Un matin dans les quartiers pauvres
avatar
Macha DarrekAventuriere Féminin Messages : 50
Inscrit le : 03/01/2014
Jeu 30 Jan - 4:01
L'aube s'était levée depuis un moment, quittant les nuances rosée pour cette intense lumière orangé qui caractérise un matin sur le bon départ. La ville se réveillait et plusieurs commerçant avaient déjà le pied dans la rue, prêt à dresser leur commerce. L'odeur de pain fraîchement cuit embaumait les rues, se dégageant des chaumières. Cette ambiance chaleureuse, elle la connaissait et même dans les quartiers moins élégants, où elle avait grandit enfant, il y avait cette petite magie du matin. Les premiers éclats du jour, ce bref moment où tous les espoirs sont permis, où la journée fait milles promesses.


Macha Darrek ne cherchait rien de particulier ce matin-là, elle avait sous un bras une panier remplit de pain et de viande séché. À la manière d'un pèlerinage, comme si ses origines pauvres la hantait encore, elle descendait de temps à autre de manière anonyme dans ces rues pour offrir à manger aux plus misérables. Certains la reconnaissait, d'autre non. Le visage de la jeune femme était à peine perceptible, ses longs cheveux recouvert d'un châle noir recouvrant l'aspect étrange de sa chevelure encre aux reflets argentés. Ses habits contrastaient aussi avec son nouveau mode de vie: une robe noire, propre, mais toute simple dans sa forme. Des manches longues jusqu'aux poignet, un col haut habillant son cou. On aurait presque dit une jeune veuve, d'un coup d'oeil rapide avec un port d'habit aussi réservé et sévère.


Elle aimait cette activité mais en ce jour, il y avait quelque chose de différent: l'inquiétude. Depuis sa rencontre avec Mlle Champ-en-Thé, elle redoutait que sa famille ai vraiment des ennemis cachés. Pourquoi eux? Où était ses parents? Elle l'ignorait... C'est avec une certaine mélancolie qu'elle distribuait la nourriture autour d'elle.

Alors qu'elle donnait sa part à une vieille femme aveugle, elle sentit un regard sur elle. Incertaine, peut-être un peu inquiète, elle se redressa pour voir d'où venait cette impression.







Il faut demander au cuisinier pour la nourriture
Livre de compte du domaine Darrek
Gardes et domestiques du domaine Darrek

Demi Elfe-Humaine / Chambellan du Domaine Darrek, 24
"Je ferai fructifier cet or afin que nos descendants ne connaissent jamais la misère que nous avons enduré."
DC: Vertigo Steins

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Idrïn VarcienAventurier Masculin Messages : 95
Inscrit le : 26/07/2012
Ven 31 Jan - 22:10
Idrïn Varcien était affamé.

Il était arrivé à Château-Rouge quelques jours plus tôt, dans l'espoir de se fondre dans la masse de cette grande ville. Ici, au moins, il n'y avait pas d'armée contrôlant le moindre de ses mouvements comme à Aldénor, et il était tellement courant de trouver un corps sans vie que l'on y prêtait pratiquement aucune attention. Pas comme dans les petits villages de Claires-Buttes, où il avait erré ces dernières semaines, où le moindre de cri d'une vieille mégère ameutait tous les habitants.

L'assassin avait vraiment pensé être tranquille à Château-Rouge. À vrai dire, il n'avait jamais passé plus de quelques jours dans la capitale, et ne la connaissait pas bien. Et c'était bien là le problème. Idrïn avait eu beau arpenter les ruelles les plus sombres et visiter de nombreuses tavernes peu recommandables, il n'arrivait pas à mettre la main sur le moindre petit contrat. Il semblait qu'il fallait être né ici avec une dague entre les mains pour se faire ouvrir les portes de l'économie souterraine.

Idrïn n'avait donc touché aucune prime depuis son arrivée à Château-Rouge, et il avait épuisé toutes ses réserves. Il avait commencé par voler de quoi survivre dans les paniers de course des quartiers bourgeois, comme un vulgaire voleur des quartiers pauvres, mais il avait fini par être repéré. En somme, il avait faim, et se retrouvait à errer dans les ruelles des quartiers pauvres où personne ne faisait attention à lui.

Ce matin commençait comme les précédents, par une horrible sensation de creux à l'estomac et un atroce mal de dos. Idrïn se leva, plia sa couverture qu'il remit dans le sac qui contenait toutes ses possessions, avant de s'étirer de tout son long. Il rouvrit les yeux et commença a observer la ruelle. Au lieu de l'immobilité habituelle de ses voisins de rue, tous semblaient impatients. Il tourna la tête : la raison de cette impatience venait sans doute de cette silhouette noire, qui portait un panier. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire là ?

Idrïn comprit vite la raison de cette agitation. De la viande séchée.

C'est mon jour de chance, se dit-il.







Un arc
Un cheval noir volé

Humain / Assassin, 24 ans
Faites attention à cet homme : il ne vous veut pas du bien. Soit vous êtes une proie pour lui, soit il se sert de vous...
#1 - #2
#3 : Aldénor, la Ville Blanche
Espace Onirique - Songe brumeux, Lueurs elfiques.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Macha DarrekAventuriere Féminin Messages : 50
Inscrit le : 03/01/2014
Sam 1 Fév - 15:04
La demoiselle Darrek s'était retourné pour voir un jeune homme observer son panier de vivre avec une avidité si grande qu'elle eu un attendrissement. Certes, elle ne se doutait pas que le personnage devant elle lui aurait fait franchement peur si elle savait un fragment de sa personnalité, son histoire ou même son mode de vie. Un assassin? Non, ce qu'elle voyait là, c'est une personne affamée qui avait besoin de son don. D'un pas léger, frêle, elle approcha de lui avec un sourire calme et mélancolique. La figure pâle s'abaissa vers le contenu de son panier pour aller y prendre un pain et une copieuse part de viande séché qu'elle emballa dans un mouchoir de tissu et lui offrit en toute simplicité.

-Tenez.

Son inquiétude s'était dissipé pour le moment, inculte de la dangerosité de l'homme tout juste en face d'elle. Le visage pâle observait plutôt celui-ci avec un air placide et peut-être même inné d'une certaine compassion pour la famine. Quand on a nous-même Faim une fois, on ne peut pas l'oublier. Sa vie était peut-être beaucoup plus cossu aujourd'hui, hier restait encore sombre par moment.

-Je peux vous en donner une part de réserve... Vous me semblez si assez affamé, si je puis me permettre. Je ne vous ai jamais encore vue dans ces quartiers, c'est la première fois que je vous donne à manger, j'en suis certaine.

Décidément, cette donneuse de nourriture n'en n'était pas à sa première excursion ici pour reconnaître les visages maigres.







Il faut demander au cuisinier pour la nourriture
Livre de compte du domaine Darrek
Gardes et domestiques du domaine Darrek

Demi Elfe-Humaine / Chambellan du Domaine Darrek, 24
"Je ferai fructifier cet or afin que nos descendants ne connaissent jamais la misère que nous avons enduré."
DC: Vertigo Steins

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Idrïn VarcienAventurier Masculin Messages : 95
Inscrit le : 26/07/2012
Jeu 27 Fév - 18:40
Idrïn ne répondit pas tout de suite, pas plus qu'il ne prit la nourriture que lui offrait la jeune femme. Il ne se doutait pas qu'elle allait venir vers lui pour lui donner de cette si alléchante viande séchée. Il avait plutôt imaginé la bousculer, lui arracher son panier des mains et s'enfuir avec. Il aurait eu de quoi tenir quelques jours avant de trouver une mission...

Mais la vérité, c'est que l'assassin se sentait trop faible pour s'enfuir en courant. Et puis de toute façon, il n'aurait nul par ailleurs où aller...

– C'est gentil, répondit-il mais je... je crois que je préfère encore mourir de faim que de devoir quémander de quoi me nourrir jusqu'à la fin de mes jours. Je n'ai pas l'habitude de vivre comme ça, c'est pour ça que c'est la première fois que vous me voyez, vous ne vous trompez pas. Donnez en plutôt à d'autres personnes, je peux encore tenir quelques jours avant de trouver un con... euh... trouver du travail, je veux dire.

Mourir de faim ? N'importe quoi. Je me ramollis, pensa-t-il. Il y a quelques temps, j'aurais pu vider une auberge de tous ses occupants et du patron et m'y installer en un quart d'heure. Au lieu de quoi j'attire la pitié de toutes les bonnes femmes qui passent par là en revenant de leur marché...







Un arc
Un cheval noir volé

Humain / Assassin, 24 ans
Faites attention à cet homme : il ne vous veut pas du bien. Soit vous êtes une proie pour lui, soit il se sert de vous...
#1 - #2
#3 : Aldénor, la Ville Blanche
Espace Onirique - Songe brumeux, Lueurs elfiques.


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en hautAller en bas
Un matin dans les quartiers pauvres

 Sujets similaires

-
» Haiti: Mesures pour réduire l’inflation
» Haiti : Les hommes et femmes en bleu
» LES PRIMEVERES
» C'est pas interdit de faire des conneries. | Olive Anderson.
» La Bretagne vue par les peintres
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum