Herbier de Forêstrange
avatar
Kord'Seigneur Masculin Messages : 3394
Inscrit le : 06/12/2010
Mar 11 Fév - 19:17

Herbier de Forêstrange



Forêstrange est réputée pour la variété des plantes que l'on y trouve, leur bizarrerie et leur dangerosité... Voilà quelques plantes découvertes par des aventuriers dans la région la plus hostile de Farghestan !

Bonoza


Le bonoza, aussi connu sous le nom d'arbre étrangleur, est un petit arbre atteignant en moyenne les sept mètres de hauteur. Peu ou pas feuillu, ce végétal atypique possède un tronc massif suppurant une substance noirâtre, collante et toxique ( du moins si vous êtes assez idiot pour en ingérer, auquel cas vous méritez votre sort ). Ses branches sont longues, fines et souples. Leur base est située près du sommet du tronc d'où elles pendent jusqu'à environ trente centimètres du sol. On le reconnaît aussi facilement au tas d'ossement entourant son tronc...

Son surnom d'arbre étrangleur n'est pas volé, puisque ses longues branches sont capable de se mouvoir afin d'attraper leur proie avec une force telle qu'elles peuvent sans difficulté soulever un cavalier et sa monture avant de les étrangler. Les dépouilles nourriront ensuite le bonoza tout au long de leur décomposition.

La sève de bonoza est un ingrédient alchimique valant une somme assez conséquente et qui entre dans la composition de quelques poisons et potions. Cependant, sa vente est parfaitement illégale.


Carnivora


La carnivora est une plante extrêmement dangereuse qui prospère dans les zones les plus humide de Forêstrange. Formée d'une protubérance autour de laquelle s'épanouisse quatre feuilles formant vaguement un cercle, la carnivora atteint, quand elle est déployée, une circonférence de trois mètres.

La carnivora est, bien entendu, carnivore. Elle repère sa proie grâce à de longs tentacules qu'elle laisse à moitiés enfouis dans le sol. Une fois qu'un animal marche dessus, le tentacule se déploie et attrape la pauvre bête qui est alors emportée jusqu'à la protubérance située au centre de la plante, et qui  est comparable à une bouche. Cette bouche est dotée de dents très tranchantes lui permettant de sectionner les proies qui seraient trop grosses pour elle. Ensuite, un acide puissant dissoudra le corps pour en faciliter l’absorption.

Bien qu'elle n'ai pas beaucoup de prédateurs naturels, la carnivora possède un système de défense très efficace : si la plante se trouve être en danger, ses feuilles se replieront alors autour de la bouche, formant une sorte de cosse résistante et rejetant suffisamment d'eau pour la rendre ininflammable.


Champignon métamorphe ou Méta


(parce que les aventuriers n'ont pas le temps pour les mots de plus de trois syllabes)

Le champignon métamorphe est une curiosité que l'ont doit à un mage facétieux. Celui-ci, voulant faire une farce suppose-t-on, aurait investi divers champignons de la capacité de changer radicalement d'apparence afin de ressembler à un autre champignon. Quoi de plus amusant, en effet,  que de mourir les entrailles liquéfiées alors que l'on était certain que ces délicieux champignon étaient inoffensifs ? Les mages ont un humour débile.
Depuis, la magie s'est dissipée et les métas sont devenus une espèce à part entière. Sous leur apparence naturelle ils ressemblent à de petits champignons à chapeau violet. Ils sont toujours capable de se transformer pour ressembler aux autres champignons mais ce changement est désormais définitif. Si vous soupçonnez qu'un méta s'est glissé parmi votre cueillette, il suffit de les saupoudrer d'une pincée de sel et, si l'un de ces champignons farceurs s'y trouve bien, il reprendra son apparence d'origine.
Le champignon métamorphe, consommé en petite quantité, n'est pas dangereux pour l'adulte en bonne santé. En revanche, il provoque divers effets parmi lesquels :

- euphorie
- hallucinations plus ou moins puissantes et persistantes
- paranoïa
- crise de délire
- accès de violence
- paralysie partielle ou totale ( dans les cas les plus extrême ).

Cela n'empêche pas certaines personnes de le consommer, séché ou réduit en poudre, pour oublier leur dure journée de labeur...


Ive dorée


Dans les sous-bois de Forêstrange, quand on commence à se perdre, à ne plus voir la lumière du jour, quand la peur monte insidieusement dans vos os, quand l'odeur d'humus vous prend au nez et à la gorge alors un délicat parfum se fait sentir. Doux, rond et épicé, il vous rassure. Comme l'odeur chaude et suave se cachant dans un cou bien aimé. Imperceptiblement vous suivez cette odeur. Méfiez-vous du parfum de l'Ive dorée. Tel le chant de la sirène son arôme vous empoisonnera les sens, vous vidant de votre énergie, faisant de vous un agnelet fragile. Et quand vous arriverez devant l'Ive dorée vous de verrez que ses couleurs chatoyantes, diffusant une douce lumière. Les pampres s'ouvriront en une effrayante cavité mais vous ne le percevrez pas. Puis la cage formée par ces lianes se fermera sur vous, l'Ive dorée reprendra sa forme de cœur. Et les sucs de la plante vous digérerons lentement, la douleur sera ineffable mais, léthargique, vous ne pourrez même pas hurler.


Tartenprune


Spoiler:
 





Co-Seigneur de CCR

Personnages : Boradöm, Idrïn Varcien, Sally Tiliel
Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
Herbier de Forêstrange

 Sujets similaires

-
» [Bande] Gobelins des forêts
» [HRP] Description de la forêt
» Une petite leçon dans la forêt
» La forêt morvandelle
» [Gobelins des forêts] Les "Bones Basha"
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum