Reprise de la traversée.
avatar
MalkarConteur Masculin Messages : 419
Inscrit le : 26/04/2013
Mar 7 Juil - 13:57
( suite de : http://chateau-rouge.roleplaylife.net/t422-une-longue-traversee )

La première partie de la traversée se révéla être calme et sans grand intérêt, en dehors des roucoulements amoureux de deux jeunes tourtereaux et d'une "attaque" de papillon.
Le convoi ne fût la proie d'aucune attaque, tant les imposants pétaures suffisaient à repousser les animaux et bandits les plus sauvages par leur carrure titanesque. Les animaux cheminaient donc tranquillement du matin au soir, ne s'arrêtant qu'au déclin du soleil pour qu'un campement rudimentaire puisse être monté. Finalement, aucun des voyageurs ne trouva matière à se plaindre, pas même du temps, qui se révéla être parfaitement agréable de bout en bout.
Le seul problème était donc l'ennui. Il n'y avait pas beaucoup de distraction pour occuper les journées et, ainsi, jour après jour la lassitude s'installa rapidement, notamment chez les aventuriers, habitués à plus d'action. C'est donc avec joie que tous les passagers accueillirent le fait d'arriver à Mépône, petit village coloré synonyme de nuit dans un vrai lit et de nourriture un peu plus fraiche que celle servit pendant le voyage. La mer, à quelques pas du village était également un changement de paysage bienvenu pour les yeux et les cœurs.
Cependant, l'instant n'était pas à la contemplation, le fond de l'air se faisait déjà plus frais, et il fallait encore récupérer les bagages de chacun dans la cohue de personnes pressées et trouver un lieu où passer la nuit, avant d'envisager la suite du voyage.







Invocations et boules de feu dans ta face.
De nombreux codex magiques.
Dague recourbée.

Humain / Archimage, 42 ans
Mage irascible et pyromane.
Double compte : Saela


Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Olg'húr Oreilles-TailléesAventurier Masculin Messages : 12
Age : 26
Inscrit le : 20/06/2015
Mar 7 Juil - 16:15
Olg'húr avait passé une soirée suivi d'une nuit exécrable. Normal quand on se bourre la gueule dans un bouge miteux d'un village qu'il l'est tout autant ! Mais là, ça avait atteint une proportion qu'Olg'húr n'avait pas imaginé, le salaire de ses derniers travaux dilapidé (ou volé pis encore!). D'un mois ce salaire fut, et un soir il vécut.

Cent Dragons d'Or mes aïeux ! Et dans une région de bouseux comme celle-ci, obtenir pareil somme en un mois relevait de l'exploit ! Olg'húr s'était improvisé tour à tour châtreur de porcs, gardien de troupeau, videur de la taverne d’où il s'était fait jeté la nuit dernière, veilleur de nuit et même avait abattue et découpé des animaux pour le compte des bouchers/charcutiers locaux. Pour un orque qui aspirait à de plus hauts faits d'armes en tant que mercenaire, ça ne s'élevait guère au delà du niveau de la sale besogne. Certes un mercenaire de manière général, ça fait de la sale besogne, c'est juste qu'on ne parle pas des mêmes sales besogne.

Pour tout logis cette nuit s'étant retrouvé sans le sou, Olg'húr n'avait pas eu d'autres choix que de dormir dans l'écurie ou Vaarde son fidèle destrier logeait. Il pensa aussi qu'il n'avait également plus les moyens de payer la pension du cheval et qu'il serait probable que le propriétaire ne voyant pas la somme quotidienne arriver se décide à retenir le cheval en guise de paiement. Et traverser un continent comme celui de Farghestan à pinces n'est pas une perspective réjouissante pour un orque.

A l'abri des regards indiscret il s'était assoupi se servant de son immense bouclier hoplon pour se reposer la tête, ses armes à portée que de ses propres mains et le peu de choses qui lui restait calé sous lui. Impossible de tenter le moindre larcin dans le réveiller.

Le lendemain il rouvrit les yeux sur le garçon d'écurie. L'expression de ses yeux oscillait entre l'étonnement et la crainte. L'orque restait assez imposant pour imposer son silence jeune freluquet. Olg'húr ramassa ses affaires et s'en alla trouver de quoi se laver.

Cette journée était ennuyeuse pour Olg'húr. Il avait fait ses fonds de poches et n'avaient trouvé qu'un ultime DO qu'il s'était empressé d'échanger contre quelques piécettes d'argents. De quoi tenir la journée. Seulement cette journée, après la situation se compliquera.

Mais pour l'heure, décuver était sa principale mission. La migraine lui faisait comme plusieurs tisons de fer rouge posé sur le front. Il siestait donc sur un muret branlant entre une ruine et un champ en attendant que ça passe, le morion rabaissé sur son visage. Personne n'osait l'approcher de toute façon, un orque qui dort n'a pas à être réveiller sans que le réveilleur ait des prédispositions au suicide. Quand il rouvrit les yeux et releva son casque, l'après-midi s'achevait et il eut une drôle de surprise.

Des pétaures qui gambadait joyeusement dans le champ d'à coté. Il en avait déjà vue, ce n'était pas ça le problème. Ils avaient encore leur harnachement sur le dos. Un rapide calcul se fit dans sa tête.

''Pétaures dans le pré, encore équipé pour le transport. Hum... J'en vois quatre. Donc à priori entre vingt et trente personnes. Probable que ça soit une caravane.


*TILT !*

Si caravane il y a, besoin de gardes contre toutes menaces.''

Olg'húr flaira un bon moyen de quitter cette endroit, d'obtenir un salaire décent et même un acompte pour récupérer son cheval à l'écurie. Il détermina aussi que la troupe qui se transportait en pétaures se trouve probablement à l'auberge plus loin.

Fort de cette alléchante perspective de travail honnête, il sorti de sa torpeur et arrangeant ses affaires se mit en quête de ses prochains employeurs.







J'AI FAIM ! Elle est ou la taverne ?
T'as déjà vue un orque posséder un livre ?
Epée longue, bouclier hoplon, dague, fronde

Orque / Guerrier, 26 ans
Mercenaire sans emploie actuellement. A louer.
Q7: LES TÉNÈBRES SONT DE RETOUR

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Vry Gaep'mornAventurier Masculin Messages : 12
Age : 20
Inscrit le : 09/06/2015
Jeu 9 Juil - 16:12
Cela faisait un moment que Vry marchait de ville en ville à la recherche de travail. Cela faisait longtemps qu'il ne s'était aps autant rapproché de forestrange, mais il ne l'avait pas oubliée pour autant, rendant ses pas nerveux et ses sens éveillés. Plus il s'approchait de la forêt, moins il dormait paisiblement. Il était temps de s'en éloigner, quittes à trouver moins de travail. Le prochain village pourrait servir d'escale avant de continuer vers l'Est.

Mépône... Pas très grandiose. Mais là encore, Vry n'as jamais vraiment apprécié la mer. Il s'avance le long de la route principale, à la recherche d'une taverne dans laquelle il pourrais se reposer et, en essayant en vain de tirer quelques goutes de sa gourde, la remplir préférablement avec autre chose que de l'eau.
Mais il faut de l'argent pour cela. Et faute de pièces d'or, il faut se contenter de l'eau du puits. Ce à quoi Vry est réduit. Il essaie tout de même la taverne, mais en réfléchissant, décide de ne pas risquer de se mettre tout le village à dos en marchandant pour une simple bière qui n'est pas très chère au départ.

Malheuresement pour Vry, le village n'a pas l'air d'être particulièrement dans le besoin. Donc pas de contrats de chasse pour sauver les habitants de la famine, ni de lourdes taxes de bandits à déloger. Il remarqua tout de même un convoi de ce qui semblait être des marchands et quelques aventuriers qui semblaient débarquer de pétaures. N'ayant pas énormément de choix, Vry se dirigea discrètement vers les voyageurs, essayant d'écouter leur conversation. Peut-être ont-ils contrat ou du moins une affaire précise dont Vry, avec un peu de rapidité, pourrait les alléger.







Ce que je viens de chasser et une gourde d'alcool
un bestiaire
épée courte, arc court, matériel de chasse

Elfe / Guerrier, 476 ans
"Vous êtes-vous déjà fait incinérer ?" - Vry à son capitaine de brigade
Q7 : Combattre les ténèbres

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Antonio Von BlackAventurier Masculin Messages : 243
Age : 20
Inscrit le : 12/06/2013
Lun 13 Juil - 20:42
Ça y est, ils étaient arrivés à Mépône après ces longs jours de voyage. Antonio en avait plein le dos des pétaures car, bien qu'il ait pû faire une partie de la route sur le dos de Geri, le ranger avait fortement rechigné de s'éloigner d'Aria au grand dam de ses articulations. De toute façon, même ses chevauchées solitaires n'avaient pas été de tout repos. En effet, si les caravaniers pouvaient se vanter d'avoir effectué le voyage le plus tranquille de leur carrière, tout le mérite revenait en vérité au ranger et à son loup qui, en allant au devant de la caravane, pouvaient facilement repérer les dangers et les éliminer ou dévier " subtilement " la route de la caravane quand ce danger était trop important. Heureusement, Antonio n'eu à atteindre ce cas extrême que deux fois car les caravaniers n'auraient pas supporté plus longtemps qu'un huluberlu sur un énorme loup se mette en tête de file avant de se mettre à chanter à tue-tête surtout quand ce même huluberlu, bien que chantant juste, vous fait dévier de votre trajectoire et vous fait perdre de nombreuses et précieuses heures de route.

Ainsi, dès que la caravane s'arrêta, le ranger s'empressa de rassembler les affaires du groupe et emmena Aria et Sisila loin de la caravane pour éviter que quelqu'un ne le reconnaisse. Après avoir trouvé une auberge où dormir ils firent un rapide tour avant d'aller dîner. Aria et Sisila, sûrement exténuées par le voyage allèrent immédiatement se coucher pendant que le ranger réfléchissait à la suite du voyage dans la salle principale de l'auberge. Il commençait à se dire que n'ayant déjà pas beaucoup d'argent sur eux, le groupe ne pourrait se permettre d'attendre l'arrivée de la garnison promise par l'observatoire. Or, si les créatures qu'ils devaient combattre étaient les mêmes que celles qui l'avait attaqué près de chez lui, il leur faudrait une ou deux paire de bras supplémentaire. Alors qu'il réfléchissait il repéra un orque et un elfe qui le regardaient. Antonio compris rapidement que ces individus les avaient sûrement vu descendre des pétaures et les avaient suivis jusqu'ici. Le ranger ne parvenait toutefois pas à déterminer si l'orque et l'elfe étaient liés et quelles étaient leurs intentions. N'ayant pas toute la nuit, Antonio décida de couper court à cette comédie. Il leur lança alors un regard avant de leur dire d'une voix forte :

Bon, cette mascarade a assez durée, si vous cherchez les ennuis, sortons, je ne tiens pas à ruiner le commerce de cet honnête aubergiste. Si par contre vous voulez parler affaires, venez vous installer à ma table que je vous paye une bière.

Il attendit alors la réaction des concernés.







Une bonne entrecôte et une ration de nourriture
Une dague longue, une rapière d'acier et un arc de chasse

Humain, Ranger, 23 ans (A)
Loup, Ami et protecteur, ? ans (G)

"Salut, peux-tu m'apprendre à  parler aux animaux s'il te plais"
Q7 : Reprise de la traversée

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Olg'húr Oreilles-TailléesAventurier Masculin Messages : 12
Age : 26
Inscrit le : 20/06/2015
Ven 17 Juil - 9:39
Olg'húr s'étonna qu'on le prenne ainsi de haut. C'était bien la première fois que quelqu'un le vouvoyait. A moins pensa t-il que l'homme s'était déjà bourré la gueule et qu'il voyait l'orque dédoubler. Ah, ces hommes ! Incapables de tenir l'alcool. Olg'húr non plus d'ailleurs, mais ça, bien entendue il ne s'en vante pas.

C'est alors qu'il senti un souffle sur ses omoplates, il se retourna et vit un elfe qu'il dépassait allègrement de deux têtes, d’où le fait que celui-ci avait ses narines au niveau des omoplates. Olg'húr comprit rapidement qu'il y avait méprise et fit en sorte de faire voir à l'autre que lui et l'elfe ne sont pas ensembles. L'orque le fixa avec des gros yeux bien sombres qui semblait vouloir dire...

"Preum's."

Une fois l'elfe cloué sur place, l'orque se retourna et s'approcha de la table ou s'était installé le jeunot. Olg'húr eu du mal à s'installer sur la chaise en face de lui, son hoplon attaché dans le dos le gênant. Le bouclier était immense, à vue de nez son envergure était d'un bon mètre. Un vrai hoplon comme les anciens en forgeaient, avec la tête de méduse et tout le tintouin. L'orque donnait l'impression d'être un saint avec ce bouclier aux faux-airs d'auréoles. Il y avait aussi le fait que le mobilier n'était guère adapté pour une brutasse de deux mètres dix et cent-cinquante kilos tout en muscles. Mais c'était un détaille.


<<"C'est bien aimable de me payer un coup, je suis comme qui dirait sans le sou. Je pensais tombé sur le maître de la caravane mais vue que tu n'est pas avec les autres j'en déduis que tu as tes raisons à toi."

Olg'húr comme tout les orques ne connaissent le vouvoiement qu'au pluriel, particularité de la langue orque.

"je pensais me proposer comme garde de caravane mais je me dis en y réfléchissant que tu peux me proposer autre choses.>>

Il attendit la réponse de l'homme.







J'AI FAIM ! Elle est ou la taverne ?
T'as déjà vue un orque posséder un livre ?
Epée longue, bouclier hoplon, dague, fronde

Orque / Guerrier, 26 ans
Mercenaire sans emploie actuellement. A louer.
Q7: LES TÉNÈBRES SONT DE RETOUR

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Vry Gaep'mornAventurier Masculin Messages : 12
Age : 20
Inscrit le : 09/06/2015
Lun 20 Juil - 0:46
On n'empiette pas sur l'espace vital d'un orque. Vry le sais très bien. On ne s'oppose pas non plus à lui au milieu d'une taverne sans occasionner de violents dommages colatéraux. Vry s'avise donc de rester un peu en arrière et de ne pas troubler l'orque pour l'instant.
L'elfe reste immobile un moment, observant l'orque, et ne peux s'empêcher de former un petit sourire moqueur à la vue de la bête essayant de s'installer comfortablement sur la chaise.
Laissant passer ce cours temps sans dire un mot, Vry finit par s'aventurer lentement vers la table de l'homme qui les avait appelé. S'assurant de faire grincer le plus de planches possible au sol et de passer à une distance proche (peut-être même dangereuse) de l'orque, il ne prend pas place à la table, mais reste debout à peine hors de portée des bras de l'orque. D'un geste vraisemblablement inconscient, l'elfe se met à caresser la garde de son épée. Il lance un regard froid à l'orque, puis se tourne vers l'homme:

"Est bien solitaire la route d'ici à là.
Et nombre de traqueurs y ont sonné le glas."


Et se retournant vers l'orque:

"Si mon ouïe est correcte, cet humain nous a appelé tous deux. A présent, s'il a une proposition dont il souhaite nous faire part, j'écoute."







Ce que je viens de chasser et une gourde d'alcool
un bestiaire
épée courte, arc court, matériel de chasse

Elfe / Guerrier, 476 ans
"Vous êtes-vous déjà fait incinérer ?" - Vry à son capitaine de brigade
Q7 : Combattre les ténèbres

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Antonio Von BlackAventurier Masculin Messages : 243
Age : 20
Inscrit le : 12/06/2013
Mar 21 Juil - 15:24
Lorsque l'elfe fut à son tour près de la table, Antonio se permit enfin de respirer : jusqu'au dernier moment, il avait craint que la situation ne dégénère mais au final, tout était pour le mieux. Cela faisait deux nouveaux potentiels alliés dans cette quête ; sa prière s'était réalisée plus vite que prévu. Maintenant il suffisait de les convaincres. Mais avant tout il était nécessaire de calmer la tentions naissante entre eux.
Le ranger commença par réaliser sa promesse, à savoir payer à ces messieurs une belle pinte de bière  ( non sans avoir appelé quatre fois le barman avant que celui-ci ne le remarque ). Il en profita d'ailleurs pour exhiber au deux protagonistes sa bourse assez bien remplie suite à sa précédente mission.
Ce ne fut finalement que quand ils eurent entamé leur bière qu'Antonio parla :

Comme l'a dit très justement l'elfe, c'est à vous deux que je m'adressais.  Je me nomme Antonio Von Black mais appelez-moi simplement Antonio, et voici Geri, dit-il en désignant l'énorme loup, moi et mes compagnons avons été engagés par le conservatoire de Château-Rouge pour enquêter sur d'étranges événements qui se produisent en Forestrange et plus précisément dans le village de Fondgrange. Nous nous apprêtons à repartir vers ce village mais il m'est clair maintenant que nous aurons besoin de bras armés supplémentaires dans cette mission. Je vous propose donc de rejoindre notre groupe sachant que le conservatoire vous offrira une belle somme pour un tel service.

Sur ce point là Antonio était presque sûr que jamais le conservatoire n'accepterait de payer des aventuriers engagés sur le vif, mais cela n'était pas le problème du ranger, ce qui lui importait le plus pour l'instant était que cet orque et cet elfe les accompagnent.

Pour vous prouver ma bonne volonté, je vous fais une avance de 20 pièces d'or pour que vous puissiez vous équiper en conséquent car, pour l'instant, je crains que le reste du voyage ne se fasse à pied ou à cheval suivant vos possession actuelles.

Il posa alors deux bourses sur la table et attendit la réponse des deux "hommes"







Une bonne entrecôte et une ration de nourriture
Une dague longue, une rapière d'acier et un arc de chasse

Humain, Ranger, 23 ans (A)
Loup, Ami et protecteur, ? ans (G)

"Salut, peux-tu m'apprendre à  parler aux animaux s'il te plais"
Q7 : Reprise de la traversée

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
AriaAventuriere Féminin Messages : 157
Inscrit le : 27/12/2012
Lun 17 Aoû - 23:19
Ne pouvant trouver le sommeil sans son Tonio depuis quelques temps, Aria grommelait. Elle était épuisée, dormait dans un lit au lieu d'y travailler, et elle trouvait le moyen de ne pas dormir!
Se résignant à aller chercher sa douce moitié, et prête à tout pour le convaincre d'aller au lit, Aria fut surprise que le ranger ne soit pas seul. Grattouillant juste derrière l'oreille du magnifique loup, elle se tourna vers Antonio, laissant ses mains aller le débarrasser de la tension dans ses épaules avant de lui demander doucement qui étaient ses nouveaux compagnons.







posséder de la nourriture est une utopie trop onéreuse
mes charmes...

humaine/servante itinérante, 16ans
Aria est une jeune fille qui ne cherche qu'à gagner sa vie, et elle a plus d"un tour dans son sac, mais vous vous en rendrez compte bien assez tôt ^^
Q7 : Une longue traversée

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Antonio Von BlackAventurier Masculin Messages : 243
Age : 20
Inscrit le : 12/06/2013
Mer 19 Aoû - 17:23
Pendant qu'il attendait que l'orque et l'elfe aient fini de réfléchir à sa proposition, Antonio entendit Aria approcher et la sentit lui faire un massage ce qui eu pour effet de le détendre. Décidément, mis à part Geri, le ranger ne se sentait bien qu'aux côtés d'elle. Sa mère lui avait déjà parlé de l'amour mais il n'avait jamais imaginé que ce sentiment soit aussi puissant et merveilleux. Voyant que les "mercenaires" ne parvenaient pas à se décider,  Antonio se tourna vers sa mie :

Ces personnes sont deux mercenaires qui souhaiteraient rejoindre notre expédition, lui répondit-il, je me suis dit que quatre bras musclé en plus ne seront pas de trop.

Puis son visage pris un air inquiet :

Mais toi, tu ne te reposes pas ? Il y a un souci ?



Pendant que son frère parlait avec sa femelle, Geri se dirigea vers les deux mâles qu'Antonio semblait vouloir recruter. Il leur lança un regard suspicieux tout en mordillant l'os restant de son dîné. Il n'avait aucune confiance envers l'orque et sentait que l'elfe n'était pas net. Le loup se jura de garder un oeil sur eux si jamais il acceptaient le contrat.







Une bonne entrecôte et une ration de nourriture
Une dague longue, une rapière d'acier et un arc de chasse

Humain, Ranger, 23 ans (A)
Loup, Ami et protecteur, ? ans (G)

"Salut, peux-tu m'apprendre à  parler aux animaux s'il te plais"
Q7 : Reprise de la traversée

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Vry Gaep'mornAventurier Masculin Messages : 12
Age : 20
Inscrit le : 09/06/2015
Lun 24 Aoû - 22:29
Vry était plutot satisfait de son petit "jeu" avec l'orque, le laissant trahir un petit sourir qui disparu aussitot que le mot "forestrange" sois prononcé. De tout les endroits du continent, il fallait que ce soit celui-là... Et puis le village n'était qu'au bord de la forêt si sa mémoire était bonne. Cependant, l'arrivée du deuxième humain, visiblement d'un âge qu'il aurait autrefois considéré comme étant celui d'un enfant immature, faisait entrer des doutes dans l'esprit de l'elfe. Allait-elle vraiment accompagner l'expédition ? Peut-être avait-elle quelque talent caché qui se révelerait plus tard ? Fixant un moment la bourse et pesant le pour et le contre, Vry finit par la prendre. Mais, avant de la retirer de la table, se pencha légèrement vers l'humain.

"Je n'ai pas réellement pour habitude de marchander avec des organisations comme votre conservatoire. Je préfère encore vous considérer comme mon employeur."

Il finit sa phrase par un clin d'euil et, se redressant, attache de manière sûre la bourse à sa ceinture.
C'est à ce moment que Vry remarque le loup qui, s'étant levé, semblait l'inspecter. Caresser une telle bête dans le mauvais sens du poil n'est jamais une bonne idée... Surtout dans une taverne. L'elfe tente alors de rentrer dans son jeu. S'agenouillant, Vry tends la main vers le loup et chuchote quelques mots en elfique ésperant que le loup comprendrais, si ce n'est les paroles, au moins l'idée de paix et de dialogue qu'il souhaitait faire passer.







Ce que je viens de chasser et une gourde d'alcool
un bestiaire
épée courte, arc court, matériel de chasse

Elfe / Guerrier, 476 ans
"Vous êtes-vous déjà fait incinérer ?" - Vry à son capitaine de brigade
Q7 : Combattre les ténèbres

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Olg'húr Oreilles-TailléesAventurier Masculin Messages : 12
Age : 26
Inscrit le : 20/06/2015
Sam 29 Aoû - 11:51
hrp:
 

L'orque considéra la proposition qui lui avait été soumise. Vingts piécettes comme premier paiement, cela avait fait l'effet d'une petite bulle d'air pour Olg'húr, qui en avait bien besoin. Même si en soit il n'avait guère l'utilité de s'équiper plus. Au moins il repartirait avec son cheval et son barda et quitterait pour de bon ce village de pécors.

Il regarda le loup de l'homme qui lui proposait le job. Énorme, belle crinière blanche, probablement une hygiène dentaire exemplaire pour un régime alimentaire digne de ce nom. Heureusement que celui-ci n'avait pas grogné à la vue de l'orque, ces derniers adorant faire peur aux chiens. Ça aurait jeté un froid sinon. Le quidam elfe qui "accompagnait" Olg'húr malgré lui fit ses trucs d'elfe sur le canidé, sans doute espérait-il l'avoir à la bonne avec quelques sucreries.

Pour terminé, l'orque ignora royalement la minot minaudant derrière le bellâtre, sans doute s'agissait-il de sa femelle, au quel cas, si il y en a un qui ne risquait pas de s'ennuyer pendant le voyage, c'était bien lui.

Olg'húr prenait le temps de la réflexion, ce qui était assez rare chez une peaux verte pour être souligné, Forestrange ne lui était pas inconnue. A vrai dire, pour quitter ses terres natales des Âpres-piques, l'orque était passé par cette endroit. Le genre de forêt ou la canopée est tel qu'il fait parfois nuit avec plusieurs heures d'avance, Fondgrange en revanche lui était totalement inconnue, ce n'était pas sur sa route. Plusieurs fois cependant il avait eu à faire à quelques bestiaux qui cherchaient à porter atteinte à sa vie, une promenade de santé, pour un orque.

Au final son choix était fait et il était clair qu'il lui fallait prendre la route avec ces aventuriers là. Même si une question de formalité s'imposait à lui.


"Ma foi je dis pas non. Et qu'est-ce que tu oublis de me dire ?"







J'AI FAIM ! Elle est ou la taverne ?
T'as déjà vue un orque posséder un livre ?
Epée longue, bouclier hoplon, dague, fronde

Orque / Guerrier, 26 ans
Mercenaire sans emploie actuellement. A louer.
Q7: LES TÉNÈBRES SONT DE RETOUR

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
AriaAventuriere Féminin Messages : 157
Inscrit le : 27/12/2012
Dim 30 Aoû - 21:04
S'installant à côté du ranger, Aria observa les mercenaires. D'un oeil habitué à jauger les hommes, elle en déduit qu'ils pourraient sûrement contribuer à assurer la sécurité du groupe. C'était d'ailleurs probablement pour ça que Antonio voulait les embaucher. Normalement, les mercenaires sont des 'clients' payants pour les filles qui travaillent dans le domaine où travaillait Aria, mais ceux-là... Disons qu'ils ne semblaient pas prêts à débourser quoique ce soit pour des... services. Se désintéressant d'eux aussitôt, sachant qu'il serait étonnant que ces deux hommes réussissent à faire du mal à son amoureux alors qu'elle (oui bon, ça compte pas pour beaucoup, mais Aria peut toujours crever quelques tympans en hurlant) et Geri sont toujours à ses côtés, et que les chances qu'ils essaient de séduire le ranger pour usurper la place d'aria sont... quasi-nulles, elle rappela le loup vers elle pour continuer de le cajoler en attendant que Tonio termine sa conversation.

(EDIT : j'ai corrigé quelques fautes et ajoutés quelques bouts de phrases absolument inutiles au déroulement de l'histoire, parce que je trouvais que mon post était ridiculement trop court, donc voilà!)

Dernière édition par Aria le Jeu 3 Sep - 19:36, édité 1 fois







posséder de la nourriture est une utopie trop onéreuse
mes charmes...

humaine/servante itinérante, 16ans
Aria est une jeune fille qui ne cherche qu'à gagner sa vie, et elle a plus d"un tour dans son sac, mais vous vous en rendrez compte bien assez tôt ^^
Q7 : Une longue traversée

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Antonio Von BlackAventurier Masculin Messages : 243
Age : 20
Inscrit le : 12/06/2013
Mer 2 Sep - 18:58
C'est ça, approche-la un peu plus, un peu plus.... Parfait ! Méchoui d'elfe dans trois, deux, un....
La seule chose qui empêcha Vry de terminer ses jours manchot fut l'appel d'Aria à l'encontre de Geri. Bien inconcient avait été cet elfe de tenter une approche aussi familière envers un loup d'une telle taille qui ne le connaissait absolument pas. Geri se dirigea alors vers Aria, près à s'amuser avec elle.

Antonio de son côté, bien que toujours un peu inquiet pour Aria, décida de reporter son attention sur les deux nouveaux membres du groupe car l'orque avait posé une question très importante. Il s'empressa de lui répondre tout en essayant d'attirer de nouveaux l'attention de l'elfe :
En effet je ne vous ai pas encore tout dit sur le but de notre voyage vers Fondgrange. Cela est dû à la gravité de l'affaire et je voulais être sûr que vous étiez partant avant de vous en faire part. Voyez-vous, depuis quelques temps, il est apparu d'étranges créatures en Forestrange qui attaquent les  villages alentours. Nous avons été engagés pour enquêter sur ces créatures et aider le village de Fondgrange qui semble être la dernière cible de ces raids. Je vous conseille donc de bien préparer votre armement pour le voyage. Puisque ce détail est réglé, je vous donne rendez-vous ici, demain au petit matin. Nous règlerons les derniers détails du voyage et nous partirons après le déjeuner. En attendant prenez un bonne nuit de sommeil : vous risquez de ne plus pouvoir en faire pendant un bon moment.
En ce qui concerne Forestrange, maître elfe, inutile de prendre cet air inquiet : si il y a bien un endroit en ce monde que je connais mieux que ma poche, c'est cette forêt.


Sur cela il se tourna vers Aria et lui demanda, le visage plus rouge qu'une pivoine, si elle désirait aller se coucher.







Une bonne entrecôte et une ration de nourriture
Une dague longue, une rapière d'acier et un arc de chasse

Humain, Ranger, 23 ans (A)
Loup, Ami et protecteur, ? ans (G)

"Salut, peux-tu m'apprendre à  parler aux animaux s'il te plais"
Q7 : Reprise de la traversée

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
AriaAventuriere Féminin Messages : 157
Inscrit le : 27/12/2012
Mer 23 Sep - 13:00
(J'ai attendu pour voir si les nouveaux recrutés répondraient après Tonio, mais on dirait que non alors je répond!)

Tout en continuant de cajoler le loup (un nouveau passe-temps qu'Aria affectionne particulièrement), la jeune femme lève des yeux où brillent l'anticipation, un brin de nervosité et une pointe d'espièglerie sur un fond de sommeil.
--J'ai cru que tu ne me le demanderais jamais, mon cher! Une bonne nuit de sommeil nous fera du bien à tous! Tu as terminé de discuter avec ces gens?
Puis se tournant vers Geri, les mains toujours enfouies dans la fourrure de son encolure, elle lui fait un bref câlin
--Tu sais que ton poil est vraiment doux toi?! Ça donne juste envie de te câliner ou de se servir de toi comme oreiller!
Évidemment, Aria n'a absolument pas réaliser qu'elle se donnait en spectacle aux autres personnes présentes, tellement absorbée dans ce qu'elle fait.







posséder de la nourriture est une utopie trop onéreuse
mes charmes...

humaine/servante itinérante, 16ans
Aria est une jeune fille qui ne cherche qu'à gagner sa vie, et elle a plus d"un tour dans son sac, mais vous vous en rendrez compte bien assez tôt ^^
Q7 : Une longue traversée

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
avatar
Vry Gaep'mornAventurier Masculin Messages : 12
Age : 20
Inscrit le : 09/06/2015
Mer 30 Sep - 23:07
(hors rp: désolé, je viens de passer à l'université et changer de pays ^^' donc petite absence imprévue, mais je suis de retour.)


Vry cherchait juste a se présenter au loup, le traitant comme un membre du groupe indépendant de son "maitre" ou "compagnon". Mais la créature se mettant a grogner pour rejeter ses tentatives de communication (avait il passé trop de temps chez les humains qu'il ne comprenait plus le language de la foret ? ou bien peut-etre était-il simplement associal ?) l'elfe, surpris, n'a le temps que de se préparer mentalement a débuter un combat avec un désavantage (et une douleur aigue au bras).
Cependant, et redoublant de surprise, l'elfe fixe le loup qui renonce et réponds à l'appel de sa.. maitresse ? Et c'est à présent de la déception qui se lit sur le visage de Vry après cette montée d'adrénaline inutile. Une si féroce créature, qui.. renonce ?
Vry se lève tout en fixant le loup, ne sachant s'il devait le plaindre ou le mépriser, puis porte de nouveau son attention sur son employeur afin de mieux l'écouter.

"Enqueter sur des créatures ? C'est tout a fait dans mes cordes. La défense à l'échelle d'un village l'est moins, mais chacun sa spécialité après tout. Si vous n'avez plus d'informations concernant cette quete, je vais me retirer."

A ces mots, Vry se dirige vers la sortie de l'auberge et avant de passer la porte, se retourne vers le ranger:

"Et pour ce qui est de mon air inquiet, c'est justement parce que je la connais cette forêt...

Vry sors accompagné d'un long soupir désolé et... presque mélancolique.
Se ressaisissant, l'elfe se met à la recherche d'un forgeron capable d'entretenir son équipement. Puis d'un arbre dans lequel l'orc ne pourrais pas l'atteindre, au cas ou celui-ci serait doué d'une mémoire et d'un désir de vengeance par rapport à la "scene" plus tôt dans l'auberge.







Ce que je viens de chasser et une gourde d'alcool
un bestiaire
épée courte, arc court, matériel de chasse

Elfe / Guerrier, 476 ans
"Vous êtes-vous déjà fait incinérer ?" - Vry à son capitaine de brigade
Q7 : Combattre les ténèbres

Voir le profil de l'utilisateur Revenir en hautAller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en hautAller en bas
Reprise de la traversée.

 Sujets similaires

-
» Leurs chiens meurent pendant la traversée Nice-Calvi
» Alice aux pays des merveilles / La traversée du Miroir
» Bonne reprise pour les pauvres écoliers...
» J'ai traversé toute la Terre du Milieu pour vous trouver!
» pourquoi le poulet a t'il traversé la route?philosophie
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum