le demande car ainsi je peux commencer à réfléchir à ce que je dois faire et de quelle manière je dois me préparer pour réussir.

Elle ignorait en réalité si le Roi laissait une sorte d’autorité veiller sur les chevaliers et leur nouvelle terre ou s'ils étaient laissé à eux-même. Serait-elle une sorte de trésorière ou substitue d'Aedis en son absence? Puisque le pouvoir de lire et son érudition avait été mentionné, l'idée de frotter elle-même les pierres n'étaient plus vraiment présente. Toutefois, elle ne savait pas encore exactement ce que l'on attendait d'elle.







Il faut demander au cuisinier pour la nourriture
Livre de compte du domaine Darrek
Gardes et domestiques du domaine Darrek

Demi Elfe-Humaine / Chambellan du Domaine Darrek, 24
"Je ferai fructifier cet or afin que nos descendants ne connaissent jamais la misère que nous avons enduré."
DC: Vertigo Steins

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Mar 21 Jan - 7:53
Voyant le visage de sa sœur passer du doute à l'assurance grâce à ses mots, Aedis s'autorisa un petit sourire satisfait et un peu amusé. Prenant l'épaule de Macha, soutenant moralement sa petite sœur, elle lui fit un regard complice. Que la semi-elfe prenne aussi bien son offre la ravissait... En même temps que ça l'arrangeait ; les raisons qui l'avaient poussé à choisir Macha n'étaient pas toutes altruistes. Tous s'en doutaient, n'est-ce pas ?
L'inspiration que prit Macha soudainement fit comprendre à sa sœur était décidée, bel et bien décidée. Elle ouvrit à son tour la bouche, déclamant quelques mots qui réchauffèrent le cœur de la bâtarde. Trop sentimentale ? Peut-être. Résistant à l'envie de prendre sa câdette encore une fois dans ses bras, elle lâcha une réponse à mi-voix, masquée dans un sourire ému :

    - Je sais. Je sais petite sœur. Je n'ai aucun doute quant à tes talents.

D'ailleurs, elle entra rapidement dans son rôle, la jeune femme ! Posant des questions qui prouvaient à quel point elle se sentait impliquée et comprenait la tâche qui lui incombait, elle reçu un regard admiratif de l'aînée, qui ne s'en cachait pas. Son enthousiasme était communicatif, et la chevaleresse ne put s'empêcher d'éclater de rire.

    - Des plans ? Eh bien, il faudrait composer avec nos voisins, avoir de bonnes relations... Remonter un peu la pente de la production, les comptes sont en baisse. Mes suzerains sont réputés calmes, et ne m'ont pas donné d'impératifs. Tant que je ne déclenche pas de guerre... Son sourire prit un accent vaguement carnassier, avant qu'elle ne retrouve une expression faciale plus... Convenable. Le nom du poste ? Chambellan me parait tout adapté.

Elle lâcha un petit sourire, presque mal à l'aise de confier cette tâche à sa sœur alors qu'elle-même aurait le beau rôle. Secouant la tête, elle continua à parler :

    - Réfléchit bien Macha. Ça peut te paraître une offre alléchante, mais je ne suis pas certaine que ce ne soit pas un cadeau empoisonné. Je ne doute pas que tu aies les épaules assez solides, mais il ne faut pas que ça te pèse...

Spoiler:
 







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Macha DarrekAventuriere Féminin Messages : 50
Inscrit le : 03/01/2014
Jeu 23 Jan - 2:12
Son esprit notait scrupuleusement toutes les directives, les souhait d'Aedis. Chacun de ceux-ci seraient des vœux à exaucer, un devoir à accomplir. Les voisins, ça ne devrait pas être si difficile, il fallait savoir les prendre par l'argent et une forme de complicité économique... Après pour la production des terres, elle en faisait son affaire. Qui disait productivité disait mathématique et là-dedans, elle sentait son assurance lui revenir un peu plus. Pour ce qui est de guerre, il n'y avait pas de soucis à se faire là-dessus. Elle adorait sa soeur et lui louait toutes les qualités du monde mais... celle-ci avait probablement plus de trempe et plus de manière directe qu'elle-même. Dans un cas de conflit, elle se considérait plus à même d'éviter la catastrophe devant une personne particulièrement belliqueuse. Avoir l'air faible ou fragile avait ses bons cotés.

Le titre Chambellan avait arrêté son processus de réflexion momentanément. Macha Darrek, Chambellan du Domaine Darrek... Elle blêmit à peine. Elle, une femme du peuple et une demi elfe lettrée, Chambellan? Évidemment, la succession des tâches et des souhaits de sa soeur l'avait préparée au mot. Elle avait abandonné l'idée de ménagère depuis un moment dans la conversation. Il reste que le mot impressionnait à lui seul. Sa soeur lui demandait de réfléchir à cette proposition fantastique. Elle regarda longuement celle-ci alors qu'un sourire affectueux étirait ses lèvres. Celle-ci devait croire au cauchemar, croire que l'aventure était la vie que toute personne pouvait désirer. Elle ne désirait pas une telle vie, elle n'avait pas la constitution nécessaire pour y survivre selon elle-même. La vie qu'Aedis lui offrait était l'endroit où elle pouvait enfin se prouver utile.

-Ce n'est pas un cadeau empoisonné Aedis, je suis reconnaissante. Je ne m'imagine pas un vie de princesse ou de féérie, non. Je sais que ça ne sera pas facile et j'ai tellement à apprendre pour être digne de ce titre. Dire que je croyais maman exigeante dans ses leçons... Tu es celle qui m'a donné le plus gros devoir d'étude que je n'aurai jamais: devenir noble et faire fructifier un domaine.

Elle rit un peu, un rire de plaisir, de joie? Les prunelles un peu humide, à mi-chemin entre trop de joie et un brin de peur, elle reprit:

-S'il-te-plaît Aedis, tout ce que je te demande, c'est de ne pas me laisser ce domaine pour ne jamais revenir. Part à l'aventure si tu le veux, mais reviens-nous... Reviens-moi.

Un sanglot vif éclata, bien qu'elle le retenu vivement d'une main contre sa bouche. Une peur aussi immodéré, aussi soudaine, était si enfantin... Elle ne devait pas se montrer aussi faible alors qu'elle se faisait octroyer un titre qui demande de rester forte.

Elle se demandait tout de même: Si sa soeur ne restait pas pour prendre soin du domaine, où allait-elle vadrouiller? Dans toute cette histoire, c'est ce qui effrayait le plus Macha Darrek: perdre son aînée. Furtive comme une petite souris, elle alla se lover dans les bras fort et réconfortant de sa grande soeur. Une cadette admirative reste ce qu'elle est: Même en vieillissant, elle a besoin de son héros ou plutôt, de son héroïne.

Aedis Darrek, légende de Bravoure...

Cette idée la fit sourire entre ses larmes. Un jour, elle chanterait elle-même les aventures de sa soeur au domaine Darrek devant un souper remplit de convive. Un jour, on célèbrerait Aedis Darrek pour tout ce qu'elle est.







Il faut demander au cuisinier pour la nourriture
Livre de compte du domaine Darrek
Gardes et domestiques du domaine Darrek

Demi Elfe-Humaine / Chambellan du Domaine Darrek, 24
"Je ferai fructifier cet or afin que nos descendants ne connaissent jamais la misère que nous avons enduré."
DC: Vertigo Steins

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Ven 24 Jan - 13:48
Aedis eut un énorme sourire en entendant les mots de sa petite sœur : elle ne doutait en rien qu'elle soit sincère, et son accent joyeux remontait le moral de la chevaleresse tout en libérant le poids de la culpabilité de ses épaules. Ravie que sa sœur le prenne aussi bien, et ne lui en veuille pas, elle ne put s'empêcher néanmoins de rire, gentiment, quand elle parla de devenir noble :

    - Allons bon, Macha, tu es déjà bien plus noble que je ne le serais jamais. Il suffit de nous regarder...

Eh puis, mais ça, ça serait son choix, il existait beaucoup de petits vassaux et chevaliers dans les environs pour qu'elle fasse son choix en terme de mari. Pour l'heure, les terres n'avaient rien d'assez avantageux pour craindre des rapprochements uniquement liés à l'envie ou l'arrangement, aussi Aedis ne l'évoqua pas. Mais il était certain, avec la jeune Macha à la tête des opérations, que cela ne durerait guère.
Surprise de la tournure des évènements, la chevaleresse ne put que lâcher un râle interloqué en entendant les mots, les suppliques, de sa puînée. Yeux écarquillés, bouche légèrement entrouverte, elle n'avait rien de particulièrement brillant sur le moment. Le sanglot de sa sœur lui fit un pincement au cœur, et elle eut honte, encore. Cette fois-ci non pas de lui laisser les rennes d'un petit domaine, mais de le faire sans qu'elle-même ne soit là pour chaperonner le tout ; ou plutôt sans être là pour pouvoir encourager et acquiescer aux décisions de sa sœur. Ouvrant grand ses bras pour qu'elle puisse s'y réfugier, Aedis eut un sourire entre tristesse et soulagement. L'amusement aussi s'y mêlait, en remarquant à quel point il était étrange que sa petite sœur fasse au moins une tête de plus qu'elle. Caressant les cheveux de la belle jeune femme, elle murmura à son oreille :

    - Je te promets de faire attention. Je te promets de revenir, quoi qu'il m'en coûte. Je n'ai pas envie de te laisser, de vous laisser. Je reviendrais entière...

Et au cas où ça n'était pas le cas ? Aedis grimaça, il fallait qu'elle s'occupe de ce détail aussi : en cas de pépin, c'était pour l'instant soit son suzerain direct, soit le royaume qui récupérait les terres ; dans le premier cas Macha pouvait tout à fait rester chambellan. Dans l'autre... C'était plus difficile. Du coup, il fallait qu'Aedis prenne ses dispositions pour que personne ne se rendre sans rien en cas de problème de son côté. Elle irait peut-être voir un suzerain... Oui, ça serait une bonne idée.







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Macha DarrekAventuriere Féminin Messages : 50
Inscrit le : 03/01/2014
Sam 25 Jan - 12:07
La promesse, elle savait qu'elle pouvait y faire confiance. Parfois, il arrive que dans un moment désespéré, ce genre de promesse est tout ce qu'il faut pour se battre une infime portion de plus: un seul grain de sable peut faire basculer la balance s'il est celui-ci définitif. Elle resta cachée un petit moment dans les bras de sa soeur après quoi elle se recula, un peu gênée.

-Je m'excuse, tout ça est si nouveau je dois être un peu à fleur de peau, Aedis. Cette promesse me rassure beaucoup, même si je sais que tu ne nous abandonnerais jamais. D'ailleurs, si parfois tu as le temps, tu me feras parvenir des lettres? Je pourrai consigner les détails de tes aventures pour les générations futurs.

La cadette omis évidemment le détail des "ballades d'Aedis Darrek" qu'elle projetait écrire. Ce serait une surprise à ses retours de voyage. Ignorant les pensées que sa soeur pouvait avoir, chose qui l'aurait probablement inquiétée, elle se prit plutôt à regarder par la fenêtre l'environnement qui entourait le donjon. Elle se surprenait à laisser errer son esprit, imaginant là un jardin et juste derrière un mur fortifié. Il y avait tant à faire...

-Je crois que je vois une diligence au loin. Je ne sais pas si c'est notre famille ou d'autres gens.

Après tout, cette diligence pouvait être n'importe qui.







Il faut demander au cuisinier pour la nourriture
Livre de compte du domaine Darrek
Gardes et domestiques du domaine Darrek

Demi Elfe-Humaine / Chambellan du Domaine Darrek, 24
"Je ferai fructifier cet or afin que nos descendants ne connaissent jamais la misère que nous avons enduré."
DC: Vertigo Steins

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Lun 27 Jan - 8:19
Aedis secoua la tête, sourire aux lèvres. "Tu n'as pas à t'excuser." Elles avaient besoin de ces moments, toutes les deux, de ces amitiés entre soeurs. La toute nouvelle chevaleresse comptait rester quelques mois ici de toute façon, profiter d'un peu de temps, posée avec sa famille, entourée et...
Aedis faillit s'étouffer en entendant les derniers mos de sa soeur. Et hésita à éclater de rire. Ecrire des lettres ? Hm, ça allait être compliqué...

    - Même si j'en avais le temps... Tu sais que je gribouille plus que je n'écris. Je n'ai pas eu ton application pour apprendre à lire et écrire. Ton projet est louable, mais je doute de n'avoir ne serait-ce que la patience pour ça.

Sourire négligent sur le visage, elle ouvrit la bouche pour ajouter quelques mots quand Macha l'avertit qu'une voiture arrivait et se dirigeait vers la bourgade. S'approchant de la fenêtre, Aedis observa les roues tourner rapidement alors que ses lèvres s'étirèrent doucement. Attendant quelques minutes, elle finit par dévaler les marches quatre à quatre. Alors qu'elle descendait, elle lança à sa soeur :

    - Je pense que ce sont eux !

Elle ouvrit grand la porte alors que dévalait en premier de la diligence les petits pas de Rowen ; le jeune garçon n'avait que treize ans et semblait tout excité par ce qu'il voyait. Riant en le prenant dans ses bras, Aedis frotta son nez contre le sien et le reposa doucement à terre. C'était sérieux tout ça !







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Macha DarrekAventuriere Féminin Messages : 50
Inscrit le : 03/01/2014
Jeu 30 Jan - 3:48
Macha avait fait une petite moue devant l'impossibilité de sa soeur à lui prodiguer des informations croustillantes sur ses aventures, informations qui auraient donné naissance à ses futures balade en son honneur. Néanmoins, même à cette époque, la cadette pouvait s'avérer une personne têtue. Sans se défaire de son idées complètement, elle mit plutôt celle-ci de coté afin de réfléchir à une alternative. Après tout, Aedis finirait bien par visiter de temps à autre entre ses aventures! Ce serait là l'occasion idéale de lui soutirer ses secrets, ses histoires captivantes et tout consigner elle-même en secret. Elle ne pourrait pas chanter pour elle à son premier retour, elle se reprendrait donc sur les suivants.

Oui... voilà un bon plan. Sa pensée ne pouvait pas poursuivre car sa soeur descendait déjà les escaliers en trombe! Que voyait-elle dans ces tourbillons de tissu planant pendant la descente de sa soeur? Un mollet!? Seigneur, elle n'était que roturière, mais elle savait que ça n'était pas là une méthode employé par la noblesse: on expose pas la peau de ses jambes!

Pourtant, c'est du Aedis tout craché: l'utilité et l'efficacité avant le terrible fla-fla alourdissant de la Haute. Les commentaires de sa soeur prenait du sens dans son esprit alors qu'elle ne pouvait s'empêcher de rire tout en descendant à train beaucoup plus freiné: elle devait commencer à se pratiquer pour être élégante. L'idée était là bien que le savoir-faire manquait de peaufinage et d'assurance. L'escalier faillit être une aventure un peu trop mouvementé à son goût quand elle faillit manquer une marche. Elle abandonna pour le moment sa tentative de descendre gracieusement pour simplement rejoindre sa famille...

Elle pourrait se pratiquer, seule, la nuit, au besoin...

Son coeur se réchauffa en voyant Aedis attraper Rowen et toute la petite famille qui sortait de la diligence avec un air émerveillé. Elle n'osait pas encore leur apprendre la nouvelle pour son futur poste de chambellan, elle était en réalité encore un peu trop dépassée par tout cela. Elle préféra plutôt se rendre utile et aller chercher des bras de leur mère un panier remplit à rebord de vivre.

La cuisine maternelle est une merveille dont on ne se lasse jamais: Soupe encore tièdes dans une petite marmite d'étain, gigot de viande rôtie assaisonné généreusement et pain frais tout juste sortie du four... Leur mère avait fait un miracle avec ce qu'elle avait pour faire un festin digne de l'occasion: fêter la réussite de leur aînée. Laissant sa soeur accueillir la famille, elle s'occupa plutôt de décharger leur bras et emporter le repas dans la salle à manger vide.  Les tréteaux et les planches qui étaient posés contre les murs furent bougé de manière sonore alors que la jeune femme se décarcassait pour mettre en place la salle pour y accueillir toute la famille. Un ou deux domestique rejoignirent celle-ci pour l'aider. Elle leur en était terriblement reconnaissante.

Pendant ce temps, la mère avait enfin les bras libre grâce à Macha et pouvait s'avancer pour serrer sa fille. Dans son regard de biche on pouvait y voir un éclat farouche de fierté briller.

HRP:
 







Il faut demander au cuisinier pour la nourriture
Livre de compte du domaine Darrek
Gardes et domestiques du domaine Darrek

Demi Elfe-Humaine / Chambellan du Domaine Darrek, 24
"Je ferai fructifier cet or afin que nos descendants ne connaissent jamais la misère que nous avons enduré."
DC: Vertigo Steins

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Aedis DarrekAventuriere Féminin Messages : 255
Age : 22
Inscrit le : 22/01/2013
Lun 10 Fév - 15:53
Aedis lâcha son petit frère et se dirigea vers le reste de sa famille. Macha était déjà là, les bras emplis de victuailles apportés par leur mère, laissant la toute nouvelle chevaleresse un peu désœuvrée. Prenant dans ses bras les membres de la famille les uns après les autres, elle eut une pensée pour sa petite sœur, morte il y avait deux ans. Que serait-elle devenue alors ? Aurait-elle été, à l'instar de Macha, fière de son aînée ? Les pensées un peu pessimistes, Aedis sursauta en sentant la poigne ferme mais réconfortante de son père ; elle se retourna rapidement et se jeta dans ses bras. Elle pouvait dire ce qu'elle voulait, elle était toujours le bébé à son papa. Même si elle ne l'avouait pas devant la fratrie. Se dégageant à regret de l'étreinte rassurante, elle vit sa mère enfin se diriger vers elle. Son regard disait tout, et les retrouvailles silencieuses n'en furent que plus belles encore. Sourire aux lèvres, Aedis invita toute la famille à entrer, les menant jusqu'à la salle à manger. Les plats étaient en train d'être disposés, et tous s'assirent. Regardant sa petite soeurs, ses petits frères, Aedis sourit en pensant aux responsabilités qu'elle avait pensé à confier au plus grand des garçons. Elle ne voulait pas leur montrer de la pitié, mais leur faire plaisir et leur apprendre à grandir. Elle espérait que ça ne soit mal pris par personne... Elle avait déjà proposé aux parents de venir vivre avec elle dans son domaine, mais ils avaient refusé avec un sourire indulgent. Impressionnée, la demoiselle n'avait pas osé leur parler des projets pour les autres enfants ; mais elle se doutait qu'ils devaient avoir des doutes. On n'est pas parents pour rien.







un domaine près de Château-Rouge
une épée bâtarde
pouvoir de changer la bière en eau de mer

semi-humaine / chevaleresse, 26 ans
"Je suis fière d'être ce que je suis... Si j'ai des regrets ? Oui, comme tout le monde. Mais mon domaine seul ne me satisferait pas. On me dit parfois que le mercenariat est une déchéance pour un chevalier. Je ne suis pas d'accord. Oooh ! Un dragon d'or par terre !"



Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en hautAller en bas
Une toute nouvelle journée... Ou une toute nouvelle vie ? [PV. Macha]

 Sujets similaires

-
» si j'avais des seins, je les regarderais toute la journée -> LUKA
» Parfois, je regarde la télé toute la journée, c'est chiant. Mais quand je l'allume, c'est pire !
» Nouvelle journée mais en tant qu'apprentie ! [pv : Nuage d'Espoir]
» Quand on en a baver toute la journée [Narvah]
» ROSANA ♣ Dieu est un geek qui joue au Sims toute la journée.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum